Chroniques des temps obscurs - tome 1 - frere de loup

PAVER, MICHELLE

EDITEUR : HACHETTE ROMANS
DATE DE PARUTION : 30/03/05
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

L'esprit du mal s'est emparé d'un ours. Torak, 12 ans, voit son père mourir sous les coups de l'animal. Le voilà seul pour affronter l'inconnu et ses dangers. Seul pour rejoindre la Montagne de l'Esprit du Monde, où il sait depuis toujours que son destin l'attend. Seul... mais pas pour longtemps. Car il va rencontrer un petit loup au
regard magnétique. Avec l'aide de ce compagnon inattendu, Torak va tenter de remplir la promesse faite à son père : vaincre l'ours démoniaque pour sauver la Forêt et tous ses habitants, humains et animaux. Hélas, le temps est compté... Le monde des origines enfoui en chacun de nous renaît soudain avec une incroyable évidence !
5 personnes en parlent

« Frère de Loup » m’a été offert à l’occasion d’une fête de Noël, visiblement par quelqu’un qui connaît bien mes goûts en matière de lecture ! Je m’en vais donc critiquer pour vous ce roman. S’il y a bien une chose qui frappe quand on lit attentivement ce texte, c’est la présence des phrases courtes. Elles sont très majoritaires par rapport aux phrases plus longues, et imposent donc un rythme rapide dans la lecture. Ca tombe bien, les dialogues sont plutôt peu nombreux, et donc cette rapidité annule l’effet « pavé » ressenti en l’absence de dialogues. Cependant, ceux-ci sont nécessaires à la compréhension du contexte dans lequel le protagoniste doit évoluer, et pour les interactions importantes avec les autres personnages. Du coup, ils suffisent largement, rares sont les paroles inutiles, et la lecture est aisée.Le vocabulaire utilisé est celui de la nature et des sens. Rien de bien compliqué, et cela colle parfaitement avec l’histoire.L’auteur nous offre un point de vue omniscient très appréciable, car en plus des deux protagonistes humains, elle nous permet également de suivre la vision de Loup. Ces petits passages sont agréables à lire, Loup étant jeune et animal, le vocabulaire qu’il utilise est différent, plus simple et enfantin. Pour finir, le découpage est agréable, les chapitres sont longs mais découpés en plusieurs parties, et le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.En ce qui concerne l’intrigue, l’idée de base est assez clichée. Un jeune adolescent se retrouve orphelin, et découvre qu’il est une sorte d’élu dans une prophétie visant à sauver le monde. Rien de bien original donc. La découverte des objets nécessaires à l’accomplissement de cette mission est totalement due au hasard –ou au destin- et n’est certainement pas la partie la plus intéressante de l’histoire, car très rapidement évoquée tout compte fait. Cette quête miraculeuse reste néanmoins un élément indispensable l’intrigue, qui repose majoritairement dessus. L’originalité réside donc, à mon avis, dans l’accompagnement inattendu du protagoniste par un jeune louveteau, et à la progression de leur relation. Le fait que le jeune homme puisse interagir aussi intimement avec l’animal est très intéressant, et cela rend leur histoire plus captivante. L’intérêt se retrouve également dans une course permanente du groupe de héros principal, contre le temps et le mal. On se doute bien entendu de l’identité des vainqueurs, mais cet ajout à l’histoire apporte un petit plus non négligeable.Cette course est également une épreuve de survie pour deux jeunes adolescents qui se retrouvent livrés à eux-mêmes en pleine nature. Entre forêts et glaciers, l’auteur nous emmène avec ses personnages dans un univers où la nature règne sur les hommes. Avec ces différentes tribus d’indiens, vivant en communion avec la nature, nous sommes bien loin de notre façon actuelle de vivre. Ce retour aux sources est une véritable bouffée d’air frais à la lecture. Pour conclure sur ce roman, l’écriture, rapide et fluide, et l’avancée de l’histoire, qui l’est également, forment un duo de charme. Je ne peux que conseiller ce roman à la lecture, pour les amateurs de fantasy comme pour les autres.

Aeriel
24/08/14
 

Je suis très déçue. Je n'ai vraiment pas aimé la façon dont l'auteur à écrit le bouquin (ou est-ce une mauvaise traduction ?). Je n'ai pas réussi à m'attacher à Torak, il m'a plutôt agacée qu'autre chose et je n'ai pas réussi à bien me plonger dans l'histoire. J'ai quand même lu le livre jusqu'à la fin, mais j'avais eu le 1 et 2, et je ne vous cache pas que je n'ai même pas ouvert le 2...

Plumange
16/05/14
 

C'est l'histoire d'un garçon qui a dut s’enfuir alors que son père se fesait massacrer par un ours. Il va rencontre un louveteau et va s'attacher a lui après quelque jours passait ensemble. Je trouve que c'est une histoire touchante qui pourrait vous plaire. ^^yukita shojira^^

sabaangedelamort
13/11/13
 

J'ai eu un peu de mal a rentré dans l'histoire mais après ça été un bon livre qui se laisse lire assez facilement et rapidement! l'histoire commence par un moment de détresse pour Torak mais il remarque qu'il n'est pas le seul a avoir souffert comme lui: Loup en fait partie. Leurs amitié se noue créant un lien plus fort qu'une simple amitié qui montrent dans son bouquin le lien qu'il peut existé entre un homme et un animal pour libérer la terre de leurs ancêtre d'une énorme menace.

Toutelalecturedesev
16/06/13
 

Livres d'heroic fantasy, les Chroniques des Temps Obscures présentent une aventure des hommes de la préhistoire, aux prises avec des forces occultes, le Mal et les Démons. Centré autour du personnage de Torak et de Loup, l'animal avec qui il peut discuter, le récit s'avère assez monotone et pauvre en rebondissement. L'installation du cadre et des personnages est assez longue et quand arrive (enfin) les quelques scènes d'action, il est trop tard pour capter notre attention. Il faut finalement s'accrocher pour aller au bout de ce livre et en connaître le dénouement (qui n'a rien d'inattendu cela dit ...)

FaBmNrD
14/04/11
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.45 kg

Dans la même catégorie