Capitale de la douleur ; l'amour la poesie

ELUARD, PAUL

livre capitale de la douleur ; l'amour la poesie
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 04/03/66
LES NOTES :

à partir de
7,30 €
3 personnes en parlent

Très beau recueil d'Eluard, datant de 1926.Véritable ode à l'amour et à la femme. Celle-ci apparaît très souvent comme le centre du monde; elle est la muse créatrice de l'univers. La figure du cercle revient de façon régulière.Le poète est tantôt grave, tantôt plus léger; ses poèmes se font danses, ritournelles, chants. Et toujours il paraît bien seul face à l'indicible, douleur du poète face au monde."La forme de ton coeur est chimériqueEt ton amour ressemble à mon désir perdu." Maltese

Maltese
13/02/09
 

Très beau recueil que j'ai lu voici plusieurs années. Si sa lecture me paraît lointaine, il ne m'en reste pas moins un souvenir impérissable. Parfois obscur, tantôt léger, tantôt grave, Eluard à travers ses vers, célèbre l'amour et la femme.

Lilyptitbout
05/09/10
 

Un recueil que j’avais déjà lu il y a quelques temps et que j’ai pris plaisir à relire. Eluard est un surréaliste, ce qui fait que sa poésie ne se donne pas d’emblée : on ressent à la fois une certaine fascination pour ce langage qui crée des images improbables avec du connu, tout en éprouvant parfois de la difficulté à entrer dans quelques textes assez obscurs. Certaines formules d’Eluard sont passées à la postérité : « La terre est bleue comme une orange », ou encore « La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur ». Pour moi, ce qui fait la magie de ce poète, c’est son talent à décrire l’amour, non pas (comme souvent) en lien étroit avec la souffrance ; il s’agit ici au contraire d’une pure célébration d’où ressort un sentiment de perfection. C’est aussi pour cela que j’ai préféré le second recueil L’amour, la poésie, dédié à Gala (sa femme à l’époque, qui plus tard deviendra la muse et la compagne de Salvador Dali). Le premier contient un certain nombre de textes dédiés à ses amis du groupe surréaliste : écrivains (André Breton, Philippe Soupault) ou peintres (Max Ernst, George Braque) mais qui restent assez hermétiques.Article complet sur Art Souilleurs.

Artsouilleurs
29/11/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition