Colette journaliste (1893-1941)

COLETTE

EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 18/03/10
LES NOTES :

à partir de
21,30 €

SYNOPSIS :

C'est une part importante de l'oeuvre qui se trouve conservée dans les archives de la presse française. Une part qui échappait jusqu'à présent aux nombreux lecteurs de l'écrivain. Une part d'autant plus significative que Colette se sert souvent de la presse comme d'une sorte de banc d'essai, esquissant dans ses chroniques des thèmes et des idées qu'elle développera ensuite dans son oeuvre romanesque ou autobiographique ; et qu'elle ne considérait pas cette activité journalistique comme une besogne alimentaire, mais comme un pan de son oeuvre. De sorte qu'on y retrouve les mêmes bonheurs d'écriture, la même alacrité. Ces articles qui, pour l'essentiel, datent des années 1930 et début 1940, montrent une Colette en prise directe avec son époque. Qu'il s'agisse d'un procès
d'assises, de la traversée inaugurale du paquebot Normandie, de la représentation d'une pièce de Guitry, d'un portrait du Président de la République Albert Lebrun, d'une séance de music-hall avec Mistinguett, on s'apercevra qu'aucun spectacle terrestre ne la laisse indifférente. Acuité du regard, précision du style, souci du lecteur, bonne longueur - ni trop long ni trop court. Quelle meilleure définition du journalisme pourrait-on donner ? Gérard Bonal est spécialiste de Colette et reconnu comme tel, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, il est également président de la société des Amis de Colette. Frédéric Maget, professeur de français, est l'auteur de nombreux écrits sur Colette dont il a également édité les Lettres à Missy (Flammarion, 2009)
1 personne en parle

Celle que l'on connaît davantage pour ses romans (Le blé en herbe ou la série des Claudine) est à (re)découvrir absolument à travers l'activité majeure de sa vie : le journalisme. Infatigable, ses collaborations à des journaux se comptent par dizaines. Dans les articles inédits de ce volume, Colette croque le monde alentour dans ses plus menus mais savoureux détails. Couvrant la vie des femmes à l'arrière du front pendant la guerre, on la retrouve embarquée dans l'aventure du paquebot Le Normandie "qui n'est que succulence, crème fraîche, fruits fermes, pain croustillant", puis arrivant dans le New York des années 1930 et son "architecture verticale" avec ces mots bien à elle : "Donnez moi une courbe quand ce ne serait que la courbe arrondie d'un jet d'eau". Retour dans le Paris de Colette, qui porte ce regard empreint de douce poésie sur les jardins du Palais Royal :" le crépuscule est assez orageux pour imprégner de bleu la page d'un livre, aux mains d'un homme qui lit, courbé", tandis qu' "une grande querelle de coucher d'oiseaux secoue le lierre sur l'arbre oblique et drapé." Tout aussi étonnante en chroniqueuse judiciaire géniale, elle décrit "le velouté d'assassin optimiste" lors du procès retentissant de Weidmann. Et n'en finissant pas de nous surprendre, celle qui ouvre un salon de beauté dans le courant des années 1930, s'adresse aussi aux femmes en parlant mode... A découvrir ! libriolounge

libriolounge
26/04/10
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.20 cm
  • Poids : 0.47 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie