Cette chanson que je n'oublierai jamais

CLARK, MARY HIGGINS

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 16/05/07
LES NOTES :

à partir de
9,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Au moment de rédiger cette présentation, comme chaque année, le secret demeure sur le contenu exact du nouveau livre de Mary Higgins Clark. Laissons néanmoins percer quelques bribes de l'intrigue : Kay Lansing, 28 ans, paysagiste, est mariée à Peter Carrington, 42 ans, héritier d'une riche famille. Kay était la fille du jardinier
de la propriété des Carrington où elle a grandi. Une ombre plane sur le précédent mariage de Peter et la mort suspecte de sa première femme. Kay aurait-elle épousé un assassin ? Pourquoi une certaine mélodie, qu'elle ne parvient pas à resituer exactement, ne cesse de trotter dans sa tête, obsédante et menaçante oe
2 personnes en parlent

Et dire que je trouvais le mot de cette session du challenge Un mot, des titres de Calypso difficile... "Chanson" n'était visiblement rien à côté de ce qui m'attend avec "livre" ;) Ah, et par coïncidence, Cette chanson que je n'oublierais jamais me permet également de participer à la session noire du challenge Bookineurs en couleurs de Liyah !Je suis assez déçue par cette lecture : des Mary Higgins Clark, j'en ai lu beaucoup quand j'étais petite mais, plus je grandis et m'ouvre à d'autres auteurs policiers et plus je trouve ses textes un peu fade. Personnellement, je trouve que celui-ci à particulièrement mal vieilli et à un petit côté assez irréalisable avec sa bourgeoisie américaine et ses idées préconçues : j'ai trouvé cette situation assez désuète, peu moderne, plutôt prout-prout et vraiment trop lointaine du monde d'aujourd'hui que l'on pourrait connaître. Pour le coup, il m'a fait assez penser à un épisode des Feux de l'amour dans son ambiance et sa narration...C'est vraiment tout un ensemble qui me fait dire ça vu que j'ai également trouvé l'écriture de l'auteure assez ronflante : c'est sans doute habituellement le cas également, mais c'est la première fois que ça me choque autant. J'ai trouvé l'ambiance très lourde et pesante mais aussi pleine de fioriture alors qu'au final Mary Higgins Clark à une écriture plutôt fluide et agréable. Il y a vraiment une dualité très étrange dans son écriture : dans ce roman, je l'ai ressenti aussi désagréable qu'intéressante.Par contre, je dois reconnaitre que ce roman se lit vraiment très bien : les pages se tournent vraiment toutes seules ! Bon, il est vrai aussi que j'ai un peu lu l'histoire en diagonale vu que le ton me déplaisait beaucoup...Et puis, il faut dire que le personnage de Kay ne m'a pas particulièrement plu : elle m'a agacée à ne jamais baisser les bras, à toujours rester optimiste. Dans la vie, il y a forcément des moments où l'on va moins bien et ce, même si on ne le fait pas paraitre aux autres : dans Cette chanson que je n'oublierais jamais, lors de certains chapitre, c'est la jeune femme qui nous raconte sa vision des choses et je trouve dommage que l'on ne la sente pas plus abattue dans ces moments-là. Non pas parce que j'aurais pris plaisir à la voir souffrir mais parce que, pour le coup, elle m'a fait un peu penser à un robot.Les autres personnages ne m'ont pas particulièrement plu, ils n'apportent pas grand chose à l'histoire et n'en prennent pas vraiment part non plus. Même le personnage de Peter reste assez superficiel alors qu'il est omniprésent dans tout le roman.Personnellement, j'aurais un peu de mal à vous conseiller Cette chanson que je n'oublierais jamais, mais ce roman est plutôt bien noté sur Livraddict, donc bon...

MademoiselleLuna
28/02/14
 

En bref, une très bonne lecture grâce au suspense insoutenable de l'intrigue et au dénouement final surprenant et insoupçonnable ! L'épilogue reste cliché mais clôture le roman comme il se doit. M. Higgins Clark a vraiment une plume simple, qui rend ses enquêtes (sur)prenantes.

RizDeuxZzZ
05/11/13
 

Format

  • Poids : 0.61 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition