Cendrillon

REINHARDT, ERIC

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 03/09/08
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Que serais-je devenu si je n'avais pas rencontré Margot à vingt-trois ans?
7 personnes en parlent

Livre trés hétérogène, il y en a pour tous les gouts. Personnellement, j'ai sauté certains passages (ceux ou l'écrivain se met en scène, c'est pompeux, bourgeois non assumé et complètement creux), par contre, la déchéance de certains des personnages est relativement bien dépeinte, pour ma part j'y ai trouvé un cynisme proche de houellbecq à certain endroit et d'autre moment sont tout simplement assez bien écrite avec un style intéressant. Je lirais peut être d'autre roman de cet auteur, par curiosité.

Lyrz
14/01/09
 

A travers 4 personnages (une seule et même personne? à vous de voir...), c'est à dire l'auteur lui-même, Laurent Dahl évoluant dans le monde impitoyable des traders, Patrick Neftel, homme brisé attiré par le terrorisme et Thierry Trockel, surfant sur des sites pornos, Eric Reinhardt livre son portrait du monde en mélangeant différents styles : poésie, pamphlet, analyse économique, charge contre la bourgeoisie de gauche...Livre difficilement classable. J'ai par moment adoré et à certaines reprises, j'ai franchement détesté notamment à cause d'une écriture prétentieuse. En tout cas, ce livre ne peut pas laisser indifférent.Je suis impatiente de lire vos commentaires.

Ninie
03/11/08
 

Le narrateur se cache sous diverses identités. Il est l’écrivain qui apprend à recevoir éloges et critiques à propos de ses livres, celui qui accompagne la mise en scène de Médée et l’amoureux des pieds cambrés, comme ceux de Margot, des chaussures Louboutin, et de l’automne. C’est l’écrivain des middle classe victime d’une machination. C’est une logorrhée qui tourne parfois à la Angot, et ça, c’est insupportable.

Praline
13/12/09
 

Ce livre est un tricotage entre quatre personnages : Laurent Dahl, Patrick Neftels, Thierry Trockel et l'auteur lui-même. Cette manière de passer d'un personnage sans transition me fait penser que ces gens font partie de lui-même et de sa vision pessimiste et décadante du monde. Eric aime l'automne, agonie d'une saison qui se prépare à mourir. Le monde matérialiste va mourir. Il ne voit que le verre à moitié plein. Il écarte tout ce qui est pur, beau, humaniste pour ne s'attacher qu'au sexe, qu'à l'argent, qu'aux jalousies, qu'aux désenchantements des gens qui entourent Laurent, Patrick et Thierry. Je n'ai pas aimé ce livre bien écrit. Certaines allusions à l'opéra, au monde des traders montre que l'auteur est cultivé mais son ouvrage manque d'émotion, il ne laisse aucune place au lecteur pour s'immerger dans les psychologies et dans l'histoire. http://cathy.hune.over-blog.fr

cathyH
16/04/15
 

Tout simplement génial.. un livre complexe, une histoire alambiquée, à l'écriture d'une puissance terrifiante.... Ce romancier est génial. A lire et relire...

ivanoe
17/07/11
 

Déjà quelques temps que j'ai terminé ce livre, et je tourne et retourne les idées dans ma tête sans pouvoir formuler vraiment ce que j'ai pensé de cette lecture. Je l'ai classé dans "Je n'ai pas aimé", mais j'ai aimé tout de même un peu... Enfin, j'ai beaucoup aimé le début, au moins, même si j'ai dû relire plusieurs fois certains passages et revenir en arrière pour savoir qui était qui et faisait quoi... Parce que, voyez-vous, c'est un livre foisonnant, d'une incroyable richesse, c'est un livre dense dans lequel fourmillent les idées et les concepts. Il n'y a que 4 personnages principaux, dont l'auteur, ce qui d'ailleurs m'a semblé bizarre et un peu narcissique tout au long du livre (quel est l'intérêt de se mettre soi-même en scène sauf à s'auto-encenser ou s'auto-justifier ?), mais les interactions entre les uns et les autres sont si nombreuses et complexes qu'on les dirait parfois indifférenciés, comme si la vie de l'un pouvait devenir pour quelques instants, évènements ou pages, la vie de l'autre. On se perd donc un peu, d'autant plus que les chapitres ne m'ont pas toujours semblé bien marqués pour effectuer une réelle transition entre un personnage et un autre. Il n'y a non plus quasiment pas de paragraphes, tout doit se lire d'une traite, comme si le cours de ces vies dont il est question ici, si intense, si désespérant parfois, si riche à d'autres moments, ne pouvait pas du tout être interrompu...On ne peut pas reprendre haleine, dans ce livre. Les phrases parfois s'emballent également, il y a des digressions qui peuvent durer plusieurs pages, puis on revient au sujet, puis ça repart dans un autre sens... Il faut rester en alerte tout au long de sa lecture, et ne pas être fatigué pour réussir à se maintenir à flot avec ce roman ! On dirait que l'auteur a voulu tout dire, tout écrire, qu'il a mis dans ce livre des dizaines et des dizaines d'idées qui auraient pu se scinder en plusieurs ouvrages. C'est intéressant, certes, il y a même quelques pages passionnantes, mais c'est "trop", trop disparate, trop riche, trop dense, trop long (632 pages en poche !) pour moi en tout cas ! L'auteur part sur certains sujets et j'avoue parfois avoir tourné rapidement quelques pages en lisant en diagonale... notamment sur la bourse et le système des hedge found. Déjà que j'ai du mal à comprendre le fonctionnement basique des actions et obligations...Suite sur Les lectures de Lili Liliba

liliba
08/03/10
 

Je cherche un peu la trace qu'il a laissée. Elle est très vague et légère. J'ai aimé surtout ses accents de sincérité lorsqu'il (le narrateur? l'auteur?) se décrit à la terrasse de ce café aux portes du Palais Royal. J'y ai moi-même tant flâné. Et puis cet éloge de l'automne, ce goût de la séduction, cet amour de sa femme en dépit ou à cause de. Il court alors dans la phrase après le mot et ne prend pas le temps de la ponctuation pour respirer, il s'enflamme, galope, fait feu de tout bois, s'échine. Il cherche à retenir en disant, en touchant du mot en espérant peut être que dans ce grand fratras chacun trouvera le mot juste pour lui. Je l'ai trouvé par moments. Hélàs... Aller leur prêter vos jambes et vos bras: La Cimade: http://www.cimade.org/Les Embrassés: http://les-embrasses.blogspot.com/

Thetique
11/10/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition