Charles dickens

MURAIL MARIE AUDE

livre charles dickens
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 01/09/05
LES NOTES :

à partir de
8,70 €

SYNOPSIS :

Marche, petit charles. Marche dans les rues de londres puantes et enfumées, faufile-toi entre les rats. marche jusqu'à la fabrique de cirage oú tu colles des étiquettes dix heures par jour, puis marche vers la prison pour dettes rendre visite à ton père et marche encore à la nuit tombée, rentre seul dans ta chambre. galope, charles. galope en rêve et en imagination. invente-toi une autre vie, théâtre, aventures, passions, demeures luxueuses. Cours dickens. deviens reporter, dénonce les injustices. cours
vers la gloire que tu mérites par ta verve et ton coeur. cours à travers le monde, de paris à new york, lis tes romans à voix haute devant un public abasourdi, et cours écrire le suivant que des centaines de milliers attendent semaine après semaine. cours si vite, si bine, si loin que la mort même ne pusse t'atteindre, et vis éternellement, charles dickens, à travers tes romans et dans cette biographie écrite par celle qui t'a élu, un jour de ses dix-sept ans, son " père céleste ", et qui te ressemble tant.
6 personnes en parlent

Comme un roman Biographie écrite par Marie-Aude Murail, ce livre se lit comme un roman. Sûrement, c'est parce qu'elle ressent tellement d'affinité avec cet auteur qu'elle arrive à transmettre les épisodes de sa vie avec tellement de vivacité, d'esprit d'aventure, de chaleur. Petit enfant, sa vie est joyeuse et pleine de rêves de grandeur, puis la famille déchoit pour cause d'endettement, enchaînant déménagements, faillites, prison, honte. Alors, après avoir été à l'école et lu plein de romans, Charles doit aller travailler comme petit ouvrier, mais progressivement il se mettra à écrire sur ce qu'il a vu et vécu et rendra toute une société sensible à son propre sort par les lectures en public de ses oeuvres.A partir de 11 ans

Comme un roman Biographie écrite par Marie-Aude Murail, ce livre se lit comme un roman. Sûrement, c'est parce qu'elle ressent tellement d'affinité avec cet auteur qu'elle arrive à transmettre les épisodes de sa vie avec tellement de vivacité, d'esprit d'aventure, de chaleur. Petit enfant, sa vie est joyeuse et pleine de rêves de grandeur, puis la famille déchoit pour cause d'endettement, enchaînant déménagements, faillites, prison, honte. Alors, après avoir été à l'école et lu plein de romans, Charles doit aller travailler comme petit ouvrier, mais progressivement il se mettra à écrire sur ce qu'il a vu et vécu et rendra toute une société sensible à son propre sort par les lectures en public de ses oeuvres.A partir de 11 ans

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Dickens est le grand amour de Marie-Aude Murail et cela se sent; j'avais beaucoup aimé ce livre à sa sortie et il m'avait donner l'envie de relire ce grand Charles (que j'avais lu en anglais, il y a un demi-siècle!) berthe

afbf
19/03/14
 

Quand j'ai lu, il y a quelques mois, ce petit bijou de biographie, je ne savais pas encore que Marie-Aude Murail avait adapté De grandes espérances, également pour l'École des loisirs. Autant vous dire que je me suis littéralement jetée dessus. Ce sera pour un autre billet.L'auteure possède une magie rare. Donner au lecteur l'impression de lui parler directement. J'étais là, au coin du feu, à écouter Marie-Aude Murail me raconter le parcours d'un des auteurs les plus appréciés d'Angleterre si ce n'est au monde. Une vie de roman. J'ai appris, j'ai tremblé, j'ai vécu l'émotion.J'ai lu diverses biographies de Charles Dickens mais, je crois, que celle-ci est ma préférée. Elle ne s'adresse pas seulement aux jeunes lecteurs mais également à tous ceux qui souhaite passer un merveilleux moment avec le célèbre auteur anglais. Évidemment, on survole, le sens n'étant pas ici l'importance des détails, mais bel et bien donner l'envie de lire ou relire Charles Dickens. Mission réussie.

Theoma
19/03/14
 

Infatigable.Une force de la nature, ayant plusieurs romans en cours, plusieurs amours au feu aussi, une famille nombreuse à entretenir, des lectures publiques de ses oeuvres qui le laissent exténués -ce sont de vrais one man shows avant l'heure !- mais ravi, tel nous apparaît Dickens sous la plume alerte et fervente de Marie-Aude Murail.Mais sous cette visible boulimie de vie , d'amour et de travail, il y a toutes les fêlures de cet ancien enfant qui dut assumer l'entretien de ses parents dès son plus jeune âge et qui n'oublia pas qu'il avait été pauvre , dénonçant sans trêve les injustices ."- Personne n'est plus disposé que moi à reconnaître qu'il est dans son tort, dit-il un jour à un ami. Seulement je ne suis jamais dans mon tort.es et lui, il y a un contentieux. il est l'enfant qu'on n' a pas aimé, l'adolescent qu'on a rejeté, le coeur qui n'a pas été compris. Les autres ont tort mais pas lui."Ah elle l'aime et elle l'admire ce Charles qui a su la séduire très tôt et c'est cet amour sans doute qui nous le rend si proche et nous fait dévorer cette biographie qui file à toute allure, au gré de chapitres aux titres savoureux et pleins d'enthousiasme ! cathulu

cathulu
24/12/12
 

Le titre complet de cette biographie est : "Charles Dickens, Ouvrier à douze ans, célèbre à vingt-quatre." Marie-Aude Murail à "rencontré" Charles Dickens alors qu'elle avait dix-sept ans, l'aime d'amour, le dit et le proclame, et nous communique une affection débordante. La dédicace, déjà : "Pour mon fils Charles"; les premières phrases : "En règle générale, la naissance des grands hommes se signale au reste de l'univers par le passage d'une comète dans le ciel. Le 6 février 1812, veille de la naissance du plus grand romancier de tous les temps, sa mère Elizabeth décide d'aller au bal."; enfin le portrait qu'elle nous dresse tout au long de ces 164 pages, dans lequel elle occulte toute charge (pas de mention du divorce et des agissements terribles de Dickens durant cette période).Par rapport à la biographie de Jane Smiley, celle-ci est nettement plus abordable, plus concise aussi, et nous offre quelques (trop rares) illustrations dont on se délecte : portraits et dessins, photos.L'incroyable énergie de Dickens est très bien exposée, son charisme et son rapport extraordinaire avec ses lecteurs, tout autant que la jalousie et l'opprobre qu'il sera de bon ton pendant un temps d'afficher : "En fait, Dickens souffre d'un défaut, d'une tare, d'un vice, il est "populaire"." "De même, alors qu'il vieillit à vue d'oeil, il suffit d'un enfant pour lui faire retrouver son propre coeur d'enfant. Ainsi, cette petite fille qui s'approche de lui :- C'est vous, monsieur Dickens ? Oh, j'aime tant vos livres ! Mais bien sûr, je passe les parties ennuyeuses, pas les parties ennuyeuses courtes. Mais les longues !Charles éclate de rire puis sort son calepin, l'air très soucieux :- Bon, dites-moi un peu où se trouvent ces parties ennuyeuses ?" Marie-Aude Murail nous raconte la mort de Dickens en établissant un parallèle avec celle de Jo dans Bleak House, qui m'avait fait si forte impression : c'est tellement réussi que j'ai terminé ce livre en larmes à nouveau; on a l'impression de le "perdre", comme s'il était un proche. C'est rare, ce sentiment envers un auteur. C'est précieux!C'est une biographie qui donne envie de lire Dickens (de se précipiter sur un de ses romans, même), et je ne peux donc que la conseiller fortement ! Sylvie Sagnes

SagnesSy
06/07/12
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.25 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie