Cloner le christ ?

VAN CAUWELAERT, DIDIER

livre cloner le christ ?
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 09/05/07
LES NOTES :

à partir de
6,10 €

SYNOPSIS :

â huit ans, didier van cauwelaert reçoit son premier refus d'éditeur. vingt ans et des poussières, qu'il publie douze ans plus tard, lui vaut le prix del duca. suivront le prix roger nimier en 1984 pour poisson d'amour, le prix goncourt en 1994 pour un aller simple, le molière 1997
du meilleur spectacle musical pour le passe-muraille, le prix du théâtre de l'académie française... les combats de la passion, les mystères de l'identité et l'irruption du fantastique dans le quotidien sont au coeur de son oeuvre, toujours marquée par un humour ravageur.
1 personne en parle

Après avoir lu L'évangile de Jimmy de cet auteur, roman qui met en scène un homme qui serait le clône de Jésus Christ, j'ai été intriguée par le titre de livre-ci. Il s'agit d'un ouvrage sous forme d'enquête journalistique, de documentaire écrit.L'auteur nous explique tout ce qu'il faut savoir sur trois reliques : Le Linceul de Turin (plus communément connu sous le nom de Saint Suaire), le Suaire d'Oviedo et la Tunique d'Argenteuil. Ces trois "linges" ont la particularité de contenir du sang. Mais de quel sang s'agit-il ? Est-ce le même sang sur les trois ? Pourquoi est-il si compliqué de procéder à des expériences sur ces reliques ?En effet, on comprend rapidement les problèmes posés par la présence de sang, c'est-à-dire d'un produit qui peut scientifiquement étudié : si la raison prend le pas sur la foi, que restera-t-il ? Je n'avais jamais pensé au problème d'un possible clonage du Christ sous cet aspect. Je croyais qu'au contraire l'Eglise ferait tout pour prouver qu'il s'agissait bien d'une preuve de l'existence du Christ. Or effectivement, prouver que Jésus avait un sang de groupe AB, signifirait qu'il avait bien à la fois une mère et un père ! Inenvisageable on l'imagine bien !Tout le livre est basé sur cette réflexion, ainsi que sur les différents scientifiques qui se sont penchés sur la question, mais aussi l'histoire de ces reliques. L'auteur rajoute des brins d'humour qui servent très bien le récit. On le sent parfois sceptique, parfois l'envie d'y croire se fait sentir. C'est vraiment intéressant, car ce n'est pas uniquement du factuel, Didier Van Cauwelaert y met ses propres ressentis.Un livre qui se justifie très bien après la lecture de L'évangile de Jimmy je trouve. Bien sûr il peut se lire indépendament. Marylin

marylinm
11/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition