Citoyens clandestins

DOA

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 19/02/09
LES NOTES :

à partir de
9,30 €
nos libraires ont adoré citoyens clandestins

SYNOPSIS :

A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Une véritable petite saloperie se balade dans la nature et il ne s'agit plus seulement de sauver quelques milliers de vies humaines. L'Etat français, ou certains de ses représentants, est prêt à tout pour éviter ce qui pourrait être une hécatombe comme un formidable scandale. Il y a des jours où l'Histoire avec un grand
H tape à votre porte et l'esquiver ne sert à rien. La jeune journaliste Amel Balhimer ou l'apprenti jihadiste Karim ne le savent pas encore mais leurs destins sont désormais bien au-delà de l'ordinaire raconté au 20 heures. Un homme, ailleurs, braque la lunette de son fusil high-tech sur la fenêtre éclairée d'une ferme. Démarre alors un effarant compte à rebours...
Attention très bon roman !!!

DOA enchaîne, entre sprint et course de fond, de courts chapitres portés par une écriture précise. Les personnages prennent peu à peu une densité incroyable. Vous passez de l'un à l'autre sans lassitude ni essoufflement, tout au long du roman. Le succès tient aussi au fait que, malgré son statut de fiction, cette histoire nous semble plus que réaliste...

A lire absolument !

olivier (cambrai)
Attention très bon roman !!!

DOA enchaîne, entre sprint et course de fond, de courts chapitres portés par une écriture précise. Les personnages prennent peu à peu une densité incroyable. Vous passez de l'un à l'autre sans lassitude ni essoufflement, tout au long du roman. Le succès tient aussi au fait que, malgré son statut de fiction, cette histoire nous semble plus que réaliste...

A lire absolument !
Olivier ,
Librairie
(Cambrai)
10 personnes en parlent

Une bonne petite menace chimique pèse sur la France, juste après les évènements du 11 septembre; tous les services secrets, militaires, policiers, toutes les défenses françaises sont sur les dents, mais essentiellement occupées à se tendre des pièges. Pris dans leurs feux, une wannabe journaliste, un infiltré et un solitaire surentraîné...Un gros roman plein de sigles et d'action, qui réussit à tenir son lecteur de bout en bout. Les trois personnages principaux sont suffisamment intéressants pour qu'on tourne les pages, en survolant un peu le reste (pour ma part). Le ton est résolument noir, tout le monde a de sérieux côtés sombres. La construction est fort habile, avec un petit coup de théâtre après plusieurs centaines de pages, et la toile se resserre vers la fin en éclairant tout ce qu'on vient de lire, assez impressionnant. http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
06/11/15
 

Avril 2001 , le renseignement français est sur les dents : des composants chimiques militaires se baladent dans la nature et sont aux mains de jihadistes. Le risque d'un attentat chimique en France est important et pour éviter une hécatombe mais aussi un énorme scandale, il est primordial de mettre hors d'état de nuire les terroristes et de récupérer les produits chimiques dans la plus grande discrétion. Commence un jeu du chat et de la souris où le bien et le mal on tendance a se confondre.Voici un thriller qui s'ancre dans un réalisme redoutable au point même que l'on se demande si les faits relatés ne se seraient pas réellement passés. C'est une immersion dans le monde complexe de l'espionnage français avec ses différentes entités qui ont tendance a se tirer dans les pattes mais aussi du coté des terroristes et de leurs différents réseaux. Une plongée sans oxygène dans un polar mené tambour battant où l'on partage un moment de vie (ou de mort) des différents protagonistes, volontaires ou non, qui se retrouvent mêlés a cette histoire où l'on tue pour le service de son état ou de sa foi. Un réalisme renforcé par un contexte historique ( attentat du 11 septembre) qui s'imbrique habilement a l'intrigue. Malgré un nombre de pages importants (+ de 700 pages) , de nombreux personnages et des agences du renseignement français dont on ne saisit pas toujours la différence, j'ai été littéralement happé par cette histoire qui fait froid dans le dos quand on voit le peu de prix accordé a une vie humaine sous couvert de secret d'état.Les différents personnages sont très bien creusés avec leurs forces et leurs faiblesses, seul bémol le personnage de la journaliste Amel Balhimer qui me semble fade et dont l'intérêt dans l'histoire est quasi nul.Ce thriller français se démarque de la production française habituelle et m'a permit de découvrir cet auteur énigmatique (DOA est l'acronyme de Dead on Arrival) et donner l'envie de lire ses différents livres. Ma note 8/10.A noter que ce livre a reçu" le Grand Prix de la littérature policière 2007" (pour ceux qui n'ont pas vu le bandeau sur le livre !) http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
26/10/13
 

Entre Mars 2001 et Avril 2002, tout en se concurrençant dans une lutte sans merci, les services de renseignement français tentent de déjouer une tentative d’attentat à l’arme chimique, des islamistes radicaux ayant réussi à mettre la main sur une arme toxique extrêmement dangereuse en provenance d’Irak. Dans cette période marquée par les peurs qui grandissent, avec les événements du 11 septembre 2001, l’explosion de l’usine AZF, et en ligne de mire les élections présidentielles françaises de 2002 et l’invasion de l’Irak par les Américains, Citoyens clandestins entraîne le lecteur sous la surface de l’actualité. Les titres de cette actualité sont présents au début de chaque chapitre, avant que le récit ne nous immerge dans ces guerres clandestines, guerre contre le terrorisme, mais aussi luttes de pouvoir et coups tordus des politiques et des services de renseignement qui s’étripent. Malgré les dizaines de personnages, le récit est limpide, incroyablement réaliste, impressionnant de densité et de tension, démontant par contrepied les discours simplificateurs et manichéens des politiques et des médias. Grand prix de littérature policière 2007, formidablement documenté, accompagné d’annexes utiles en particulier sur les services de renseignement français, Citoyens clandestins réussit l’exploit - sur plus de sept-cent pages - de ne pas comprendre une phrase superflue, pas un instant de relâchement. Citoyens clandestins fait donc partie de ces livres un peu problématiques : long mais impossible à lâcher avant leur achèvement.«Le reste de l’actualité faisait la part belle à une vague d’arrestations dans les milieux islamistes. Déjà, les chroniqueurs établissaient des liens insidieux entre les deux événements [11/09/01 et AZF], évoquaient d’autres scenarios, encore plus catastrophiques que celui du Sud-ouest, ou dressaient des parallèles avec les attentats qui avaient été perpétrés dix jours plus tôt à New-York. Au lieu d’appeler au courage et à la sérénité, en commençant par manifester son calme, la grande machine à fabriquer de la paranoïa se mettait en branle pour effrayer les masses. Ainsi, même s’ils n’étaient pas impliqués dans l’incident de la veille, les terroristes avaient atteint leur but, l’Occident des croisés tremblait de peur et se préparait à la guerre.»«Il fut un temps où ce décalage avec la normalité l’amusait. Fendre des foules inconscientes, savoir ce que les autres ignorent, participer d’une réalité dissimulée à l’homme du commun, eternel dommage collatéral d’une guerre clandestine, permanente et violente. Tout cela lui paraissait très excitant. Il avait souscrit au mythe de la caste des seigneurs, une belle histoire. Une excuse pratique.Un mensonge pesant.»

MarianneL
25/07/13
 

Citoyens clandestins n'a rien à envier aux meilleurs thrillers et autres romans d'espionnage anglo-saxons.DOA ficèle une intrigue prenante et nous fait suivre tour-à-tour les destins de plusieurs personnages qui tous ont pour point commun d'agir en marge de la société, soit en vivant de manière "clandestine", qu'ils soient agents secrets ou terroristes, soit en tentant de percer à jour, de connaître les rouages de ces réseaux cachés aux yeux du commun des mortels.Les chapitres sont courts, les intrigues et les actions des personnages s'entremêlent, et le tout est incroyablement rythmé et tendu à l'extrême.On devine le travail de documentation de l'auteur qui parvient à restituer au mieux l'ambiance paranoïaque et les tensions qui existent entre les divers groupes mis en scène, et tout cela reste limpide et ne pose pas de compréhension particulière, notamment grâce à la liste des principaux personnages, services secrets, groupuscules terroristes...Et jamais DOA n'émet de jugement, ne prend parti, il "se contente" d'exposer des faits.Impressionnant ! <p>Maltese</p>

Maltese
19/06/13
 

Grand thriller d'espionnage, désespérément crédible, évitant - parfois de justesse - le "trop"Par Charybde2Publié en 2007, le troisième roman de DOA atteint le statut convoité de thriller politico-policier de grande classe internationale, avec une bonne dose d'ironie froide en supplément.Grâce à une documentation dense et serrée - mais qui sait chaque fois s'arrêter juste avant la limite de l'envahissant -, le lecteur est entraîné dans une enquête échevelée et foisonnante, où la peinture des milieux terroristes en 2001 est à peine plus glaçante que celle des ramifications de l'appareil de renseignement et d'action des différents "services" français. Agents clandestins, officiers infiltrés, spécialistes des coups tordus, analystes de haut vol, journalistes d'investigation rompus aux ficelles grises et noires de ces métiers extrêmes : la galerie de personnages, à la rare crédibilité dans ce domaine souvent joyeusement massacré par les auteurs de noir ou de thriller, nous envoie à elle seule dans la zone des chefs d'œuvre, avant même que l'intrigue, remarquable (et que l'on évitera soigneusement de dévoiler), ne se déploie pleinement.Une grande réussite que l'auteur n'a pas encore su égaler, l'approchant toutefois d'assez près dans "L'honorable société", sa belle collaboration de 2011 avec Dominique Manotti.

Charybde2
03/06/13
 

De ces livres jalons, de ces livres balises, bornes, phares au fanal perçant. A la fois un hommage et un éclairage nouveau, une aventure "moderne ".

ArnaudL
31/01/12
 

Pour qui aime les romans noirs à implication politique, Citoyens clandestins est impérativement (et oui, je le souligne !) à découvrir. Publié en 2007, ce troisième roman de DOA s'inscrit dans le contexte de 2001/2002 : les attentats du 11 septembre, l'explosion de l'usine AZF à Toulouse, les élections présidentielles françaises de 2002... On revit avec les personnages des événements plus ou moins oubliés (certes, le 11 septembre, celui-là, on ne l'a pas oublié !), grâce aux Unes des quotidiens dont DOA ponctue régulièrement son récit, et qui ancrent ce roman fictif dans une actualité on ne peut plus brûlante...Un roman noir, très noir, ponctué de références musicales à conseiller aux adeptes de thrillers politiques, mais à totalement déconseiller aux paranoïaques qui étudient chaque enveloppe reçue de crainte qu'elles ne contiennent une substance dangereuse ! Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
10/06/11
 

Je ne sais pas... je n'ai pas réussi à aller au bout... L'histoire est vraiment longue à se mettre en place... Ces destins croisés n'en finissent pas de ne pas se croiser.... EmmaNinie

Emmaninie
28/02/10
 

Un film va sortir dixit D.o.a croisé aux quais du polar début 2009 (il craint le pire et nous aussi)

SpaceUsagi
19/11/09

Un grand polar contemporain au coeur de l'actulité.

herveg
10/05/09
 
  • Auteur : DOA
  • Collection : FOLIO POLICIER
  • Éditeur : GALLIMARD
  • ISBN : 9782070372072
  • Date de parution : 19/02/09
  • Nombre de pages : 732
  • Rayons : Policier

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.38 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition