Celui qui chuchotait dans les tenebres

LOVECRAFT, HOWARD PHILLIPS

livre celui qui chuchotait dans les tenebres
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 15/05/08
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

Des voix inquiétantes qui hantent les collines, de mystérieuses empreintes de pas, une grosse pierre noire gravée de hiéroglyphes à demi-effacés... Un professeur de littérature, passionné
par les légendes et le folklore de la Nouvelle-Angleterre, découvre le secret d'étranges créatures dissimulées dans les bois obscurs et plonge dans un univers terrifiant.
3 personnes en parlent

Malgré la petitesse de ce livre, j'ai mis beaucoup de temps à le lire. Je suis assez sceptique.En effet j'ai trouvé, que malgré le résumé prometteur, l'histoire est vraiment lente et, franchement, je n'ai pas frissonné un instant ! Wilmarth est un homme fasciné par les mythes et les légendes anciennes et après une inondation plusieurs personnes disent avoir vu des corps bizarres flottés dans l'eau du fleuve de Valmont. S'en suit une correspondance avec un habitant du Valmont, Akeley, qui fait des recherches sur ces mystérieuses créatures. Vous pouvez donc comprendre que nous allons découvrir certaines de ces lettres.Les personnages ne sont pas vraiment attachants, je les ai trouvés un peu trop dans leur monde, trop solitaires...Wilmath est le moins pire des deux. En effet, malgré son amour pour les légendes et les mythes il sait que la plupart sont du domaine de l'imaginaire alors imaginez sa stupeur quand il voit un "mythe en chair et en os"... Akeley est celui que j'ai le moins apprécié, le plus fou si je puis dire. Il met en place des choses gigantesques pour contrer la chose avec laquelle il sympathisera quelques pages plus loin, chose totalement invraisemblable.L'écriture de Lovecraft est assez simple à lire bien que j'ai trouvé que ses longues phrases étaient parfois ennuyeuses ... De plus son imagination débordante nous emmène dans un grand n'importe quoi peupler de cerveaux vivants dans des cylindres pour pouvoir traverser la galaxie, monstres à pattes de crabes... Je ne suis pas du tout réceptive à ce genre de choses totalement folles...En conclusion, si vous êtes comme moi et que vous aimez lire des choses avec un peu de vraisemblance passer votre chemin. Les autres, je vous souhaite une bonne lecture ! Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
01/11/14
 

Albert Wilmarth, professeur de littérature passionné de légendes et particulièrement du folklore de Nouvelle-Angleterre, découvre dans les journaux de nombreux articles concernant l’apparition de créatures étranges dans les cours d’eaux en crue après de terribles inondations dans le Vermont. S’il minimise les témoignages des paysans sans doute baignés dans la superstition depuis leur plus tendre enfance et qu’il continue à faire preuve de scepticisme après des discussions passionnées avec ses amis, il va finalement revoir ses positions et s’intéresser de près au problème après la parution d’articles de Henry Akeley, scientifique reconnu dans le Vermont.Commence alors une correspondance entre les deux hommes. Bien vite, les lettres de Akeley effraient notre professeur par la précision des détails rapportés (des empreintes de pas de crabes géants, des voix inquiétantes, la découverte d’une pierre noire gravée de hiéroglyphes…) et l’apparition de plus en plus fréquentes de créatures venues, semble-t-il, d’un autre monde pour l’exterminer. Le vieux scientifique, reclus au fin fond des bois, invite notre professeur à le rejoindre pour constater les preuves de ces affirmations de lui-même. Ce dernier, bien que terrifié à l’idée de ce qu’il va trouver, ne peut refuser la proposition…Le ton est donné. Dès le départ, on pénètre dans un univers fantastique avec l’intrusion d’éléments surnaturels dans un contexte réaliste, selon la définition qu’en donnera quelques dizaines d’années plus tard Todorov. Tout contribue à rendre l’atmosphère angoissante : la maison isolée dans des bois obscurs, loin de tout, des bruits, des voix inquiétantes, les empreintes de pas étranges, les témoignages d’apparitions de créatures mystérieuses, le tout enrobé de folklore et arrosé de pluie. Le lecteur est très vite happé dans cet univers hostile et sent monter son angoisse en même temps que celle du protagoniste (plutôt pragmatique au départ) auquel il s’identifie facilement. Si j’avoue toutefois avoir été quelque peu désarçonnée au départ par les références à des légendes et à un imaginaire lovecraftien que je ne connais pas ou très peu (certains noms ont fait tilt dans mon petit cerveau grâce à l’émission de radio !), j’ai vraiment dévoré ce court texte qui me donne envie de découvrir davantage cet auteur. J’ai d’ailleurs trouvé Démons et Merveilles dans ma bibliothèque, nul doute que je ne tarderai pas à m’y plonger !

Naurile
12/02/14
 

C'est la kimi qui m'a parlé de ce bouquin, et comme le prix était abordable je l'ai acheté. Une mystérieuse histoire d'êtres venus d'ailleurs (et de roux qui font disparaître certains objets), ça va de mal en pire, et c'est plutôt inquiétant, surtout la fin bien évidemment (même si je me doutais d'un truc comme ça). Heureusement que j'ai eu la bonne idée de lire ce livre en pleins jours, sinon j'aurais dormis la lumière allumée. C'était pas mal, ça se lisait vite, et c'était bien écrit. Il y a cependant certaines références qui m'ont totalement échappés, mais même sans ça, on se laisse vite submerger. J'aurais du me douter qu'avec une couverture pareil, ce livre était flippant (un peu).

lasurvolte
30/10/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.09 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition