Dans les griffes du klan

TAMAILLON, STEPHANE

livre dans les griffes du klan
EDITEUR : SEUIL JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 11/06/09
LES NOTES :

à partir de
8,60 €

SYNOPSIS :

1955 - Alabama. La ségrégation est une réalité quotidienne. Les Noirs n'ont aucun droit, et les exécutions sommaires ont lieu de manière régulière. Pour un rien : parfois à cause d'un simple regard insistant porté sur un Blanc. Le Ku Klux Klan fait régner " l'ordre " dans la région.L'existence de Jessie, 13 ans, se trouve bouleversée par un incident banal : une voiture tombe en panne devant chez lui. Du véhicule s'extirpent trois noirs. Des musiciens. Ils cherchent la famille Battle, les nouveaux voisins de Jessie. Jessie découvre le jazz et, avec lui, une soif de liberté qu'il ne se connaissait pas. Les trois hommes, qui vivent dans le Nord, lui expliquent que les Noirs ont des droits et qu'un jour, ceux-ci seront en tous points les égaux des Blancs.Une fois les jazzmen partis, Jessie se lance des défis. Poussé par une mélodie enivrante qui ne quitte plus son esprit, il accomplit des actes de plus en
plus osés, défiant ainsi l'autorité des Blancs.Suite à l'affaire Rosa Parks, la contestation gronde. Le Klan voit d'un mauvais oeil les actions menées dans la ville voisine de Montgomery, par un certain Martin Luther King, et n'hésite pas à châtier ceux qui portent foi à ces "sornettes". Voulant réitérer l'exploit de Rosa Parks, Jessie manque de se faire arrêter et ne doit son salut qu'à Julia, une jeune fille blanche qui fait croire que Jessie est là pour lui porter ses affaires... Mais au moment de le quitter, elle aura un geste "malheureux" en lui déposant un baiser sur la joue et lui offrant un disque vinyle de Chet Baker... Bien vite, d'horribles croix en feu brûlent devant chez Jessie. Seul le garçon arrive à fuir.50 ans plus tard, Jessie est devenu musicien de Jazz à New York. Le procès du tortionnaire doit s'ouvrir le lendemain dans le Sud... sa fille, la belle Julia, témoignera contre lui.
4 personnes en parlent

Une plongée dans l'état le plus raciste des Etats-Unis, l'Alabama, au milieu des années 50 lorsque le Khu Klux Klan fait régner la terreur. Jessy comprend l'ampleur et les dangers de la ségrégation quand il doit aider son père à descendre Lester pendu à un peuplier. Cependant, grâce à un nouveau venu dans sa classe, Spike Battle, il découvre un autre monde noir, plus riche, plus créatif, plus libre que sa communauté de Chastity : celui des musiciens. Miles Davies, de passage, lui laisse non seulement le souvenir d'une musique libératrice mais aussi une pensée qui va déterminer sa vie. Jessy se lance alors dans des défis à l'ordre blanc et brave les lois racistes. Mais lorsque le Klan découvre ses insoumissions, son père, son ami Spike et ses parents sont assassinés. Jessy échappe à ses poursuivants, quitte Chastity, retrouve Miles Davies et devient musicien à son tour. Le roman se termine au lendemain de l'élection du nouveau président américain, quand Jessy Jackson, 66 ans, retourne pour la première fois en Alabama pour assister au procès de l'assassin à la tête du KKK pendant toutes ces années.L'auteur n'évite pas une certaine violence dans l'écriture, liée à la période décrite (lynchage, pendaison, chasse à l'homme). Cependant, ces scènes ne semblent pas inutiles ni gratuites : elles illustrent le climat que faisait régner le Klan en toute impunité à l'époque. Ce petit livre peut être un complément à l'étude du mouvement d'émancipation des Noirs aux Etats-Unis dans les années 60. Consultez la critique sur le site Croqu'Livre

croqulivre
01/09/12

"Quand la musique est bonne" Un beau roman d'espoir, ou comment affronter la dure réalité de la vie quand on naît noir aux Etats Unis en 1955. Grâce à la musique devenue une passion, le héros trouvera la force de s'en sortir. Malgré un thème difficile, un très beau roman bien écrit et qui ne laissera pas les jeunes lecteurs indifférents.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Les griffes du Klan Quand Jesse rencontre Miles, Philly et John, trois jazzmen, il ne se doute pas que sa façon de voir le monde va changer du tout au tout. Dès lors, il n’aura qu’une seule idée en tête : refuser les lois des Blancs, défier le Klan…Ce récit palpitant et émouvant est à lui seul une belle leçon de musique et de courage. Jazz et ségrégation, deux thèmes forts pour un livre intelligent et magnifiquement écrit.A partir de 12 ans

"Quand la musique est bonne" Un beau roman d'espoir, ou comment affronter la dure réalité de la vie quand on naît noir aux Etats Unis en 1955. Grâce à la musique devenue une passion, le héros trouvera la force de s'en sortir. Malgré un thème difficile, un très beau roman bien écrit et qui ne laissera pas les jeunes lecteurs indifférents.

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie