livre cranford
EDITEUR : VIKING ADULT
DATE DE PARUTION : 28/02/09
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
18,53 €

SYNOPSIS :

The formidable Miss Deborah Jenkyns and the kindly Miss Matty's days revolve around card games, tea, thriftiness and an endless appetite for scandal, until change
comes into their world - whether it is the modern ideas of Captain Brown, a bank collapse, rumours of burglars or an unexpected reappearance from the past.
5 personnes en parlent

J’avais beaucoup aimé Nord et Sud du même auteur mais pourtant je ressors un peu mitigée concernant ma lecture de Cranford. Elizabeth Gaskell nous dépeint ici la vie quotidienne d’une petite bourgade anglaise du XIXème siècle et plus particulièrement des femmes qui l’habitent, pour la plupart des veuves ou de vieilles filles âgées qui y font la pluie et le beau temps. Si vous avez aimé Orgueil et Préjugés ou encore Jane Eyre, ne vous attendez pas à retrouver ici une autre histoire d’amour de ce type car il n’y en a pas ! L’histoire se concentre exclusivement sur le quotidien des femmes de Cranford et beaucoup sont célibataires, veuves ou âgées. Donc niveau action, ne vous attendez pas non plus à des merveilles malgré quelques petites surprises !Au fil des pages l’auteur nous fait partager les joies et les menus tracas de tout ce petit monde : décès, mariage, naissance, problèmes financiers… La petite vie tranquille des habitants de Cranford est passée à la loupe et se révèle finalement beaucoup plus entraînante qu’il n’y paraît à première vue. Pourtant j’ai eu du mal à me plonger dans le roman pendant un bon tiers de l’histoire. Ce n’est vraiment qu’à la moitié du livre que j’ai commencé à véritablement me passionner pour l'intrigue notamment à partir du moment où le personnage de la gentille et douce Miss Matty a davantage été mis en valeur. On compare souvent les oeuvres d’Elizabeth Gaskell aux romans de Jane Austen. Pourtant, je n'ai pas retrouvé ici l’ironie mordante et le cynisme de cette dernière. La critique sociale (notamment concernant les conditions des femmes de l'époque, en particulier âgées) est beaucoup plus aboutie dans l'ensemble des oeuvres d'Elizabeth Gaskell (comme dans Nord et Sud). L’humour est aussi présent mais de manière plus subtile et tout en finesse.J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur nous raconte son histoire. Elle utilise une narratrice étrangère à Cranford (et qui reste bien mystérieuse) mais qui y fait de nombreux séjours et qui connaît bien tous ces habitants. Elle nous apporte donc un point de vue extérieur intéressant par rapport aux évènements. Comme j’ai eu du mal à accrocher avec la première partie du roman, je trouvais le style un peu lourd et pas évident à lire mais une fois rentrée dans l’histoire, je n’ai plus eu aucun problème. L’intrigue de Gaskell m’a fait sourire mais certains passages sont aussi très émouvants et attendrissants. Chronique douce-amère et attendrissante sur le quotidien d’un village anglais du XIXème siècle, Cranford est un roman plein de nostalgie malgré quelques longueurs. Maintenant, il ne me reste plus qu’à me replonger dans Nord et Sud et à découvrir les autres romans d’Elizabeth Gaskell !

ManonMarie
16/12/14
 

Résumé : Mesdames, avez-vous vu ? Un gentleman s’es installé avec ses deux filles à Cranford, un certain capitaine Brown. Il aurait clamé haut et fort l’état médiocre de ses finances ! On lui doit cet abominable chemin de fer qui vient de la bourgade voisine. Accompagnez-moi à l’heure du thé : allons lui rendre une visite de courtoisie pour lui montrer comment les choses se passent chez nous, à Cranford."Bref, les messieurs, quel que soit leur sort, sont absents de Cranford. D’ailleurs que feraient-ils, s’ils vivaient là ?"Mon avis : L’histoire est racontée par Mary Smith. Elle rend fréquemment visite aux dames de Cranford qui sont pour la plupart des "vieilles filles". Cranford est un petit village du nord de l’Angleterre. La narratrice nous décrit le quotidien de la gente féminine bourgeoise : les scandales en tous genres, les papotages autour d’un thé et tout ceci avec un brin d’humour.J’ai beaucoup apprécié ce charmant roman de Elizabeth Gaskell et je le recommande pour ceux qui aiment la littérature anglaise.

un flyer
13/06/13

Dans le petit village de Cranford, les dames de la bonne société mènent la danse, que les choses soient claires. Les convenances sont très importantes et forment, avec l’amitié, le socle de cette société féminine.La narratrice n’habite pas Cranford. Elle y séjourne régulièrement chez des amies, et se tient au courant de tout ce qui s’y passe. Chaque chapitre raconte une de ces histoires, et nous plongeons avec délice dans les petites ou grandes affaires de cette sémillante société. On y est à cheval sur les principes et les convenances. Les ragots s’y colportent plus vite que la lumière et il est difficile de ne pas savoir ce qui se passe chez le voisin, encore moins de garder quelque chose secret.Mais ce n’est pas un monde de cancans. Les liens qui unissent les protagonistes sont forts, on y trouve une grande entraide. Les difficultés des uns et des autres sont traitées avec beaucoup de compassion.J’ajouterai que ce livre est doté d’un certain optimiste (on dirait aujourd’hui que ces dames pratiquent la pensée positive), et de prémisses de féminisme (les hommes ne sont pas les plus indispensables pour ces dames ;-) ).L’atmosphère est feutrée, on s’y sent comme dans un petit salon, une tasse de thé et des gâteaux à la main.« Cranford » est un petit bijou de littérature anglaise ! Je vous le recommande.

Chroniqueslitteraires
03/06/13
 

Un roman plaisir, dans la grande tradition des romancières anglaises on y retrouve absolument tout les ingrédients propre à ses romans. Scandale, bien pensance, médisance, sont au rendez-vous, on n'apprécie pas tout les personnages, certains ont de drôle de caractère mais on passe un excellent moment dans ce petit village de Cranford. Que du plaisir en page.

Lacazavent
05/05/13
 

Cranford est une chronique qui s'étale sur plusieurs années, narrée par Mary Smith, une jeune femme dont on ne sait pas grand chose si ce n'est qu'elle n'habite pas Cranford mais y séjourne souvent parce que les demoiselles Jenkyns sont des amies de son père, négociant à Drumble. Parce qu'elle est extérieure à ce petit monde, Mary en voit les défauts et les travers (même si elle n'est elle-même pas exempte de petits défauts), et elle raconte les menus événements de la vie quotidienne avec beaucoup de verve et de bienveillance. La figure principale de cette succession de vignettes est Miss Matty, une vieille dame douce et bonne, un peu perdue dans le monde moderne, qui a du mal à s'émanciper de la tutelle d'une soeur très autoritaire, et qui est adorée par tout le village. Autour d'elle gravitent de nombreuses vieilles filles ou veuves, qui passent leur temps à se recevoir les unes les autres et à papoter à qui mieux mieux, abordant tous les sujets, des mariages probables aux mariages possibles à l'étiquette (une question obsédante pour ces femmes qui se considèrent, quoique souvent peu fortunées comme étant de la meilleure société) en passant par la mode. Cette galerie de portraits drôles, finement observés et bourrés d'humanité, forme un roman hautement recommandable.

fashiongeronimo
12/08/12
 

Format

  • Hauteur : 20.40 cm
  • Largeur : 13.80 cm
  • Poids : 0.42 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition