Ceux qu'on aime

MOSBY, STEVE

EDITEUR : SONATINE
DATE DE PARUTION : 05/02/09
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
nos libraires ont adoré ceux qu'on aime
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Vous laissez un message à l'un de vos proches, dont vous n'avez pas de nouvelles. Il ne vous répond que par mail ou par SMS. De nos jours, rien de plus normal. Vous inquiétez-vous ? Imaginez-vous une seconde que ce n'est pas lui qui vous a répondu, qu'il est séquestré, privé d'eau et de nourriture... et que vous n'entendrez plus jamais le son de sa voix ? Tel est le mode opératoire d'un tueur en série qui s'attaque à des jeunes femmes célibataires, les séquestre, endosse leur identité auprès de leurs proches et les laisse dépérir à petit feu, dans l'abandon le plus total. Sam Currie est commissaire, Dave Lewis journaliste, tous deux ont sur la conscience la mort
ancienne d'un parent, qu'ils auraient peut-être pu sauver s'ils avaient fait davantage attention à lui. Deux hommes hantés sur qui un piège infernal va se refermer, et qui devront trouver les ressources psychologiques nécessaires pour assumer leur passé, affronter le tueur et, cette fois, être là pour ceux qu'ils aiment. Une tension dramatique oppressante, un art machiavélique de l'intrigue, une perversité sans égal : on retrouve, après Un sur deux, la marque de fabrique de Steve Mosby, qui aborde avec ce roman des thèmes aussi universels que la solitude dans la société contemporaine, la force des sentiments, et les nécessaires priorités de l'existence.
Avec ce second roman, aussi bon que le précédent "Un sur deux", Steve Mosby confirme qu'il fait désormais partie des grands auteurs de thriller.

labbe (maubeuge)
Avec ce second roman, aussi bon que le précédent "Un sur deux", Steve Mosby confirme qu'il fait désormais partie des grands auteurs de thriller.
Labbe ,
Librairie
(Lens)
1 personne en parle

Rédigé en 2009 (pardonnez mon manque de maîtrise) : Le titre et la quatrième de couverture sont tentants. Un roman on ne peut plus actuel, à notre époque où tout va très vite. E-mails, SMS rédigés vite fait parce qu’on n’a pas le temps… On prend moins le temps, c’est vrai, de se voir, de s’appeler. C’est tellement plus facile d’envoyer un message ! Et ca va tellement plus vite ! Je ne fais pas exception à la règle hein !Oui mais voilà, le livre me paraissait prometteur et finalement je me suis ennuyée. Une pléthore de personnages se côtoient (ou pas d’ailleurs), et j’ai eu du mal à m’y retrouver.On passe de l’un à l’autre à chaque chapitre, et je dois avouer qu’ils ne m’ont pas vraiment marqué, touché. Ils auraient pu, mais l’auteur n’a pas su me faire décoller. J’ai trouvé le style assez plat. Pas de quoi casser des briques.Et l’histoire, vraiment banale n’a pas attisé ma curiosité.Je l’ai quand même terminé, parce que je voulais savoir. Car, point positif, je n’ai pas vu venir le dénouement tout de suite. Bon, après la première moitié du livre, je n’étais quand même pas loin. Mais l’auteur a su faire monter le suspense.Je me demande si ce n’est pas parce que je l’ai entamé tout de suite après Cadres noirs de Pierre Lemaître, qui fut un des mes premiers coup de coeur 2010. Peut-être que quelle que soit la lecture suivante, elle m’aurait paru fade.Pourtant, j’aime ce genre de thrillers de temps en temps. Notamment la série des Roy Grace de Peter James. Mais pour moi, le niveau n’est pas le même.Un petit thriller sympathique, je dirais. Et je pense que l’humeur, l’état d’esprit du moment joue un rôle essentiel dans l’appréciation d’un roman donc je ne peux vous conseiller de le lire pour vous faire votre idée. Amélie(Mélo).

MamzelleMelo
28/02/11
 

Format

  • Hauteur : 22.10 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.47 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : CLEMENT BAUDE