Les grandes esperances

DICKENS, CHARLES

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/03/00
LES NOTES :

à partir de
1,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Roman de l'enfance et de l'adolescence, histoire d'une éducation, aventure psychologique et morale de portée universelle, les grandes espérances, avant-dernière oeuvre achevée de dickens, surprend par sa fraîcheur, le renouvellement constant de l'invention, le comique. Le héros-narrateur, pip, passe de l'enfance dans un village, où il est apprenti-forgeron, à une adolescence fastueuse et dissipée à londres. les moments pathétiques alternent avec les instants
cocasses. l'histoire du forçat enrichi et condamné à mort est digne de victor hugo. la présence des rêves, ou de certaines scènes fantastiques, comme la vue soudaine des gibets à l'entrée de la ville, donne au roman sa dimension poétique. Et il y a quelque chose d'étonnamment moderne dans les deux fins, l'une malheureuse, l'autre heureuse, du roman, au moment où l'homme, pip, et la femme, estella, ont été mûris et châtiés par les épreuves.
2 personnes en parlent

Pas évident de lire ce roman de Dickens, pas évident résumer l'histoire des grandes espérances le plus simplement possible. Le héros et narrateur est Pip, sunom de Philip Pirrip . Orphelin, il est élevé "à la cuillere" par sa soeur et son beau frère Joe Gargery, forgeron. Comprendre par élevé à la cuillere élevé à la dure, car la soeur de Pip est dénuée de la fibre maternelle et d'affection. Qu'à cela ne tienne, c'est auprès defils. Le jeune Pip va faire la connaissance fortuite dans les marais d'un évadé du bagne, contre bon gré malgré, Pip va venir en aide à ce forçat dans sa fuite, en lui apportant de la nourriture et une lime pour se débarrasser de ses fers. Après quelques jours d'érrance, le bagnard sera rattrappé par la police et retournera à la case prison, sans avoir oublié le nom de Pip. Marqué par cet évènement, Pip le cachera à ses "parents adoptifs" par crainte. Eduqué à l'école de la vie, plutot que sur les bancs de l'école, Pip se voit présenter à une châtelaine fortunée, Mademoiselle Havisham et sa fille adoptive Estella. Mademoiselle Havisham est une vieille fille excentrique, vivant recluse dans un univers complètement baroque, elle porte un tenue nuptiale (elle n'arrive pas à faire le deuil de ses amours déchus) , n'ouvre jamais ses volets et invite Pip pour le voir jouer aux cartes avec Estella. Estella traite Pip avec beaucoup de dédain, elle prend beaucoup de plaisir à le maltraiter et le faire souffrir. Elle est certes très belle et Pip lui voue une vraie adoration ; elle n'en reste pas moins détestable. L'enfance de Pip va se dérouler entre ses visites chez Mlle Havisham et Estella et son éducation à la cuillere, puis sous l'égide de Mademoiselle Havisham, il va entrer comme apprenti à la forge de Joe Jusqu'au jour, ou un notaire de Londres Mr Jagger va lui annoncer qu'un bienfaiteur anonyme a décide de doter Pip d'une fortune personnelle. Ainsi, Pip va quitter sa terre natale, sa famille, Mademoiselle Havisham et Estella pour Londres, afin d'être éduquer en gentleman avec de grandes espérances pour le futur. Ainsi Pip bascule de l'infortune à la fortune mystérieusement! Ce roman, qualifié d'initiatique fait vivre l'histoire d'un jeune orphelin, issu de la campagne anglaise, et son ascension dans la vie bourgeoise londonnienne. Il doit sa fortune à la générosité d'un bienfaiteur anonyme. Dickens démontre dans ce roman l'importance des relations dans la vie et l'idée de connaître les bonnes personnes aux bons moments, d'être entouré par des personnes loyales, il n'est pas toujours utile d'être fortuné pour accomplir de bonnes et belles choses. Le portrait de Pip est celui du chanceux qui se voit doté d'une fortune, dont il profitera sans en tirer une élévation quelconque... à l'opposé de Joe, le paysan qui par excellence ne disposera jamais de fortune, ni d'éducation et se révelera être le personnage le plus riche de ce roman avec sa générosité et son bon sens commun, son franc parler remplis d'émotions, de vérité et sincérité. De nombreux personnages gravitent autour de Pip, Dickens à l'art de décrire des personnages typés, servant le personnage principal à la fois dans ses défauts et ses qualités, car Pip fera des erreurs dans ses grandes espérances et finalement, la happy end ne sera pas de mise ... Pour ma part, j'ai préféré le début du roman, l'enfance et l'adolescence de Pip (soit les premieres 300 pages), le roman devient plus sérieux à partir du moment ou il gagne Londres. Bref, j'ai refermé le livre sans tristesse car j'ai encore pleins de Dickens à lire, et puis j'ai le sentiment que je vais continuer à découvrir cet auteur.

nathalia1307
16/03/14
 

Une plume délicieuse, des rebondissements, une société anglaise dépeinte avec la plume incisive de Dickesn, des personnages creusés que l’on prend plaisir à suivre dans l’Angleterre du XIXème siècle qui s’industrialise. Une bonne découverte, un peu long, les 700 pages peuvent faire peur mais l’écriture est très contemporaine, on a du mal à croire que ça a été écrit en 1861 ! Miss Havisham et son caractère détestable mais tellement attachant m’ont beaucoup plus, ainsi que Mr Jaggers et ses manières. Je vais sûrement continuer ma découverte de cet auteur avec ses contes de Noël.

Elinor
28/02/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.39 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : SYLVERE MONOD