Corniche kennedy

KERANGAL, MAYLIS DE

EDITEUR : VERTICALES
DATE DE PARUTION : 25/08/08
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" les petits cons de la corniche. La bande. on ne sait les nommer autrement. leur corps est incisif, leur âge dilaté entre treize et dix-sept, et c'est un seul et même âge, celui de la conquête : on détourne la joue du baiser maternel, on crache dans la soupe, on déserte la maison. " le temps d'un été, quelques adolescents désoeuvrés défient les lois de la gravitation
en plongeant le long de la corniche kennedy. derrière ses jumelles, un commissaire, chargé de la surveillance de cette zone du littoral, les observe. Entre tolérance zéro et goût de l'interdit, les choses vont s'envenimer. apre et sensuelle, la magie de ce roman ne tient qu'à un fil, le fil d'une écriture sans temps morts, cristallisant tous les vertiges.
3 personnes en parlent

A Marseille, il y a une corniche près de la mer où se regroupe les jeunes : ces derniers la nomment la Plate et y squattent tous les jours. La petite bande est composée d’Eddy (« le chef »), de Mario (son meilleur ami), de Loubna et de pleins d’autres encore : ils rient, ils fument, ils plongent de la corniche. En face, le commissaire Sylvestre Opéra les surveille avec ses jumelles car il a pour ordre d’interdire l’accès au promontoire suite à un récent accident mortel. Le bras de fer entre la bande et le policier ne fait que commencer. Parallèlement, Suzanne, une fille de bonne famille, veut entrer dans la bande mais la résistance du groupe s’organise…Maylis de Kerangal décortique ici le fonctionnement d’une bande de potes, des liens qui les unissent, des défis qu’ils relèvent ensemble. Le microcosme du groupe est vraiment sympathique à suivre : sa jeunesse et son insouciance tranchent avec le sérieux du commissaire. Des thèmes propres aux adolescents comme la transgression, le début des relations amoureuses, la lutte contre l’autorité, le dépassement de soi et de ses craintes jalonnent le texte de bout en bout, imprimant ainsi un style terriblement actuel.

SophieC
06/05/10
 

Jeux dangereux C'est l'été et les adolescents s'en donnent à cœur joie à essayer les différents tremplins qu'offre la corniche Kennedy. Le cœur qui bat à se rompre face au vertige, mêlé à l'envie irrésistible de sauter, la reconnaissance des corps ensoleillés, les codes du clan, et l'envie, par-dessus tout, de braver l'interdit incarné par la municipalité et les parents.Maylis de Kerangal, d'une écriture souple, avide et sensuelle, traduit le rythme sinueux et si vivant des corps à l'adolescence. Une justesse de perception dédiée à cet âge, si fort, où l'on ose tout, et où l'on a raison.

Corniche Kennedy est le récit de la vie d'un groupe d'adolescents, avec tout ce qu'implique la vie à cet âge-là : premiers émois amoureux, transgression des interdits, appartenance à un groupe... Ce qui fait la force de ce roman, et qui nous plonge réellement dans la vie de ces jeunes, c'est le style de l'auteur; il est incisif, toujours piquant, il est basé sur les sens. La puissance du style parvient assez bien à nous faire oublier l'absence de dialogues qui rend parfois le texte un peu long et monotone.

caroline591
17/01/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.24 kg