Conquerant de l'impossible

HORN, MIKE

livre conquerant de l'impossible
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 16/03/06
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

" j'ai failli mourir dans l'eau glacée, j'ai senti les crocs des ours polaires contre mon visage, j'ai survécu à des températures de -60 °c ; (...) j'ai eu les doigts, la figure et même les poumons gelés [...], l'arctique est sans pitié. tout ce que j'ai affronté était nouveau pour moi. je n'ai trouvé le courage de surmonter certaines épreuves que parce que j'ignorais les souffrances qu'elles représenteraient. " mike horn est un aventurier de l'extrême.
il ne vit que pour relever de nouveaux défis, et repousser encore plus loin les limites de sa résistance. pour obliger son corps à donner le meilleur de lui-même. pour le contraindre à obéir à son esprit. son exploit - réaliser le tour du cercle polaire arctique -, il l'a vécu comme un véritable voyage vers l'humain. parce que sur ces terres où la vie ne tient qu'à un fil, où la moindre erreur peut être fatale, la solidarité est exemplaire.
3 personnes en parlent

Mike Horn, constamment en compétition avec lui même et grand aventurier des temps modernes, parcourt le monde pour relever des défis toujours plus impressionnant. Après sa grande expédition polaire en solitaire pendant presque 2 ans, il décide de nous raconter son aventure dans ce récit de voyage de 460 pages. Préparatif, départ, problèmes de douane, rencontre avec des inuits... on le suit jusqu'à son arrivée."Je n'établis pas de nouveaux records à battre, je modifie une certitude: ce qui était théoriquement impossible ne l'est plus."Le texte est écrit à la première personne de façon fluide, dynamique et "parlé" rendant la lecture accessible à tous avec une touche de convivialité. Les phrases sont plutôt longues mais bien ponctuées. Il se lit tout seul.Le livre, traité comme un journal de bord, est découpé en plusieurs grands chapitres "étapes", en fonction de son parcours. A chacune de ces entrées il y a une carte indiquant le tracé que Mike Horn va effectuer. C'est très pratique pour se repérer tout au long de la lecture car il cite énormément de lieux. Ce livre est très intéressant à plusieurs point de vue. Tout d'abord, on y découvrir la vie d'un aventurier des temps modernes qui voyage seul en utilisant un voilier, un vélo, ses pieds, un kayaks... tout ce qui n'a pas de moteur, avec différentes difficultés et à travers toutes les saisons. Toute l'organisation que cela implique, les sacrifices, les moments de joie, les pensés...On y découvre également la vie de différentes tribus coupées du monde, des paysages, les animaux... Plusieurs photos animent le livre et rendent plus concrètes son aventure. On met des visage sur des noms, des images sur des mots."Beaucoup de gens se gâchent la journée - et celle des autres - pour des détails. J'ai appris que les choses qui méritent de nous compliquer l'existence sont très rares."Le bémol est la longueur des préparatifs de son aventure, en début du livre (presque les 70ère pages). Il décrit très précisément tout son matériel comme si nous lisions un "guide pour bien se préparer avant une expédition au Pôle Nord". Ca donne un côté trop "catalogue". Ils citent tous es sponsors. C'est dommage car c'est technique et très intéressant. Mais trop long. On ne veut pas y aller nous, on veut juste savoir ;) Du coup cette partie est sur-développer alors que le reste est survolé et mériterait de s'attarder d'avantage sur certains passages, tel que la survie (il faut tout de même attendre la fin du livre pour savoir comment un marcheur du cercle polaire à -50° fait ses besoins alors qu'il ne peut pas enlever ses gants plus de 30 secondes sans qu'ils gèlent). Si j'étais mauvaise langue, je dirais que ce survole donne le sentiment qu'avec un peu de documentations n'importe quel auteur de fiction aurait pu écrire ce livre. Il est vrai que cela ne doit pas être évidant de raconter 2 ans d'aventure en quelques pages. Ca m'a frustré.Parfois il nous dit qu'un problème est résolu alors que nous ignorions son existence. Il fait des aller-retour de temps en temps, comme s'il avait oublié de nous parler de quelques chose. La fin est un peu rapide. Dans l'ensemble ça forme un déséquilibre. La petite chose surprenante du livre est la double page de fin dans laquelle Mike Horn nous livre une 15ène de ses propres citations. Il s'auto-cite ! En tout cas, ce livre ravira les amoureux d'aventure, de découvertes et de dépassement de soi. Les petits curieux y trouveront aussi leur bonheur. Il obtient la note de 3*/5*. Quel aventure, c'est un sacré bonhomme !Plus tard je lirais peut-être un autre livre de lui. Celui de sa remontée de l'amazone à la nage me tente bien. Bonne lectureLD

languedeliee
16/09/15
 

Qu'est ce qui peut pousser un homme à quitter sa famille, son confort pour partir pendant deux ans loin de tout en se lançant dans un défi de l'impossible ?La réponse est dans ce livre : L'ivresse des sports extrêmes. La drogue, le défi d'aller plus loin encore une fois, de repousser ses propres limites, de réussir une espèce de conquête pour le plaisir.Je pense que si on n'a pas été, à sa propre échelle (ah le plaisir de boucler mon premier semi marathon), confronté au besoin de se dépasser, de faire mieux, simplement pour le plaisir de la réussite, on ne put pas comprendre cet homme. Mike Horn a choisi de faire le tour du cercle polaire à contre-vents et à contre-courants. Il sait qu'il prend des risques, il les mesure, il essaie de prévoir mais le risque zéro n'existe pas. Alors, un jour ou l'autre, il va se retrouver dans des situations périlleuses, plus qu'inconfortables, dangereuses pour son intégrité. Mais il puise au fond de lui les ressources et il survit. C'est lorsqu'on croit être au bout qu'on trouve encore et encore la force, l'énergie de lutter, d'avancer, de s'en sortir.....Il y aura les tracasseries de certaines contrées (les russes ne lui ont pas facilité la tâche), les pépins physiques, les gros ennuis domestiques, et la nature indomptable qui ne se comporte pas toujours comme on s'y attend... Mike continue et lorsqu'il arrive il ne pense pas « j'ai gagné » mais « je suis revenu ». Quelque part, cet homme reste humble, conscient que les gens peuvent, légitimement, se poser des questions sur la nécessité de ses expéditions qui restent pour lui essentielles. Je pense que, ces vingt-trois mois, intenses concentré de vie (dans le sens où il est passé par tous les états et toutes les émotions), sont, comme pour ses autres « excursions », le moteur de son existence. C'est ce qui le rend heureux et quoi de mieux qu'un homme heureux ?Et je conclurai sur ces mots de Mike Horn : « Je suis de ceux qui croient encore que si la parole d'un homme ne vaut rien, lui non plus. Même s'il est immensément riche. »

Cassiopea
12/03/15
 

Trés bon livre. Pour ceux qui aime l'aventure avec un grand A. L'auteur prouve dans ce livre que dans des situations extremes l'homme est capable de se surpasser.

justlo2110
17/12/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition