Revue celebrer t.369; les liturgies orientales

REVUE CELEBRER

livre revue celebrer t.369; les liturgies orientales
EDITEUR : CERF
DATE DE PARUTION : 17/07/09
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
6,70 €

SYNOPSIS :

A la découverte des richesses des Eglises d'Orient Et si nous profitions de ce temps de vacances pour découvrir ou redécouvrir les richesses que nous offrent nos frères chrétiens d'Orient. Ils sont nombreux en France et se rassemblent pour célébrer la gloire de Dieu et lui rendre grâce dans le rite qui est le leur depuis des traditions séculaires. Parmi les Eglises orientales certaines sont unies à Rome, d'autres sont séparées pour des raisons multiples ; ainsi nous dit le Concile Vatican II : "Il ne faut pas oublier que les Eglises d'Orient possèdent depuis l'origine un trésor auquel l'Eglise d'Occident a puisé beaucoup d'éléments de la liturgie, de la tradition spirituelle et du droit. On doit aussi estimer à sa juste valeur le fait que les dogmes fondamentaux de la foi chrétienne sur la Trinité, le Verbe de Dieu qui a pris chair de la Vierge Marie, ont été définis dans les Conciles oecuméniques tenus en Orient. Pour conserver leur foi, ces Eglises ont beaucoup souffert et souffrent encore..Chacun sait avec quel amour les Chrétiens orientaux célèbrent la Sainte liturgie, surtout l'Eucharistie, source de vie pour l'Eglise et gage de la gloire céleste Ainsi donc, par la célébration de l'Eucharistie du Seigneur en chaque Eglise particulière, l'Eglise de Dieu s'édifie et grandit (1) , et la communion entre elles se manifeste par la concélébration" (2). Aussi, le dossier que nous vous présentons ici voudrait vous donner des éléments de réflexion pour mieux saisir la diversité et la richesse des Eglises orientales établies en France par la diaspora. Des rites byzantin, chaldéen, arménien,
syro-antiochien, copte, quelques caractéristiques ressortent : l'assemblée prend une part active à la célébration. Nous sommes emportés par la solennité de la liturgie toujours chantée, par l'atmosphère qui en émane, en même temps nous pouvons ressentir le côté familier et simple qui se vit. Parmi les ministères le rôle donné au diacre est important : il invite l'assemblée à la prière, soutient sa présence attentive, dirige les acclamations et indique les différentes postures à prendre. Saint Jean Chrysostome le souligne, la liturgie nous procure joie spirituelle et allégresse, à l'unisson avec les êtres célestes : "Lâ-haut les Séraphins font retentir l'hymne trois fois saint ; ici-bas, de la foule des hommes monte le même hymne ; c'est ensemble que les êtres célestes et les êtres terrestres forment une assemblée de fête : c'est une seule action de grâces, une seule allégresse, un seul choeur joyeux c'est le fruit de votre rassemblement." (3) Je remercie frère Isaïa-Claudio Gazzola, moine cistercien, assistant doctorant à l'ICP. Il assure à l'ISL entre autres, un cours sur les traditions liturgiques des Eglises orientales. Frère Isaïa a suivi de près l'élaboration de ce dossier que nous proposons à votre réflexion. Ségolène Rouilleault, SNPLS Notes : 1.Cf. S. Jean Chrysostome, In Ioannem Homelia XLVI, PG 59, 260-262. 2.Conc. Vat. II, Décret de Oecumenismo, Cha III, n° 14-15, AAS 57, 1965, pp.90-112 3. Dans "Les Pères de l'Eglise et la liturgie" de François, Cassingena-Trévedy, DDB, 2009, p.275 ; Jean Chrysostome, Homélies sur Ozias, 1,1, 30-48, SC 277, p. 45-47.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 24.50 cm
  • Largeur : 17.00 cm
  • Poids : 0.12 kg