Cubes

SUTY-Y

EDITEUR : STOCK
DATE DE PARUTION : 19/08/09
LES NOTES :

à partir de
9,49 €
nos libraires ont adoré cubes
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« J'ai passé mon enfance à entendre des histoires le concernant. Tout le monde ici en avait une à raconter sur ce voisin pas comme les autres qui effectuait des tours du monde à bord d'improbables machines dont il avait lui-même conçu les plans, qui séjournait en orbite autour de la Terre, concourait au record du monde de plongée en apnée ou de vitesse en voiture. Le Duke a été le héros de mon enfance. Avec Alexis, nous en faisions l'un des personnages favoris de nos aventures. Combien de vies lui avons-nous fait vivre ! À combien d'épopées l'avons-nous fait participer ! Il devenait un roi, un président ou un général, et nous, fidèles chevaliers à son service, espions en mission top secrète, nous tentions de déjouer les complots qui le visaient. S'il savait combien de fois nous lui avons sauvé la vie ! » Et une nouvelle histoire va se construire autour du Duke, quand le narrateur et Alexis
aperçoivent un jour de mystérieux cubes en verre dans le jardin de ce voisin milliardaire, une histoire non plus seulement fantasmée mais réelle, et inexplicable pour les deux enfants. Alors qu'Alexis doit déménager peu après, le narrateur porte seul ce souvenir qui l'obsède. Adolescent solitaire puis adulte centré uniquement sur son travail, il retrouve Alexis et sa vie s'épanouit autour de son ami d'enfance, puis d'Erena, sa femme, et finalement du Duke dont il va devenir un des plus proches collaborateurs alors que ses interrogations sont toujours restées aussi présentes, entretenues par les multiples figures de cubes qu'il croise au cours de sa vie. Mais n'ont-ils pas été là plus particulièrement aux moments les plus importants de son existence? Et sa destinée n'est-elle pas à reconsidérer du point de vue de ces orientations sous-jacentes, et qui l'auraient guidé jusqu'ici ?
Quelle drôle d'histoire que ce premier roman de Yann Suty !
L'auteur lui-même, sur son site, nous avoue sa fascination pour la forme cubique, suite à une rencontre avec les oeuvres de Damien Hirst (certains des titres des chapitres ont d'ailleurs été empruntés à l'artiste), et reconnaît qu'il lui fallait construire "quelque chose" à partir de cette fascination...
Le relais passé au narrateur ("il y a toujours moyen de s'arranger avec la réalité"), à son fidèle compagnon Alexis et à leur millardaire de voisin, le "mythologique" Duke, Le Cube installe dès lors leur relation, rythme leurs souvenirs d'enfance, scande les étapes importantes de leur vie personnelle et professionnelle. Il souligne, efface, prévient, prévoit...Perpétuellement, Le Cube rêvé par l'enfant se heurte au Cube fabriqué par l'adulte. Puis Le Cube, fruit de l'esprit de l'homme, cartésien, cherche un coeur, une âme : Il fouille le narrateur, Il cherche les vides dans son existence, s'y engouffre et le hante véritablement, peu à peu...Jusqu'à quel point ? Comment et pourquoi ce dernier se laisse-t-il envahir ?
Vous le saurez à la lecture de ce surprenant roman, original et réussi !

erik (lens)
7 personnes en parlent

Enfant, le narrateur et son meilleur ami sont fascinés par leur voisin, le Duke, un aventurier milliardaire. Un jour, ils aperçoivent d'étranges cubes de verre géants, posés au milieu du parc de son immense propriété : que sont ces mystérieux cubes ? Une œuvre d'art, des vivariums, une prison de verre ? Ils décident de s'introduire dans la propriété du Duke pour voir les fameux cubes de plus près et... se font prendre, bien sûr !Ensuite, par sauts dans le temps, le narrateur grandit, devient un adolescent solitaire, puis un jeune "businessman" uniquement centré sur son travail, enfin un mari et un père aimant, et même, coïncidence (?), un proche collaborateur du Duke. Une vie ordinaire en somme.Pourtant, ce qui s'apparente ainsi de prime abord à une simple et banale histoire en forme de "parcours de vie" prend une autre dimension, mystérieuse, mystique presque, quand elle est raconté à travers le prisme des obsessions cubiques du narrateur. Car sa curiosité d'enfant envers les cubes se mue au fil du temps en obsession : partout et toujours, au cours de sa vie, le narrateur croise de multiples figures de cubes. Il en vient à se persuader que ces cubes influencent, dictent même, sa vie. Les événements les plus banals prennent une toute autre dimension quand le héros les raccroche à son obsession, mais le lecteur lui reste scepticisme et incrédule à l'énoncé de l'interprétation que donne le narrateur des différents évènements de sa vie.Ainsi, ce roman laisse des impressions contradictoires : le style, relevé d'expressions châtiées (« un processus de mithridatisation », « une chaleur érubescente »...), paraît incongru dans la première partie du roman consacrée à l'enfance du narrateur, mais s'avère agréable par la suite. Quant au récit, il met du temps à s'installer : la première moitié du roman n'est que l'histoire banale d'un petit garçon aventurier devenu un homme ordinaire, les obsessions cubiques du narrateur restant très anecdotiques. Elles ne commencent à éveiller notre intérêt que dans le dernier tiers du roman : intervention du fantastique, folie du narrateur, on ne sait au juste les "causes" exactes des dérèglements de son existence, et on passe sans s'en apercevoir du récit initiatique au thriller, voire à la tragédie...

Kara
18/08/09
 

A la lecture de la 4e, j'ai pensé que cet ouvrage ne m'emballerait pas. En effet, je ne suis généralement pas fan des "tranches" ou "histoires" de vie. Je les trouve relativement insipides.Cubes, c'est autre chose. On parcourt la vie d'un enfant, puis d'un homme en suivant le fil rouge. Le fil d'une curiosité. Une curiosité qui devient obsession.Une obsession qui finit en folie.Les événements les plus banals prennent une toute autre dimension quand le héros les raccroche à son obsession.Je n'ai pas décroché.Ce roman fleurerait presque l'histoire vraie et extraordinaire tant elle colle aux mains.Merci à Libfly et aux éditions Stock de m'avoir permis de découvrir Yann Suty au travers de ce roman.

Kalan
06/08/09
 

Des cubes, des cubes et encore des cubes. Une histoire entre réalité et folie, entre vie sociale et vie intérieure. Le héros nous emmène dans un monde un peu absurde où les cubes mènent la barque. Un petit bémol cependant pour la fin, qui pour ma part, ne correspond pas à la montée en puissance de l'histoire quelques pages plus tôt.

meli
24/08/09
 

C'est un excellent " page turner " comme disent nos amis d'outre-atlantique !!! Idéal pour les journées de vacances, de repos avec un bon livre avec soi... Terriblement frustrant à la rentrée quand c'est votre agenda qui dicte vos fins de lectures... Impossible de s'arrêter entre deux lignes... entre deux chapitres, parfois on y arrive, parfois seulement !Ce n'est pourtant pas un polar, non c'est un roman, la vie racontée comme on feuillette un "album photo". La vie de cet homme dont on ne connaitra jamais le nom. Cet homme obsédé par les cubes qui finira par... non je n'en dirai pas plus !Moi, depuis cette lecture, je vois des Cubes partout... Dois-je m'inquiéter ?! Estelle

Estelle
06/08/09
 

Obsession C'est un premier roman, plutôt agréable à lire. Le narrateur est obsédé par des cubes et imagine qu'ils régissent sa vie. Dit comme ça, ça ne parait pas passionnant, mais ce récit de vie d'un homme monomaniaque se laisse lire jusqu'au bout, c'est plein d'allusions érudites et discrètes, ça passe du roman d'apprentissage au thriller, sans qu'on comprenne vraiment l'origine du mal. On ne s'ennuie pas...On attend un autre roman pour un texte plus affiné...

C'est un premier roman, plutôt agréable à lire. Le narrateur est obsédé par des cubes et imagine qu'ils régissent sa vie. Dit comme ça, ça ne parait pas passionnant, mais ce récit de vie d'un homme monomaniaque se laisse lire jusqu'au bout, c'est plein d'allusions érudites et discrètes, ça passe du roman d'apprentissage au thriller, sans qu'on comprenne vraiment l'origine du mal. On ne s'ennuie pas...On attend un autre roman pour un texte plus affiné... laurence

laurence
29/07/11
 

L’histoire d’une obsessionUne enfance ordinaire, 2 gamins amis, des cabanes dans les arbres et les rêves nourris par la présence d’un mystérieux milliardaire, le Duke. Ils vont assister médusés au déballage d’immenses cubes dans le parc de son château. Pourquoi ces cubes ? A quoi servent- ils ? Chacun va mener sa vie somme toute banale, mais pour le narrateur les cubes sont devenus le fil conducteur, une véritable obsession qui fait sens jusqu’à le faire travailler pour le Duke. Jusqu’où sommes-nous maitres de notre destinée ? Qui jette les dés pour nous ?D’un roman psychologique qui explore les sentiers de l’interprétation voire de la reconstruction de la vie et de la manipulation, l’auteur ébauche dans la dernière partie un suspens plus fantastique. Le manque de rythme et de suspense m’ont un peu gênée au départ… mais au final c’est un bon 1er roman

Iana
10/11/09
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.33 kg