Le medecin nazi

HORSINGA, MIREILLE

livre le medecin nazi
EDITEUR : LA NUEE BLEUE
DATE DE PARUTION : 07/09/06
LES NOTES :

à partir de
3,00 €
2 personnes en parlent

Dans ce livre, Mireille Honsinga-Renno partage donc avec nous une partie de sa vie. À travers des textes très documentés (l’auteur nous propose d’ailleurs en fin de lecture une bibliographie afin d’enrichir notre culture sur le sujet), on se laisse rapidement transporté dans ce bouleversant secret de famille autour d’un ancien médecin de la mort.Une alternance entre deux typographies de chapitre en chapitre peut surprendre et perturber, mais permet au lecteur de diviser le livre en deux parties : le passé et le présent. Une dimension très importante au fil du récit, qui se retrouve amplifiée par la présence de photographies et par l’évolution des sentiments qu’éprouve Mireille à l’égard de son oncle.Une lecture avant et après ma rencontre avec l’auteur m’a permis de plonger au plus profond de ce livre, qui pourrait presque arracher une larme aux plus sensibles. Il s’agit là d’un témoignage touchant et différent sur un sujet grâce qu’il ne faudra jamais oublier, et j’admire sincèrement Mireille Horsinga-Renno pour son courage face à cette découverte.Pour lire l'article sur ma rencontre avec l'auteur et les éditions La Nuée Bleue, c'est par ici : http://www.a-demi-mot.com/?p=6375 .

Livre4Ever
17/02/12
 

Une totale découverte – Je ne connaissais pas du tout ce livre avant la rencontre qui a eu lieu à Strasbourg avec l’éditeur et l’auteur. Je l’ai lu avant la discussion. Je lis très peu de témoignages, en temps normal. Cependant, je suis toujours ouverte pour lire des ouvrages qui sortent de mes lectures habituelles. En effet, il s’agit d’un témoignage un peu particulier. L’auteur a découvert que son grand-oncle a joué un rôle décisif dans l’élimination de malades mentaux au château de Hartheim. Je suis toujours ouverte à la découverte et cet ouvrage m’a beaucoup touché et ému. Je ne serai pas forcément allée de moi-même vers ce livre donc je suis vraiment heureuse d’avoir pu le lire grâce à Livre4ever et Julia. Un récit émouvant – L’auteur nous raconte son chemin vers la vérité et les secrets de famille. Ce fut un travail de longue haleine dont le lecteur est le tributaire aujourd’hui. J’ai dévoré ce livre en une seule après-midi car j’ai vraiment été prise dans les souvenirs de Mireille Horsinga-Renno, dans sa quête pour savoir qui était réellement le Dr. Renno, son degré d’implication. Une fois commencé, il me fut vraiment difficile de le mettre de côté, ne serait-ce qu’une seconde. Cher oncle Georg est divisé en deux parties. Ce ne sont pas des parties telles qu’on pourrait le penser car elles ne sont pas distinctes mais se répondent. Il y a la partie où Mireille Horsinga-Renno raconte comment elle a connu ce grand-oncle puis découvert qui il était réellement. L’autre partie est plus romancée et nous fait partager le passé au château de Hartheim. J’avoue que je me suis interrogée sur ce choix et que l’auteur a bien voulu répondre à ma question. En effet, elle a voulu plonger le lecteur dans l’horreur pour mieux lui faire ressentir cette ambiance pesante. C’est un procédé que je trouve très intéressant et qui permet de vraiment se rendre compte comment était la vie à cette période. Par ailleurs, cet ouvrage se veut également un documentaire. Cet aspect est renforcé par les photographies qui ponctuent le livre. Cela renforce l’impression de réalité. En effet, cela ne reste pas seulement et simplement un témoignage comme les autres sur la Seconde Guerre Mondiale comme on peut en lire souvent. Cela donne une certaine force au récit de l’auteur. Présentation générale du livre – Le livre est franchement bien présenté. La couverture attire le regard du potentiel lecteur. L’éditeur a précisé que la typologie qu’ils ont utilisé est le même graphisme qui fut utilisé pour les affiches de propagande nazie. Elle est assez froide avec cette photographie où j’ai l’impression qu’il n’y a aucune expression. De plus, pour bien partager les différentes parties que j’ai évoqué plus haut, deux polices de caractères différentes ont été choisi. J’aime beaucoup ce choix car cela nous permet vraiment de les distinguer. Elles sont complémentaires. Conclusion – J’ai vraiment apprécié cette lecture. Ce fut un moment de lecture plein d’émotions et d’enseignements. Le livre a un certain succès et je peux aisément le comprendre. Je pense qu’il faut en parler autour de soi car, finalement, cette histoire peut tous nous toucher et qu’il faut faire un devoir de mémoire. L’auteur nous l’a d’ailleurs bien rappelé lors de la rencontre organisée Samedi dernier.

Avalon
02/02/12
 

Format

  • Hauteur : 20.80 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.23 kg

Dans la même catégorie