Ceux qui vont mourir te saluent

VARGAS, FRED

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 16/11/05
LES NOTES :

à partir de
5,70 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Des dessins de Michel-Ange ont été volés à la Bibliothèque vaticane ! Henri Valhubert, l'expert d'art parisien, est assassiné
un soir de fête devant le palais Farnèse. Que faisait-il à Rome et comment a-t-il pu boire de la ciguë oe
10 personnes en parlent

Trois étudiants en art et amis, David, Claude et Thibault sont fans de l'Antiquité. Ils se donnent d'ailleurs des surnoms d'empereurs romains : David alias Néron, Thibault nommé Tibère et enfin Claude. La belle-mère de ce dernier, Laura, a un charisme et un charme époustouflants. Les trois compères l'apprécient d'ailleurs beaucoup...Elle s'est remariée avec le père de Claude qui est un célèbre expert en art parisien. Lorsqu'un antiquaire parisien retrouve dans son grenier un tableau qui semble être un Michel-Ange inconnu jusqu'alors, il fait appel à Henri Valhubert pour qu'il vienne l'expertiser. Lorsque celui-ci arrive et décrypte le tableau, il se rend compte qu'il provient de la bibliothèque du Vatican. L'expert se rend donc à Rome afin de mener l'enquête sur cette mystérieuse œuvre. Arrivé là-bas, alors qu'une fête est donnée au Palais Farnaise, il est assassiné. Puis, c'est Maria la bibliothécaire vaticane qui est assassinée. Les enquêteurs vont alors effectuer des recherches et découvrir un incroyable secret : Laura a une fille cachée, Gabriella, qu'elle a eue avec Lorenzo Vitelli, un prêtre. Gabriella est une très bonne amie de David, Claude et Thibault...Qui a donc tué Henri Valhubert et Maria ?Laura, qui a découvert qu'Henri savait pour sa fille, et qui n'a pas voulu qu'il la quitte ?Lorenzo Vitelli qui a eu peur que Maria et Henri ne soient au courant et que sa place dans les ordres ne soit menacée ?Les trois amis qui avaient des liens très spéciaux avec Laura ?Gabriella qui a eu peur que la vérité autour de sa naissance ne soit découverte ?J'ai bien aimé ce livre mais j'ai trouvé que c'était trop complexe. J'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages et d'informations à enregistrer d'un seul coup. Cependant, si on est bien concentré lorsque l'on lit, aucun soucis de compréhension se pose. Mis à part cela, l'écriture et l'énigme sont vraiment bien pensées. Nous allons de rebondissements en rebondissements et jusqu'au bout nous avons du mal à soupçonner le véritable coupable.En bref, je dirai que c'est un livre qui sort de l'ordinaire et je le conseille fortement à tous ceux qui aiment les romans policiers.

FaultStars
30/11/14
 

En bref, j'ai beaucoup aimé l'écriture poétique de Vargas et son intrigue sympathique mais les deux ensembles ne m'ont pas vraiment conquise. L'auteur arrive tout de même à instiller du suspense à son enquête mais les personnages ne sont pas assez proches du lecteur pour que j'arrive à m'y attacher...

RizDeuxZzZ
29/09/14
 

Claude, Tibère, Néron, trois étudiants, trois « empereurs », promènent leur nonchalance inquiète dans les rues de Rome.Des dessins de Michel-Ange sont volés à la Bibliothèque du Vatican, Henri Valhubert, grand expert d'art parisien et père de Claude, est assassiné un soir de fête devant le palais Farnèse.Que venait-il faire à Rome et comment a-t-il pu boire de la ciguë ?Comme à son habitude Fred Vargas nous livre ici un roman, sur fond de trame policière, qui sort des sentiers battus, un roman intelligent truffé de réelles connaissances historiques, qui nous emmène nous ballader à travers Rome, pour notre plus grand plaisir.

dvan
26/02/13
 

L'intrigue met en scène trois jeunes gens, Claude, Néron et Tibère, amis indéfectibles. A leur côté, on retrouve Laura Valhubert, jeune femme mystérieuse, intrigante, envoûtante. Son mari, Henri Valhubert, est un conservateur français internationalement connu. Et le jour où on lui présente une oeuvre inconnue attribué à Michel-Ange, il soupçonne un faux ou un trafic au sein de la grande bibliothèque du Vatican. Et ses intuitions semblent être exactes, puisque Valhubert est assassiné lors d'un passage à Rome, devant le palais Farnèse. Débute alors une enquêté menée par la police italienne, mais que des importants intérêts français ont intérêt à contrecarrer.Alors, d'où peut venir la déception ressentie à la lecture ? Peut-être à cause de la personnalité des trois empereurs, que j'ai trouvé trop monolithique, avec un Néron à moitié fou ou un Claude éperdumment épris de Laura, sa protectrice. Peut-être aussi parce que j'ai trouvé un peu vite un des maillons les plus importants de l'intrigue, qui permet de comprendre les liens qui unissent Rome et les Valhubert. Enfin, j'ai été un peu déçu que Fred Vargas ne fasse pas de Rome un personnage plus important du roman.Mais le roman reste globalement plaisant, grâce au duo d'inspecteurs qui mènent l'enquête. D'un côté, l'italien qui cherche le fin de l'histoire. Et surtout, de l'autre, un français embauché pour noyer l'affaire, mais qui ne résiste pas au fait de mouiller un ministre français, frère de Henri Valhubert. Mais l'ensemble reste un peu court pour donner une vraie ampleur à l'ouvrage, un des premiers de l'auteur.

Yohan59
28/01/13
 

Trois étudiants un peu délurés, une veuve, un évêque, un assassinat, un dessin de Michel-Ange certainement volé à la bibliothèque Vaticane... Une bonne base pour un polar. L'intrigue est bien ficelée, et j'ai été surprise de la fin!Le livre est court (195 pages) ce qui fait que tout se passe relativement vite! Vite mais bien. L'écriture de Fred Vargas est vraiment très agréable, rien à redire là-dessus.Bon, certes, l'histoire ne m'a pas passionné plus que ça et pourtant je l'ai lu presque d'une traite! C'est dire si le style me plaît!J'ai hâte de découvrir d'autres ouvrages de cette auteur (elle est chercheur en histoire et archéologie au CNRS). Marylin

marylinm
08/12/11
 

Ce n'est pas le meilleurs livre de Fred Vargas, mais l'intrigue est intéressante et les personnages fouillés. Le style est très agréable à lire et le livre se lit d'une seule traite.

PetiteMona
01/05/10
 

Du Vargas dans le texte, un peu meilleur que les autres quand même je pense.

gium
27/01/10
 

Comme à son habitude, Fred Vargas nous offre un excellent roman policier.Le style est un régal et l'histoire très bien ficelée. N'hésitez pas.

Ninie
19/12/09
 

Mon 1er Fred Vargas ! Et bien, ça m'a beaucoup plu ! Je l'ai dévoré et j'ai beaucoup aimé le style élégant et efficace de l'auteure qui fait mouche et qui nous donne envie de nous attacher à ses personnages.D'ailleurs, elle est parvenue à donner tellement de charisme à certains d'entre eux qu'on en arrive à avoir presque envie de les rencontrer en "vrai".Le triumvirat d'empereurs, décadent à souhait, est particulièrement attachant et on plonge avec délectation dans la relation complexe qui unit l'inspecteur Richard Valence et la suspecte Laura Valhubert.Quant à Monsignore Vitelli, il est remarquable en évêque ouvert, disponible et machiavélique !Un style rafraichissant, une touche d'excentricité : cela donne un polar peu sanguin et bien mené qui fait du bien en ces temps où l'hémoglobine est devenu reine dans la plupart des thrillers.

Argantel
17/12/09
 

Plaisante fut la lecture de mon premier Fred Vargas. Décidée à connaître cet auteur de policiers très en vogue, je me suis lancée avec "Ceux qui vont mourir te saluent". Efficace, élégant et détaché, le style de Vargas fait mouche. L'auteur réussit à nous entraîner vers des impasses avant de nous reconduire vers d'autres issues qui sèmeront le doute dans l'esprit du lecteur. N'est pas suspect le coupable désigné !..Autre point fort: les personnages. Entre le trio déjanté des jeunes Claude, Tibère et Néron, le débonnaire inspecteur Richard Valence, la subliminale Laura Valhubert, le richelieu Lorenzo Vitelli, et la petit brochette d'électrons libres... Fred Vargas combine une formule qui marche. Dandysme, cynisme, meurtres, intrigue, suspense et dénouement presque blasé. Rien n'est sensationnel dans ce roman policier, mais c'est très attachant. L'écriture est poétique, l'histoire simplette, les héros malgré eux et l'analyse psychologique qui prévaut le crime sanguinolent, les coups de feu et autres poursuites infernales dans ces rues de Rome. Convaincue, oui je le suis !

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg