Ce que vivent les roses

HIGGINS-CLARK-M

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 07/06/95
LES NOTES :

à partir de
20,30 €

SYNOPSIS :

Pourquoi un chirurgien esthétique donnerait-il à des femmes vivantes le visage d'une morte ? Cette question intrigue Kerry McGrath. Dans la salle d'attente du Dr Smith, elle a reconnu à deux reprises, et sur deux patientes différentes, des traits qui lui sont étrangement familiers. Ceux de Suzanne Reardon, une jeune beauté assassinée dix ans plus tôt. Procureur-adjoint à l'époque, Kerry avait contribué à faire condamner le mari de la victime. Aujourd'hui, alors
qu'elle est sur le point d'être nommée juge, elle veut faire rouvrir le dossier. Curieusement, personne ne semble y tenir. Kerry ne se doute pas qu'elle vient de s'engager dans la plus surprenante et la plus périlleuse des enquêtes, mettant en danger sa propre vie, mais aussi celle de sa fillette.Construit avec la précision d'une mécanique d'horlogerie, le nouveau roman de Mary Higgins Clark est une véritable machine infernale. D'une terrifiante efficacité.
3 personnes en parlent

Encore une fois, la reine du suspens a frappé !! Pourquoi ces femmes ont le même visage ? Comme toujours avec les romans de Mary Higgins Clark je me suis laissée embarquée, j'ai pensé tenir le coupable et finalement... j'aurais fait condamné un innocent ! A lire pour tous les amateurs de polar !!

Emma7
28/09/15
 

Dès les premières pages, ce roman m'a fait penser à Un jour tu verras... du même auteur. Dans ce dernier, le personnage principal voit quelqu'un lui ressemblant trait pour trait. Dans Ce que vivent les roses, deux personnages, qui sont les sosies de la morte, sont au coeur de l'enquête.. Heureusement, la ressemble s'arrête là, j'ai eu peur de tomber sur la même histoire mais ce n'est pas le cas.Kerry McGrath essaie de résoudre une affaire classée depuis des années car certaines choses ne coïncident pas. Elle n'est pas persuadée que le présumé coupable du meurtre de Suzanne Reardon est innocent mais elle fera tout pour éclaircir cette affaire malgré les mises en garde qu'on lui fait & les menaces qui pèsent sur sa fille. Elle finira par croire à l'innocence du meurtrier, Skip Reardon.Comme toujours dans les romans de Mary Higgins Clark, le tueur n'est pas celui que l'on croit ! Ce qui m'a étonné dans celui-ci, est qu'on le découvre vraiment dans les toutes dernières pages & jamais on ne l'aurait soupçonné lui ! Tellement proche de la famille de Kerry depuis toujours. L'histoire ne m'a pas plu tout de suite, j'ai eu un peu de mal à accrocher dès le début car je la trouvais un peu longue à se mettre en place. Mais dès que les faits sont évoqués, tout s'enchaîne & on ne peut plus s'arrêter de lire car l'auteur nous tient en halène jusqu'au bout.Ce qui m'a juste dérangé, c'est que la fille de Kerry, Robin, âgée de 10 ans je crois parle trop murement pour son âge je trouve.. Elle dit des choses à sa mère, sa façon de parler, qui ne correspondent pas trop à une petite fille.. Après, peut-être que je me trompe, mais ça m'a un peu déstabilisé.. Par contre, elle est adorable, bourrée de bonnes intentions pour tout le monde, une vraie petite fille modèle, très gentille & obéissante.Kerry, quant à elle, est un personnage très attachant déjà en tant que mère mais aussi en tant que procureur, elle ne néglige rien & sait prendre des risques quand il le faut.

gr3nouille2010
24/01/12
 

Un coupable tout désigné. A chaque chapitre on a enfin l'impression d'avoir découvert le véritable meurtrier ! D'ailleurs, le coupable n'est jamais celui qu'on croyait être. Un livre qu'on apprécie à sa juste valeur.

Lilyptitbout
16/03/11
 

Format

  • Hauteur : 22.70 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.52 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition