Chain mail

ISHIZAKI, HIROSHI

livre chain mail
EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 02/04/09
LES NOTES :

à partir de
13,20 €

SYNOPSIS :

À Tôkyô, quatre adolescentes désireuses de fuir la réalité décevante de leur vie participent à une fiction virtuelle qui va bientôt prendre corps dans la réalité. Sawako est une adolescente réservée et taciturne qui supporte mal les codes sociaux de son collège huppé de Tôkyô. Aussi, lorsqu'elle reçoit un e-mail étrange d'une certaine Yukari lui demandant de participer à l'écriture d'une fiction virtuelle, Chain mail, elle s'enthousiasme aussitôt pour cette histoire palpitante. Chacun des quatre participants devra faire vivre un personnage de l'histoire, racontant les mésaventures d'une jeune fille (Sawako) harcelée par un garçon déséquilibré (Yukari), les autres protagonistes étant le petit ami de la victime et une femme inspecteur
de police qui tentent de lui venir en aide. Ces deux derniers rôles seront tenus par Maï, une fan de rock gothique en révolte contre ses parents, et par Mayumi, une jeune amatrice de romans policiers qui mène une existence terne dans l'ombre de son amie, championne sportive en herbe. Sans se connaître, les quatre jeunes filles vont trouver dans Chain mail un exutoire à l'ennui et aux difficultés de leurs vies quotidiennes. Jusqu'au jour où Sawako commence à se sentir surveillée et suivie. avant de disparaître. De virtuel, Chain mail serait-il devenu réel ? Ce suspense original, riche en surprises et en rebondissements, plonge le lecteur au coeur de la vie des adolescents tôkyôïtes, des cafés manga aux salles de concert de la mégapole japonaise.
2 personnes en parlent

Une chose qui m’a surtout étonnée, c’est la rigidité de l’éducation dans la société japonaise… quand je compare avec la plupart des établissements scolaires que j’ai pu fréquenter lors de ma scolarité, je me dis qu’il y a peu de mes anciens collègues de classes qui auraient supporté une telle rudesse…De même, l’éducation si stricte imposée par le père de la protagoniste est tellement imposante, étouffante, que l’on comprend aisément pourquoi sa fille a ressenti le besoin si pressant de s’isoler dans un monde virtuel… pour sortir de ce carcan de choses imposées.D’ailleurs, cette sensation d’isolement m’a fait tomber en sympathie pour cette jeune fille, car je me suis imaginée à sa place sans aucune difficulté… c’est un peu ce que je trouve caractéristique des romans « jeunesse », la si grande facilité à s’identifier à l’un ou l’autre des personnages, permettant ainsi de bien s’intégrer au roman et l’apprécier pleinement.Le début du roman m’a déjà fortement touchée: « Je me suis mise à pleurer devant la boîte aux lettres…Sous la neige qui tombait drue, j’ai pleuré sans plus pouvoir m’arrêter. Dans ma main, je serrais le bulletin du dernier examen blanc avant le concours d’entrée au collège. Première partout. Finalement, j’avais réussi. J’ai continué à pleurer. Parce que c’était trop triste…J’étais enfin la première, mais maman n’était plus là. Trop tard! Si seulement c’était arrivé un mois plus tôt… Le bruit sourd de la chair battue m’est revenu aux oreilles.« Le style de l’auteur est fluide, agréable à lire, permettant de comprendre l’histoire sans relecture de certains passages et de manière totalement naturelle…Je l’ai d’ailleurs lue en très peu de temps… peut-être même trop peu de temps, j’aurais apprécié un livre plus long… Hylyirio

hylyirio
14/10/11
 

C'est au Japon que se déroule ce roman policier. Trois jeunes filles qui ne se côtoient pas reçoivent un e-mail qui leur propose de participer à la construction d'une histoire policière à quatre sur un site Web. Ayant toutes les trois envie de lâcher prise avec la réalité, elles choisissent d'incarner l'un des protagonistes et se lancent dans l'écriture d'une histoire de harcèlement. Le lecteur suit les pensées de chacune et comprend que cette aventure donne un sens nouveau à leur vie. L'histoire se poursuit et évolue jusqu'au jour où la jeune fille qui tient le rôle de la poursuivie ne donne plus de nouvelles pendant plusieurs jours. La réalité rejoint alors la fiction...Ce roman policier est très prenant. Il est difficile pour le lecteur d'interrompre sa lecture pour reprendre le cours de ses activités. Le choix d'alterner le récit entre la vie des jeunes filles et leur participation à Chain Mail donne beaucoup de souffle à l'intrigue. Ce polar psychologique captivera autant les adolescents que les polars noirs et sanguinolents dont ils sont parfois friands.

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.28 kg
  • Langage original : JAPONAIS
  • Traducteur : YUKARI MAEDA

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie