Couleur de peau : miel t.2

JUNG SIK, JUN

EDITEUR : SOLEIL
DATE DE PARUTION : 25/06/08
LES NOTES :

à partir de
12,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

À 14 ans, Jung aborde la difficile période de l'adolescence, l'âge où certains rejettent leur famille pour mieux trouver leur personnalité. Comme Jung est du genre radical, son rejet sera intense ! Ce sera toutefois pour mieux découvrir les autres : les amis, dont certains sont des coréens adoptés aussi. Et puis les filles : Jung a un certain succès auprès d'elles et lui leur porte un intérêt prononcé. Enfin,
se libère en lui une véritable passion pour le dessin... Mais en même temps que l'enfant devient jeune homme grandit une sorte de désespoir. Ce désespoir, tous les enfants adoptés de son entourage semblent l'expérimenter, et pour certains, il sera même fatal. Au combat pour trouver une place dans un environnement familial succède celui de s'accepter tel qu'il est. Il le mènera au seuil de sa vie d'homme.
6 personnes en parlent

Dans ce second volume, Jung poursuit son histoire : il est désormais adolescent et si ce passage est difficile pour tout le monde, cela l'est encore plus pour l'enfant adopté qu'il est. Il a un caractère bien trempé, est spécialiste des bêtises et sa mère adoptive n'étant pas très affectueuse et compréhensive, les "clash" ne vont pas manquer. Ce tome est moins axé sur la question de l'adoption, bien que l'auteur souligne combien, parmi les enfants adoptés qu'il a côtoyés, nombreux sont ceux qui n'ont pas su rebondir et se sont enfoncés dans un désespoir absolument tragique. Cet aspect a été vraiment plombant mais intéressant dans le sens où il montre les limites de l'adoption.L'intérêt de ce second volet est aussi de voir l'évolution de l'auteur. Il prend ses marques dans le monde, se construit, découvre ce qui l'anime. Ce n'est pas pour autant qu'il a fait la paix avec ses démons mais il les aborde autrement et trouve des portes de secours qui lui permettront de prendre pleinement pied dans la vie. Encore un très beau témoignage.

mycupoftea
12/09/12
 

Récit autobiographique : Jung raconte son enfance d'enfant coréen adopté par une famille belge, entrecoupée subtilement de souvenirs ou d'informations brutes de la Corée du Sud, de la guerre,de la faim, et surtout des sentiments d'abandon, de déracinement, qui ne l'ont pas quitté. On suit son histoire atypique et sans mélo, pleine d'humour et d'ironie, bien rythmée. Le dessin est sobre et épuré, en adresse directe au lecteur.Ne pas rater l'entretien avec l'auteur qui figure dans l'album. laurence

laurence
09/05/11
 

Après avoir partagé les bêtises du turbulent petit Jung, nous le retrouvons en proie aux affres de l'adolescence : l'attirance pour les filles mais la peur de se lancer, les problèmes familiaux et identitaires de cet âge, accrus par son statut d'adopté et son origine coréenne dans ce pays d'Europe. Le ton est beaucoup moins drôle que dans le premier volet, même si l'auteur a un regard acéré et sans complaisance sur ses états d'âme, et pratique pas mal l'auto-dérision. Certaines pages sur l'adoption sont poignantes, voire glaçantes, et le graphisme des étreintes mère/jeune enfant reste aussi bouleversant que dans le précédent opus. Bizarre, bien que le 1er tome ait été un coup de coeur, j'ai laissé passer deux semaines avant d'avoir envie d'ouvrir celui-ci. Je n'ai plus qu'à redécouvrir les deux albums à la suite, pour en avoir une vision globale. La fin peut laisser espérer un troisième opus ? Canel

Canel
31/01/16
 

A cinq ans, en Corée du Sud, le petit Jun Jung-Sik est recueilli dans la rue par un policier qui l’emmène à l’orphelinat. Il sera ensuite adopté au sein d’une grande famille belge. Les deux tomes de cette BD intimiste explorent les différentes facettes de cette adoption, creusant dans toutes les directions (et elles sont nombreuses) qu’elle peut comporter, a fortiori lorsqu’elle traverse les continents et les cultures. C’est tout simplement passionnant (et très touchant), et on admire la délicatesse avec laquelle les changements de ton sont opérés : le premier tome est volontairement plus enfantin, léger dans le choix de ses anecdotes (pourtant toutes significatives), il est placé sous le signe du sourire, tandis que le second lui répond dans le registre de la gravité. Jung parvient à évoquer avec une grande justesse ses prises de conscience et à impliquer le lecteur, la force de ses émotions transparaît sous la pudeur toute ronde de son dessin. Admirable. http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
19/09/15
 

Dans ce deuxième tome, Jung est un adolescent de 14 ans. A ses angoisses et interrogations propres à l’adolescence s’ajoutent son déracinement et sa recherche d’identité. Jung fait un rejet de son pays de naissance la Corée et au contraire est attiré par le Japon. Il souffre d’un manque d’amour maternel. Il y a également les premiers émois et les rapports avec les filles.Certains passages sont très drôles, d’autres plus douloureux ou émouvants mais avec le recul Jung nous donne un message optimiste et plein d’espoir. L’adolescent qu’il a été a su faire la paix avec lui-même et avec les autres.Un livre plus sombre que le premier tome mais aussi intéressant et réussi. Très belle découverte.

Aproposdelivres
28/10/14
 

Cette bande dessinée est l'autobiographie de l'auteur, le récit de sa petite enfance en Corée et de sa nouvelle vie en Belgique. Il raconte son histoire sans faire de concessions, ni avec sa famille d'adoption, ni avec lui-même, avec un réalisme parfois très cru, une grande sensibilité et surtout beaucoup d'autodérision.

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 17.00 cm
  • Poids : 0.43 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition