Claudine a l'ecole

COLETTE ; WILLY

livre claudine a l'ecole
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/04/78
LES NOTES :

à partir de
5,30 €

SYNOPSIS :

Willy et Colette Claudine à l'école Un titre bien sage pour un roman qui l'est moins. Claudine le reconnaît : « Vrai, cette école n'est pas banale ! » Comment pourrait-elle l'être ? Les élèves ont des personnalités peu communes : la grande Anaïs, que Claudine qualifie de menteuse, filouteuse, flagorneuse, traîtresse, possède en outre « une véritable science du comique » ; les Jaubert sont agaçantes à force de sagesse ; Marie Belhomme, « bébête, mais si gaie » ; Luce, charmeuse autant que sournoise ; et les autres,
« c'est le vil peuple ». Quant aux maîtresses. Mlle Sergent, « la rousse bien faite », aussi intelligente que laide, est tout yeux pour son assistante, Mlle Aimée, la bien nommée. Ajoutez les instituteurs des garçons, le pâle Duplessis et le vaniteux Rabastens, le médecin scolaire, le Dr Dutertre, aux dents de loup, qui aime s'attarder auprès des grandes. et vous obtenez un mélange détonant. Pour parfaire l'ensemble, c'est une Claudine débordante de vitalité, excessive dans ses élans, qui mène la ronde.
1 personne en parle

Claudine à l'école retrace la vie dans une école de filles à la campagne en 1899, 1900. On suit Claudine, l'année de ses 15 ans, année du brevet. On nous présente ses camarades de classes, ses professeurs, les amours de ses dernières, les petits secrets, les chahuts, les rumeurs... Beaucoup de mesquinerie dans les relations entre filles et pas trop d'amitié ! On se réjouit plutôt des petits malheurs ou des échecs de ses copines. J'ai trouvé amusant de lire ces filles qui parlent de mode, de connaître certains cours dispensés comme la broderie, la calligraphie, et de découvrir que les tricheries à l'examen étaient si faciles...La liberté dans les moeurs m'a étonnée. S'il y a des chuchotements, des gloussements lorsque les éleves surprennent les relations amoureuses des deux institutrices, ce n'est pas dû à l'homosexualité, les élèves n'en sont même ni étonnées ni choquées. Les amours qu'elles soient homosexuelles ou hétérosexuelles provoquent le même genre de réaction.Claudine est un personnage principal consistant, c'est un tempérament ! Elle est intelligente, spontanée, impertinente, sure d'elle, c'est épatant.. mais elle est également arrogante et perverse, elle aime bien tourmenter une camarade un peu faible, puis de temps en temps la défendre. Elle a un jugement dur sur les autres, personne ne trouve grâce à ses yeux. Elle est issue d'un milieu social supérieur à tous ceux qui l'entourent, et méprise les gens plus modestes, son arrogance m'a bien exaspérée ! Mais c'est aussi ce qui la rend intéressante, elle est d'une franchise très abrupte.J'ai beaucoup aimé parce c'est une jolie promenade dans une époque et un milieu, il y a abondance d'informations sur cette école rurale, la vie y est racontée dans un style captivant et énergique. Ladybug

Ladybug
19/10/11
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg