Crash !

BALLARD, J. G.

livre crash !
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/05/07
LES NOTES :

à partir de
8,80 €

SYNOPSIS :

Après avoir causé la mort d'un homme lors d'un accident de voiture, James Ballard, le narrateur, développe une véritable obsession pour la tôle froissée. Enrôlé par Vaugham, un ex-chercheur qui aime reconstituer des accidents célèbres et va même jusqu'à en provoquer pour assouvir ses pulsions morbides, Ballard se verra progressivement initié
à une nouvelle forme de sexualité : le mariage de la violence, du désir et de la technologie. Avec Crash !, premier volet de la « Trilogie de béton, J. G. Ballard ausculte les rapports de l'homme à la technologie dans un monde perverti par les machines, et livre un roman troublant, qui mêle perversion sexuelle et réflexion politique.
1 personne en parle

Dans ce roman que Ballard qualifiait "d'apocalyptique", la vision de notre société est cauchemardesque. Il s'agit du mariage du sexe et de la voiture. Le règne de celle-ci est à son comble, ou en passe de l'être. Elle est l'objet de la libido la plus exacerbée. La voiture apparaît ni plus ni moins qu'un vampire: créant des visions et des actes d'horreur auxquels on ne peut que difficilement s'empêcher de participer, tout entier pris par le charme et la fascination.Le narrateur, J.G. Ballard, voit sa vie bouleversée par deux faits: tout d'abord un grave accident de la route; ensuite, sa rencontre avec Vaughan, un homme hanté par l'acte sexuel mis en scène au sein d'accident de voitures. Son désir-fantasme ultime: provoquer la mort d'Elizabeth Taylor au sein d'un crash des plus minutieux.Ballard ne ménage pas son lecteur avec ces nombreuses scènes pornographiques hallucinées et marque un fait toujours d'actualité, cette hégémonie de la bagnole.Voiture, sexe, mort, tout cela est marié dans une orgie de percussions, de tôles froissées, de corps meurtries, d'écoulement de liquides en tout genre, d'union de matières variées...L'auteur s'explique par ailleurs dans sa préface sur ce que réprésente la science-fiction selon lui et sur ce qu'il a voulu transmettre avec ce roman en particulier."La fiction est déjà là. Le travail du romancier est d'inventer la réalité", nous dit-il. Maltese

Maltese
07/04/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : ROBERT LOUIT

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie