Coraline

GAIMAN-N

livre coraline
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 03/01/03
LES NOTES :

à partir de
10,00 €

SYNOPSIS :

Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée,
elle pénètre dans un appartement identique au sien. identique, et pourtant. Dans la droite ligne d'alice au pays des merveilles, ce roman magnifique séduira tous les publics.
22 personnes en parlent

La petite Coraline vient d'emménager dans une nouvelle maison, qu'elle découvre au fur et à mesure de longues explorations. Elle a fait la connaissance du vieux voisin du dessus, un peu fou, qui élève des souris savantes et des deux anciennes actrices de l'étage du dessous qui sont elles aussi assez spéciales, mais cette petite fille charmante se lie cependant d'amitié avec elles, ses parents n'ayant pas vraiment le temps de s'occuper de cette enfant unique et la laissant vaquer selon ses désirs sans la surveiller.Elle va ainsi découvrir, dans le grand salon dont on ne se sert jamais, une porte. Questionnée par la fillette, sa mère va lui expliquer que cette porte donne sur un mur de briques et qu'elle menait auparavant à l'appartement en vis à vis du leur, vide au moment de l'histoire. La maman de Coraline va même prendre la clef pour lui montrer le mur qui a été construit pour séparer les deux appartements.Mais Coraline a ressenti un sentiment obscur quand sa mère a ouvert cette porte, et ne peut s'empêcher d'y retourner. C'est alors que la porte ouverte donne naissance à un long couloir sombre dans lequel la fillette va s'engouffrer...Ce livre aurait pu s'intituler De l'autre coté du miroir, puisque c'est dans un monde inversé qu'aboutit l'enfant...Suite sur Les lectures de Lili Liliba

liliba
29/06/10
 

Voici un conte qui nous replonge dans nos cauchemards d'enfants. Les hantises les plus fréquentes y sont présentes : l'abandon, la solitude mais aussi plus concrêtement les rats, le noir ou les cafards. Coraline est une sorte d'Alice que Tim Burton aurait pu créer. Ce conte peut faire l'objet de lecture à voix haute au coin du feu qui crépite à des enfants qui seront forcèment attentifs.

milca
17/03/10
 

Un roman bien étrange à la "Alice aux pays des merveilles". Une petite fille qui est en recherche d'amour parental mais ses parents sont trop occupés. Soit on se plonge dans la réalité et on imagine que tout ce monde parrallèle existe soit cette enfant a beaucoup d'imagination dû à sa souffrance. Pleins d'aventures vont se greffer à l'histoire et Coraline pourra compter sur un chat bien amicale dans le genre de la série télé "Sabrina".

elisedu86
01/09/15
 

Je ne connais pas bien l’univers de Gaiman que je découvre cette année seulement mais ce roman m’a beaucoup fait pensé à The Ocean at the End of the Lane (j’ai préféré ce dernier). En définitive, peu importe que l’on soit un lecteur de fantasy ou pas (je ne le suis pas) car Gaiman arrive à maintenir le suspense par un sens de la narration diabolique. Le personnage de Coraline est également attachant (et je n’aime pas les romans avec un gamin pour héros) parce qu’elle décide de surmonter ses peurs pour une raison vitale, essentielle. C’est peut-être la leçon à retenir du livre : la vie nous oblige à affronter des choses qui nous terrifient mais au moment de faire un choix nous savons ce qui est juste et, si nous dépassons nos peurs, nous en sortirons grandis. Cela peut paraître simpliste, sauf que cela ne l’est pas. Et si le propos est parfois un peu pédagogique, l’univers créé par Gaiman nous maintient dans l’histoire, dans sa magie.Ce n’est pas un livre incontournable et j’avais peut-être trop d’attentes après tout ce que j’avais pu lire sur ce roman mais j’ai passé un moment agréable, moment qui aurait pu être nettement amélioré si la traduction n’avait pas été aussi affreuse (ce livre mérite ma médaille de la traduction la plus horrible de l’année ; j’en suis mortifiée pour l’auteur !)

mycupoftea
04/12/14
 

Il s'agit de mon troisième livre lu de Neil Gaiman, et encore une fois j'ai beaucoup aimé cette ambiance conte effrayant, glauque que j'avais déjà un peu découvert dans L'Etrange Vie de Nobody Owens. Dans Coraline on rencontre une petite fille avec beaucoup d'imagination et qui nous fait vibrer par son courage. L'ambiance du livre est sombre, dérangeante par moment, et si je n'avais pas 26 ans mais 10 ans je pense que j'aurais vraiment été effrayée. Araignées, rats, monstres étranges et dégoutants. Il y a de quoi avoir peur pour un enfant.Je suis très heureuse d'avoir pu lire ce livre durant ce mois d'octobre, le mois d'Halloween, car je crois qu'il s'agissait de la meilleure période pour le lire. Patatras, Booktubeuse & Lectrice Passionnée

Patatras
02/10/15
 

Avec Coraline, c'est la première fois que je lis un roman de Neil Gaiman... pour la jeunesse - pour peu que cette classification ait un sens. Et elle semble en avoir, ne serait-ce que par le style de l'auteur sensiblement différent de ses autres romans que j'ai pu lire.Coraline a tout d'un conte pour enfants. Une histoire simple, celle d'une jeune fille qui découvre sa nouvelle habitation, aux accents fantastiques, courte, facile et rapide à lire. Mais c'est pourtant loin d'être gentillet. Au contraire, c'est plutôt sombre, voire très sombre.[la suite sur 233°C] Baroona - 233°Chttp://233degrescelsius.blogspot.fr/

Baroona
26/06/15
 

Enfin je me remets à la VO, que ça m'avait manqué après ma première expérience (concluante !). Pour ce second teste en VO, j'ai choisi de lire le premier livre que j'ai acheté en anglais lors de ma découverte de BookOff il y a quelques mois déjà.Coraline est une jeune fille qui adore l'exploration. Un jour, alors qu'elle emménage dans une nouvelle maison avec sa mère et son père, elle découvre une drôle de porte qui est murée quand on l'ouvre... Pourtant, Coraline est sure d'avoir entendu et vu une ombre s'y faufiler. Qui a-t-il derrière cette porte ? Quel est cet autre papa et cette autre maman qui désirent que Coraline reste avec eux pour toujours ? Comment va-t-elle réussir à leur échapper et à sauver ceux qu'elle aime ?L'histoire est assez originale - même s'il y a des choses totalement vu et revues - et l'univers créé par l'auteur est très intriguant voire même inquiétant parfois. La porte vers une sorte de monde parallèle est quelque chose que, je pense, tout le monde connait mais ici Neil Gaiman nous offre une atmosphère très sombre voire parfois glauque alors que tout avait pourtant bien commencé dans cette autre dimension.. L'autre papa et l'autre maman étaient pourtant bien charmant au début mais leur envie de possession a tout fait dégringolé et cela a plongé l'autre dimension dans une profonde noirceur de laquelle Coraline doit fuir mais aussi retrouver ses vrais parents ! C'est justement l'atmosphère du livre qui, je pense, fait tous et j'ai été surprise de voir que ce livre est destiné aux enfants tant certains passages sont noirs voire même terrifiants ! Les personnages sont eux aussi très noirs sauf Coraline qui est une vraie bouffée de fraicheur dans tant de noirceur ! Elle ne perd jamais espoir, garde toujours le sourire et pense même à sauver le chat (et d'autres choses) avec elle ! C'est une petite fille très courageuse et aimante et je l'ai beaucoup admirée ! Le chat est aussi un personnage que j'ai adoré ! Son cynisme et son ironie sont délirants, j'ai plusieurs fois bien ri grâce à lui ! L'autre papa et l'autre maman sont deux personnages totalement pathétiques même si c'est plus l'autre maman qui est diabolique - d'ailleurs ne vous étonnez pas, les parents dans ce livre ne sont pas nommés donc je suis obligé de les appelés "Papa et Maman" et "L'autre papa et l'autre maman". D'autres personnages vont beaucoup servir dans ce livre car ici chaque détail est important mais je vais vous laisser les découvrir ! Parlons maintenant de l'écriture. Ayant lu le livre en VO, je me dois de vous dire le niveau d'accessibilité. Comme ce livre est un livre pour les enfants d'environ 9 ans je crois, il est assez facile et rapide à lire. J'ai appris beaucoup de vocabulaire (ou tout du moins je m'en suis remis beaucoup en mémoire). J'ai beaucoup aimé les touches d'humour, les petits passages de chansons assez stressantes... Il y a un passage dans ce livre qui m'a énormément plu, un dialogue avec Coraline et le chat sur les prénoms que je vais vous retranscrire ici (en anglais, c'est facile à comprendre). J'aime beaucoup cette "théorie" qui peut s'avérer vraie, je trouve ! Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
31/10/14
 

J'avais eu une bonne expérience avec Odd et les géants de glace, alors j'ai lu Coraline, dont je venais de voir le film quelques semaines plus tôt. L'essai est transformé, j'adhère au style de l'auteur et à sa forme de fantastique. Ce court roman de 153 pages se lit très vite et facilement, car l'auteur sait nous emporter dans son univers, c'est un réel conteur. Terry Pratchett parle d'un « élément d'horreur raffinée digne des meilleurs contes de fées » et j'approuve cette idée. L'horreur est maitrisée, le fantastique est savamment dosé et Coraline devient une héroïne de conte moderne. Elle suit la veine d'Alice au pays des merveilles, notre héroïne est emportée dans un univers différent du sien et pourtant si proche d'elle. Le changement de monde est bien pensé. Une simple trappe dans une vieille maison, une vieille clé, une Coraline aimant l'exploration et hop ! Le tour est joué. Les vieilles maisons et leurs passages secrets, qui n'en a pas rêvé ? L'autre monde est assez « flippant » si je peux me permettre l'expression, ces personnes sont humaines à première vue, mais la magie prend vite fin. L'utopie est gênante, le parfait devient horrifiant. J'aime cette idée et j'aime les descriptions de cet autre monde, oscillation entre enchantement et désillusion. Coraline est une héroïne sympathique et attachante. Dès les premières lignes, on sent qu'elle n'est pas ordinaire, ses parents ne sont pas vraiment là pour elle, elle aime bien l'exploration... Nous rentrons très vite dans les pensées de cette petite fille dont j'ai adoré suivre les péripéties. Les parents sont peu présents, on les aime bien et pourtant, on aimerait qu'ils soient plus présents pour leur fille. Les autres parents sont à première vue sympathiques, mais ils cachent d'horribles choses. Cette idée de ne pas se fier à notre première impression est bien exploitée et peu s'avérer dangereux pour notre héroïne dans le cas de ce roman. Les autres personnages, M. Bobo, les demoiselles Spink et Forcible qui sont les autres propriétaires des appartements sont assez rigolos. Ils changent des voisins habituellement rencontrés, ils ont des personnalités intéressantes. Leur double dans l'autre monde mérite le détour, je trouve. On retrouve cette même fascination pour l'étrange et ce rejet pour l'horreur. Les chiens des deux demoiselles et les rats de M. Bobo sont eux aussi à la fois déroutants et drôles, et ceux de l'autre monde oscille une nouvelle fois entre fascination et horreur. Le chat ! Quel animal ! J'ai adoré sa personnalité, ses répliques, sa présence dans l'aventure, c'est un personnage très intéressant que j'ai retrouvé à plusieurs reprises dans l'histoire. J'aime le rôle qu'il joue auprès de Coraline et sa manière d'être. Je suis réellement fan. Des rebondissements, nous en avons, chaque chapitre donne son lot d'aventures, de rencontres et d'émotions. La découverte de cet autre monde est bien décrite et son changement progressif de merveilleux à horrible est tout aussi bien écrit. J'ai rarement eu le temps de m'ennuyer, l'ambiance est telle que j'imaginais, la dernière partie du roman autour du jeu d'exploration est bien menée et très forte. J'ai sincèrement adhéré à l'ambiance du livre, à ses idées, à son héroïne et à son style. Il mérite le détour tout comme le film qui m'en avait donné envie, bien que quelques différences soient à noter, j'ai ressenti la même ambiance entre merveilleux, fantastique et épouvante. C'est le genre de livre que j'affectionne énormément et que je recommande à tous les fans de fantastique, de Neil Gaiman ou de Tim Burton.

Ewylyn
10/03/14
 

Au début de ce roman, tout se passe bien. on est comme dans un doux rêve. Puis, peu à peu, les choses se compliquent pour Coraline, et au fil des pages on passe doucement du rêve au cauchemar. L'atmosphère se trouble et s’assombrit, la peur du noir, celle de l'abandon apparaissent, et l'on se met alors à osciller entre l'étrange et le merveilleux. Mais Coraline c'est aussi un petit livre qui relève du conte initiatique, où l'on apprend à apprécier ce que l'on a sous les yeux, sans vouloir chercher toujours mieux ailleurs. http://blogaelle.wordpress.com/

GaL7
02/03/14
 

Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et , comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les explorateurs. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique , et pourtant...C'est un univers bien a lui que crée Neil Gaiman avec ses personnages pittoresques et une Coraline Jones qui va découvrir un monde parallèle qui dans un premier temps l'attire mais qui rapidement va l'effrayer comme nos petites têtes blondes (ou brunes ou rousses)qui vont adorer avoir peur.C'est agréable à lire, sans temps mort et avec de nombreux rebondissements. Cela aborde de nombreux sujets comme la mort et les relations parents/ enfants (de manière superficielle , c'est un livre pour enfant). A lire a partir de 7/8 ans car c'est une histoire qui peut effrayer les plus jeunes.J'ai entendu parler de Coraline par le biais du cinéma puisque je l'ai vu en dessin animée avec ma fille et ce n'est qu'après que j'ai découvert qu'au départ c'était un livre. Je l'ai découvert par les blogs amis de Melisender et celui de rubrique en vrac qui en ont fait un article. Donc je l'ai acheté pour le lire a ma fille comme histoire avant de dormir (pas nécessairement le bon plan car ça a tendance a créé des cauchemars). Je recommande de lire ce livre mais aussi de voir le dessin animé qui est un modèle du genre et qui colle parfaitement au livre, il faut dire que le réalisateur n'est autre que le co-réalisateur avec Tim Burton de "L'étrange noël de Monsieur Jack". Un sans faute pour Coraline. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
08/12/13
 

J'ai également reçu ce livre lors d'une ronde sur le net et j'étais super contente car j'ai l'adaptation qui a été faite en dessin animé et j'ai aimé découvrir le livre que je ne connaissais pas encore. L'occasion de refaire un visionnage du dessin animé après lecture et 'ai bien aimé cet univers décalé. Envie de découvrir d'autre livre de cet auteur. emi25

emi25
05/07/13
 

Enthousiasmée par l’adaptation cinématographique sortie en 2009, j’avais très envie de lire le livre, de voir comment il était écrit et si le film y était fidèle. C’est maintenant chose faite, grâce à la brocante sur laquelle j’ai trouvé le roman.Je ne vais pas comparer le roman et le film d’animation. Je dirais simplement que, de l’un à l’autre, il n’y a pas beaucoup de différences, ce qui est une bonne chose, mis à part un personnage en plus dans le film mais absent du roman.L’intrigue est emplie de magie, de suspense et de rebondissements. La tension monte petit à petit, nous prend aux tripes et nous emmène à la suite de Coraline dans ce monde étrange derrière la porte fermée à clé.Au niveau de l’histoire, j’ai adoré l’univers à part, un peu du genre d’Alice au pays des merveilles, mais en nettement plus sombre. L’ambiance est de plus en plus angoissante et sombre au fil des pages, et ça pourrait vraiment faire peur si le style un peu enfantin de l’écriture ne gâchait pas un peu l’effet. Il n’empêche que l’ensemble reste oppressant, troublant, et addictif.Au niveau des personnages, mon préféré (autant dans le livre que dans le film) est le chat, parce qu’il est celui qui guide Coraline, qui peut naviguer aisément entre les deux mondes, bref, je l’aime bien.Coraline, elle, est attachante, bien que niveau émotions ce ne soit pas énormément détaillé. Son goût pour les couleurs flashy m’a amusé, ainsi que sa constante envie d’explorer.Un petit bémol cependant, c’est le manque de détails en général, de descriptions des personnages, des lieux. J’aurais aimé pouvoir bien visualiser chaque chose, et là ce ne fut pas le cas. Egalement, la narration est peut-être un peu trop jeunesse, même si elle est entrainante.En bref, un cours roman jeunesse très plaisant, ensorcelant, que j’ai pris plaisir à découvrir.

Emyline
14/05/13
 

Ce court roman de Neil Gaiman nous raconte ce qu'il arrivera à Coraline, une petite fille, les derniers jours d'un été avant la rentrée scolaire. Arrivée dans une vieille maison avec ses parents, elle décide pour éviter l'ennui d'explorer les recoins de la bâtisse et du jardin. Elle fait la connaissance des voisins mais découvre aussi une vieille porte. Lorsqu'elle la franchit, elle se retrouve dans un monde parallèle, semblable en tout point et pourtant si différent. Elle devra user alors d'ingéniosité pour pouvoir s'en échapper.Ce roman n'est pas destiné qu'à un seul public, mais à tout le monde. Mêlant l'imaginaire et le rêve, il nous transporte dans un univers tel Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Récompensé par de multiples prix, ce roman fantastique vous emmène rapidement dans son monde et ne vous lâche pas jusqu'à la dernière page.L'écriture de Neil Gaiman est irréprochable, fluide et rapide, dans la peau d'une petite fille, sans user de mots trop enfantins, nous nous prenons au jeu et finissons par nous identifier à ce personnage.Coraline est une petite fille unique, comme toutes les autres petites filles et garçons de son âge, elle s'imagine des mondes dans lequel elle joue et croit, à tort, que ses parents ne l'aiment pas suffisamment, ou plutôt, moins que les autres parents avec leurs enfants. Coraline est attachante, pourvue de défauts et de qualités, courageuse et à la fin, reconnaissante.La petite héroïne, peureuse, altruiste, part en guerre, sans utiliser d'arme, contre une sorcière malveillante. Un roman fantastique intéressant, bien écrit, bien structuré, avec une morale plus que jamais contemporaine.

Skritt
03/04/13
 

Petite je n'avais pas aimé ce livre. Dix ans après, c'est déjà mieux, mais ce n'est toujours pas ça. Peut-être parce que je redoutais un peu cette lecture, ou que le mauvais souvenir est plus tenace que prévu...Je crois que Neil Gaiman à trop d'imagination pour moi ! Son univers me dérange... c'est assez noir pour un livre pour enfant. Ça ne me glace pas non plus, mais je ne suis absolument pas détendue quand je le lis.Coraline a beau être dans la continuité d'Alice au pays des merveilles et ça se lit tout au long du livre, mais mon ressenti face à cette histoire est totalement différente ! Coraline est une petite fille très sympathique, avec beaucoup d'imagination, mais très bizarre. Je n'arrive pas à m'attacher à elle, elle ne me ressemble pas du tout. Ce n'est pas parce qu'elle ne me plait pas, au contraire, elle a un truc en plus, mais son personnage me dérange...Les autres personnages sont également un peu dérangeant, moins que Coraline... On les associe assez facilement à un rêve. Tous sont crédibles, on croit vraiment à cette histoire et à ces personnages, c'est vraiment très agréable ! Coraline est vraiment une histoire hors temps, tout comme Alice au pays des merveilles. C'est une histoire qui ne vieillira pas mal dans le temps : les éléments sont neutres, l'environnement de l'époque à peine abordé, il me semble que c'est une histoire qui sera toujours appréciée à sa juste de valeur, et ça, c'est vraiment un très bon point ! Au final je ne saurais pas dire si j'aime aimé ou non ce livre (cela dit, je lui ai mis un 7/10)... Si vous avez vu le film, vous comprendrez sans doute pourquoi ;)Mais vous aurez sans doute une très belle surprise en le lisant !

MademoiselleLuna
27/11/12
 

Un nouvel appartement, des nouveaux voisins et c'est les vacances scolaires... Coraline (à ne pas déformer en Caroline) s'ennuie, et comme ses parents travaillent tout le temps, elle décide d'explorer. Son nouvel univers en renferme un autre nettement plus effrayant. Elle y croise un chat noir qui contrairement à ce que l'on en dit, ne porte pas malheur !Un très bon roman jeunesse qui nous plonge dans un univers effrayant mais qui montre aussi que le courage peut tout changer.

delphine08
18/04/12
 

Une lecture un peu chaotique, même si je comprenais le principal, je pense avoir laissé passer certains détails. Cependant, je ne lâche pas l’affaire et compte continuer à essayer de lire en anglais!

Snow
26/02/12

Ce livre m'a beaucoup étonné, je m'attendais à quelque chose de très soft, très simple. Mais finalement, on entre dans un monde de plus en plus effrayant & angoissant. C'est censé être un roman jeunesse avant tout mais, du haut de mes 22 ans, je dois avouer qu'il m'a bien fait frémir quand même..Coraline vient d'emménager dans une grande maison transformée en plusieurs appartements. De chez elle, une porte mène sur un mur, ce qui pourrait être un autre appartement finalement. Mais Coraline va se rendre compte qu'elle mène vers un autre monde, là où son autre père & son autre mère vivent, attendant désespérément que Coraline viennent habiter avec eux. Elle devra trouver ses parents kidnappés par l'autre mère & faire preuve de malice pour pouvoir rentrer chez elle. Peut-être..On retrouve toutes les peurs de notre enfance ; les monstres planqués sous le lit ou dans un placard, des ombres ou des choses inconnues qui se baladent tout près de nous dans le noir.. Je me vois mal lire cette histoire à ma fille pour l'endormir le soir même dans quelques années tellement l'atmosphère est palpable. Mais ce roman montre bien qu'avec du courage, toutes les peurs finissent par disparaître.J'ai beaucoup aimé cette histoire même si par moment j'avais un peu peur de lire la suite des aventures de Coraline (Oui, je l'avoue !). L'auteur a très bien su jouer avec l'angoisse qu'on peut ressentir face à certains événements & même si l'on n'a plus peur de ces choses qui nous terrifient quand on est enfant, on retrouve cette ambiance malgré nous, on les revit à nouveau à travers Coraline.Je vais m'intéresser de plus près à cet auteur que je viens juste de découvrir car son style d'écriture est très bon ; simple mais prenant du début à la fin.

gr3nouille2010
24/01/12
 

[Extrait]C'est un livre que je devais chroniquer pour hier, mais cela m'est complètement sorti de la tête! Pourtant, pour une fois que je finissais un livre de lecture commune en temps et en heure! Il s'agit de Coraline, de Neil Gaiman, que j'ai connu après avoir vu les bandes-annonces du film au cinéma, il y a un bail! Ce livre est disponible en éditions Albin Michel Wiz au prix de 10 euros.Coraline, c'est un roman qui raconte, à la manière d'Alice au Pays des Merveilles (voir ici), l'aventure de Coraline, qui, à l'instar d'Alice, passe de l'autre côté de la porte murée et découvre un monde parallèle... où ses parents existent aussi, dans une autre version qui a l'air bien plus sympa... Ou pas! Blogueuse de http://apologie-d-une-shopping-addicte.over-blog.com.

platinegirl
20/11/11
 

Bien avant l'adaptation au cinéma, Coraline est un roman qui m'a conquise par son univers. Les romans de neil gaiman sont toujours pour moi un enchantement. L'atmosphère déployée est sombre, proche de l'horreur, avec une traversée entre deux mondes. Sublime roman !

Cyan
14/03/11

L’autre jour, en me baladant chez un tout petit bouquiniste lyonnais, je suis tombée sur cette édition étrange de Coraline, édition signée France Loisirs. Je ne l’avais jamais vue auparavant, mais depuis le temps que je cherchais ce titre de Neil Gaiman à petit prix… Il y a quelques mois, souvenez-vous, j’avais été déçue par Stardust du même auteur, lui préférant bien largement l’adaptation cinématographique de 2006 avec Claire Danes, Charlie Cox, Michelle Pfeiffer ou encore Robert de Niro… Je suis une grande fan du film d’animation de 2009 - signé Henry Selick (celui qui est à l’origine de L’Etrange Noël de Monsieur Jack, le copain de Tim Burton) - qui met en scène les aventures de cette petite fille, alors j’appréhendais assez la découverte du texte d’origine, ayant peur d’être à nouveau déçue par le texte de Neil Gaiman… Je suis finalement assez mitigée par ma lecture et encore une fois, je dois avouer que je préfère la version sur grand écran (ce qui est souvent le cas en ce moment, bizarrement !)… Ce petit conte « gothique » reste tout de même agréable à lire, et ravira sans doute les fans du genre, mais il m’a manqué un petit quelque chose (allez savoir quoi !) pendant ma lecture, petit quelque chose que m’apporte, en revanche, le film d’animation…

DameMeli
16/10/10
 

Coraline Jones n'est décidément pas une enfant comme les autres! D'abord c'est une exploratrice et ça tombe bien car elle vient d'emménager avec ses parents dans une grande maison que la famille n'occupe qu'en partie, car les autres il faut les découvrir (et les explorer !). Plutôt chanceuse, la jeune Coraline?.. Pas tellement, souvent seule car ses deux parents sont trop occupés à travailler sur leurs ordinateurs au lieu de jouer avec elle, Coraline doit s'occuper toute seule. Alors elle rend visite à ses voisins: deux anciennes actrices qui vivent parmi les chiens ou un vieux excentrique qui apprend à des souris à chanter et jouer de la musique... Assez cosmique, son univers !Mais l'auteur ne nous a pas tout dévoilé de son imagination débordante. Dans l'appartement de Coraline, existe une porte noire fermée à clef et qui s'ouvre sur un mur en briques. Mais en s'y prenant une nouvelle fois, finalement on ne doit pas se fier aux apparences.. (souvent trompeuses). De l'autre côté de cette porte, il y a un autre univers totalement identique à celui que connaît la jeune Coraline. Dans cet autre montre, il y a une autre mère et un autre père, par exemple. Tous deux veulent donner tout l'amour possible et inimaginable pour la petite fille, et tous deux veulent s'occuper d'elle.. sûr, elle sera heureuse ici, avec eux ! Mais cet univers fantasmagorique cache une réalité plus sombre et terrifiante. Il faut vraiment se méfier des apparences et explorer l'autre côté du miroir pour percer la réalité et la vérité. Coraline, prends garde à toi !Bref, Neil Gaiman est l'auteur de ce petit roman effrayant. Cet habitué des contes fantastiques ne ménage pas son lecteur en nous introduisant dans un monde entre Lewis Caroll et La famille Addams. "Coraline" séduit tous les publics par sa tonicité et son suspense presque haletant. Forcément, le style et le ton sont édulcorés et bourrés de bons sentiments et d'une moralité bon-enfant, mais cette lecture n'en reste pas moins une bonne et agréable surprise.

Clarabel
23/02/09
 

Littératures de l'imaginaire Ouvrage également disponible sur le réseau des médiathèques communautaires

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Traducteur : HELENE COLLON

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie