Cristal qui songe

STURGEON, THEODORE

livre cristal qui songe
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 05/03/04
LES NOTES :

à partir de
5,00 €

SYNOPSIS :

Science-fiction Cristal qui songeBATTU ET MARTYRISÉ PAR SES PARENTS ADOPTIES, RENVOYÉ DE L'ÉCOLE, HORTY, HUIT ANS, FUIT LE FOYER FAMILIAL LE JEUNE GARÇON TROUVE ALORS REFUGE AU SEIN D'UN CIRQUE AMBULANT DÛ IL DEVIENT LE PARTENAIRE DE DEUX JEUNES NAINES, ZENA ET BUNNY, LOIN D'ATTEINDRE LA SÉRÉNITÉ, HORTY SE VOIT TRÈS VITE CONFRONTÉ À D'ÉTRANGES
PHÉNOMÉ MÉNES, POURQUDI LE CIRQUE TOUT ENTIER TREMBLE-T-IL DEVANT SON FÉROCE DIRECTEUR, SURNOMMÉ « LE CANNIBALE », ET SA MYSTÉRIEUSE COLLECTION DE CRISTAUX QUI GÉMISSENT LA NUIT oe ZENA, ELLE, CONNAÎT LA VÉRITÉ ELLE SAIT DEPUIS TOUJOURS QUE HORTY ET LE CANNIBALE SONT ÉTROITEMENT LIÉS ET QUE LEUR AFFRONTEMENT SERA INÉVITABLE...
8 personnes en parlent

Horty Bluett, enfant adopté, est renvoyé de l'école; il a en effet commis un acte honteux: il a mangé des fourmis !A force de maltraitance, Horty décide de fuguer, n'emportant dans ses bagages que Junky, son diable en boîte. Il sera alors recueilli par un cirque ambulant dirigé par un être tyrannique, le Cannibale, ancien médecin qui mène des expériences sur d'étranges cristaux pensants.Un très grand premier roman, chef-d'oeuvre incontestable, dans lequel Sturgeon aborde ce thème qui lui est cher de l'autre, de la différence. L'amitié, la fraternité, l'entraide sont également des sujets très présents ici.C'est aussi un hymne à l'enfance, à son insurrection et sa résistance face au monde des adultes.Le lecteur est d'emblée lié à Horty, petit garçon maltraité, si fragile, qui va tenter de prendre sa vie en main.L'idée des cristaux qui songent est par ailleurs très originale et bien exploitée, créant une sorte de monde parallèle qui souligne une fois encore l'altérité.Cette oeuvre possède un caractère intemporel qui n'enlève rien de sa force presque 60 ans après sa publication. Maltese

Maltese
10/03/09
 

Horty, un jeune garçon de 8 ans, est renvoyé de l’école pour une conduite répugnante : il mange des fourmis. Lorsque son père adoptif brise Junky, son jouet préféré aux yeux de cristaux, et lui mutile trois doigts, Horty décide de s’enfuir du domicile parental. Il est recueilli par des forains, comprenant tout un cortège de « monstres », depuis la naine Zena jusqu’à l’homme vert Solum ainsi que l’irascible et terrifiant Cannibale, le patron du cirque. Horty grandit et va rencontrer, au contact de ces monstres, sa vraie nature.Avec « Cristal qui songe », je découvrais l’œuvre de Theodore Sturgeon. J’ai bien apprécié cette belle histoire, qui prend très vite l’allure d’une fable cruelle et tragique. Le début est captivant et nous montre la cruauté d’un homme, le père adoptif d’Horty : prenant le prétexte de l’anormalité comportementale de l’enfant, son père n’hésite pas à briser son jouet le plus cher et à lui couper – involontairement – quelques doigts. Traumatisé par cette violence, l’enfant fuit. Il va alors aller à la rencontre des cristaux, qui font des rêves étranges, cristaux qu’il connaissait déjà avec son jouet fétiche, Junky, que son père adoptif a brisé.Voilà une fable qui nous questionne sur la différence : est-on humain lorsqu’on a l’apparence d’un monstre ? Zena, la naine, passera sa vie en recherche d’humanité et essaiera, en élevant Horty, de lui donner forme humaine. Le Cannibale nous montre qu’on peut avoir une apparence humaine mais s’avérer en fait un véritable monstre intérieurement, monstre de haine et de cruauté.Entre science-fiction et fantastique, « Cristal qui songe » est une belle fable humaniste : ce qui intéresse surtout Sturgeon, le maître de l’Etrange, c’est l’humain. J’ai trouvé toute la partie sur l’explication des propriétés des cristaux assez compliquée, l’auteur rajoutant de multiples détails peut-être au final un peu superflus.Le style est simple, sobre, pas très fouillé : le livre se lit donc facilement, hormis les passages qui expliquent la théorie des cristaux. Si l’écriture a vieilli, le message d’humanisme et de tolérance du livre reste d’actualité.Une belle histoire d’amour où le lecteur s’identifie sans peine à Horty, tant ce personnage est attachant, souffrant avec lui aux moments cruciaux de l’histoire. Un récit sensible, humain et poétique. Seraphita

Seraphita
30/12/11
 

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre...j'étais très enthousiaste à la lecture de certaines critiques (même si je préfère souvent les lire après) et du coup, je crois que je suis passée un peu à côté. Je vois bien ce qui a plu à beaucoup de lecteurs, je comprends bien pourquoi on peut beaucoup discuter sur cette oeuvre, mais ça ne m'a pas emballée. Il y a bien évidemment une ode à la différence et à l'acceptation (ou pas) de cette différence et une réflexion sur l'humanité.et sa définition. Qui est le plus humain : l'humain cruel ou le non humain plein de bonté? Je ne suis pas insensible à ces thèmes mais...je ne sais pas...ça ne l'a pas "fait" pour moi. Certains passages m'ont parus longs, alambiqués et tombant comme un cheveu sur la soupe comme l'explication de l'origine des cristaux et les recherches de Ganneval ou alors trop élliptiques comme les 10 ans passés au cirque. On passe d'un jour au cirque et le paragraphe suivant à "il y a 10 ans", paf, comme ça. C'est étrange car j'ai l'impression que ce qui m'a un peu perdue et m'a fait me poser des questions n'est pas, je pense, ce que l'auteur voulait soulever quand il a écrit le livre dans les années 50. Par contre le côté science fiction avec les cristaux m'a bien plu mais je ne l'ai pas trouvé assez développé. Ce n'était peut être pas le but de l'auteur après tout...L'ambiance était là, j'ai apprécié les personnages également, leur ambivalence, leur humanité. J'ai été dérouté par l'écriture que je n'ai pas trouvé fluide mais c'est peut être la traduction.

Emmab666
29/01/16
 

Cristal qui songe est le deuxième roman le plus connu de Theodore Sturgeon avec Les plus qu’humains. J’avais lu ce roman il y a plusieurs années et je n’avais pas aimé. Mais ici j’ai changé d’avis et j’ai trouvé ce roman plus abordable que Les plus qu’humains.Bien sûr on reste toujours dans un monde où l’on côtoie des personnages étranges. Mais ceux-ci sont humains malgré leur étrangeté. Au contraire dans le roman, ceux qui sont véritablement humains sont méchants à l’instar des parents adoptifs d’Horty ou du directeur du cirque. A côté des personnages étranges, il y a les cristaux dont on connaitra juste les capacités mais rien sur les raisons de leur existence.Avec ce roman, Sturgeon est revenu en grâce à mes yeux. Je me suis retrouvé dans un roman où le fantastique se mêle à la folie, avec des personnages qui ne sont pas dans la norme mais qui sont attachants.

Chiwi
06/12/15
 

Horty , huit ans , renvoyé de l'école pour avoir mangé des fourmis ( Koh-Lanta est fait pour toi ! ) , fuit le domicile familial de ses parents adoptifs peu aimant suite à une dispute plus violente qu'à l'habitude ou il y laissera trois doigts . Receuilli par un cirque ambulant et adopté par la petite troupe ( et je ne dis pas petite à cause des naines ! ) , il s'y épanouiera dix années durant , sous une fausse identité , couvé et éduqué par Zéna , prenant bien soin de ne pas se mettre à dos son tyrannique directeur surnommé " le cannibale " , dangereux personnage en quete d'un incroyable secret dont Horty pourrait bien en etre la clé à son insu !Mais que je me suis dis , un cirque ambulant , un directeur autoritaire , je l'ai lu y a pas longtemps ce bouquin : De l'eau pour les éléphants bien sur ! Que nenni , les concordances s'arretent là . L'on est bien dans un pur récit de SF . Meme si la trame du bouquin met pas mal de temps à se mettre en place , il n'en reste pas moins que le récit s'avere des plus cohérent au fur et à mesure que l'on apprehende les divers mysteres qui le composent . Mysteres basés sur des cristaux aux pouvoirs duplicateurs convoités ! En dire plus serait spoiler un récit plutot bien foutu qui , contrairement à un bon Columbo des familles , ne se livre qu'à la toute fin . Un bon bouquin donc ,avec de réels morceaux de bravoure comme le parcours de ce " Cannibale " , originalement Pierre Ganneval , médecin déchu , qui sera le premier à découvrir l'incroyable pouvoir de ces cristaux et à l'utiliser à des fins peu avouables justifiées par un rejet en bloc de la société et des congéneres qui la composent ! Des personnages attachants ( Zena et Bunny , les deux naines ; la Havane , compagnon de Bunny ; l'etrange Solum , homme crocodile muet totalement dévoué à son boss , le cannibale ) , une histoire qui se tient remplie d'humanisme . Un questionnement interessant sur l'inné et l'acquis .Un bon moment au final..malgré une écriture qui date un tantinet .

TurnThePage
11/11/13
 

Pour moi, un livre magnifique, formidablement humain bien que ce soit de la science fiction...A 18 ans, mon fils y a eu droit avec un commentaire du style "il faut que tu lises ça" (je l'ai fait pour d'autres livres. Il a adoré aussi, ouf, cela fera partie du patrimoine familial ;-)Je l'ai lu, dévoré deux fois.L'écriture est assez simple (comprenez "facile d'accès) et en même temps très profonde. T.Sturgeon parle d'émotions, ce qui est rare en science fiction. Je pense, qu'au vu de son enfance, il devait être à fleur de peau...peut être même à fleur de mots....

Cassiopea
23/09/11
 

Sturgeon est un des classiques de la SF américaine des années 60 et Cristal qui songe n'y est pas pour rien.Superbe écriture qui vous fait presque oublier que c'est un livre de science-fiction ! En expliquant de curieuses coïncidences de la vie de tout les jours (comment deux personnes peuvent se ressembler à un tel poin ?), l'auteur construit un récit haletant, tout en suspense. J'ai malgré tout un petit regret pour la fin du livre qui tombe brutalement dans une SF déclarée et affichée, rompant totalement avec le reste du roman.Malgré cela, un livre à lire et à garder dans la bibliothèque de tout les passionnés de littérature de l'Imaginaire et même pour quelques autres !

FaBmNrD
13/08/11
 

Bof Bof... J'ai été plutôt déçue par ce livre. Trop convenu, le petit orphelin persécuté qui trouve refuge auprès des braves "monstres" d'un cirque ambulant, le méchant Directeur contre lequel tous vont se liguer...J'ai eu du mal à tenir jusqu'au bout...

cbarbaz
16/07/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition