Ce que savait maisie

JAMES, HENRY

livre ce que savait maisie
EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 18/03/04
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
8,10 €
nos libraires ont adoré ce que savait maisie

SYNOPSIS :

Au divorce de ses parents, maisie est l'objet d'un jugement de salomon, " coupée par moitié, et les tronçons jetés impartialement aux deux adversaires ". Enjeu et instrument de la haine que se vouent ses géniteurs avant d'être rejetée comme un témoin gênant, elle est la spectatrice passive de l'égoïsme des adultes. a
travers son regard innocent et lucide, henry james compose une peinture ironique des passions humaines. ce roman est le tour de force d'un maître en psychologie, la recréation d'une âme enfantine et du monde qui l'entoure, où l'analyse minutieuse des sentiments, d'une profondeur remarquable, laisse le lecteur émerveillé.
CE QUE SAVAIT MAISIE n'est pas qu'un simple roman sur la séparation d'un couple vue par les yeux d'une enfant, mais une véritable tragédie sur le monde des adultes, leur égoïsme et la haine qui en découle. Maisie est le témoin silencieux de ce déchirement, naïve et passive, et va être rejetée de ce noyau familial en pleine explosion. Henry James est parvenu à insuffler un véritable réalisme à son récit, d'une modernité étonnante, et la traduction de Marguerite Yourcenar le sublime totalement.

benjamin (lille)
CE QUE SAVAIT MAISIE n'est pas qu'un simple roman sur la séparation d'un couple vue par les yeux d'une enfant, mais une véritable tragédie sur le monde des adultes, leur égoïsme et la haine qui en découle. Maisie est le témoin silencieux de ce déchirement, naïve et passive, et va être rejetée de ce noyau familial en pleine explosion. Henry James est parvenu à insuffler un véritable réalisme à son récit, d'une modernité étonnante, et la traduction de Marguerite Yourcenar le sublime totalement.
Benjamin ,
Librairie
(Lille)
1 personne en parle

Ce roman retrace l'enfance chaotique de la petite Maisie Farange depuis le divorce de ses parents jusqu'à l'aube de son adolescence. Le tribunal qui statue sur son cas prononce un jugement que l'auteur compare ironiquement à celui de Salomon, puisque l'enfant, alors âgée de trois ans seulement, se voit pour ainsi dire partagée en deux et forcée de résider en garde alternée chez chacun de ses deux parents à six mois d'intervalle. Une situation déstabilisante, d'autant plus que Maisie sert à la fois de jouet, d'espionne et de souffre-douleur à ses parents, chacun se servant d'elle pour assouvir sa haine à l'égard de son ex-conjoint. Tout le récit est rédigé du point de vue de Maisie, témoin et victime, parfois partie prenante, des agissements et des manigances des adultes de son entourage. Constamment prise à partie et mêlée à leurs cabales, la fillette réagit différemment aux assauts dont elle fait l'objet et, tantôt feint de ne rien savoir de ce qui se passe autour d'elle, tantôt d'en savoir plus qu'elle n'en sait ; le lecteur, au final, est bien en peine de déterminer ce qu'elle savait précisément...

Schlabaya
17/08/10

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.25 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie