De kaboul a calais l'incroyable periple d'un jeune afghan

MOHAMMADI, WALI

EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 05/11/09
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Il lui a fallu de la chance, beaucoup de courage et de foi, et une bonne dose de folie. Son aventure, unique, est aussi un exemple parmi des milliers d'autres. Ils sont des milliers chaque année à quitter l'Afghanistan et à affronter tous les dangers pour émigrer clandestinement : obligés de franchir déserts et montagnes, de traverser un ou deux bras de mer, il mettent souvent des mois pour atteindre leur but quand ils y parviennent. À Calais, ultime porte avant l'Angleterre, ils représentent environ 40 % des clandestins. Wali Mohammadi a été l'un d'eux. Son livre nous fait vivre de l'intérieur l'histoire de l'un de ces enfants perdus, victimes et témoins de la démence de notre monde. Orphelin son père, emprisonné par les talibans, est mort sous la torture, sa mère a été déchiquetée par une bombe sur un marché , il a quitté Kaboul à l'âge de quinze ans, car il n'avait plus rien à perdre, sauf la vie. Après avoir vendu les biens de sa famille et confié son petit frère à des voisins, il décide de rejoindre sa soeur aînée à Londres et se lance dans l'aventure avec une liasse de billets en poche. Wali fait ici le récit
de son périple à pied, en bus, en voiture, en train, en bateau, en camion de Kaboul à Calais, via l'Iran, la Turquie, la Grèce, l''Italie... Il raconte les espoirs, les angoisses, les frayeurs, les hasards, les folies de ce voyage (comme cette traversée en Méditerranée sur un petit bateau pneumatique). Il dévoile la chaîne complexe des passeurs, véritable économie fondée sur la contrebande d'êtres humains. Il témoigne aussi de rencontres riches, encourageantes. La générosité de villageois kurdes, la main d'un étudiant parisien guidant le réfugié dans le dédale du métro, et enfin l'abnégation de bénévoles calaisiens. Wali ne terminera pas son périple en Angleterre. Car Calais le surprendra. Accueilli par une famille adoptive, il décidera de rester en France (où son petit frère le rejoindra). Et c'est muni d'un papier officiel qu'il franchira le Channel, quelques mois plus tard, pour rendre visite à sa soeur. Aujourd'hui, Wali possède un passeport français, travaille à Lille. Il peut aller comme bon lui semble à Londres ou à Kaboul. Mais il ne rêve que d'une chose : aider à la reconstruction de son pays.
2 personnes en parlent

On ne se figure pas la misère qui se trame à nos portes, au sein même de notre pays ou à cheval entre nos frontières. Apres avoir lu De Kaboul à Calais, je pense que c'est difficile de rester indifférent au sort des migrants. Et pourtant, malgré la détresse, certains passages sur le décalage entre les cultures m'ont fait rire !Même si le ton n'est pas du tout à la polémique mais plutôt à la description, ce fut l'effet d'un coup de poing pour moi...

C’est l’histoire véridique d’un immigré clandestin pas comme les autres. Wali Mohammadi, 13 ans, habite Kaboul, alors sous contrôle des Talibans, lorsque son père se fait tué par ces derniers. Dès lors, Wali essaye de s’enfuir en ayant recours aux services onéreux des passeurs mais sa première tentative échoue. De retour à Kaboul, Wali découvre que sa mère s’est fait assassiner et qu’il est tout seul, désormais, avec son petit frère. Il retente de passer les frontières et réussit à se rendre en Italie sur un radeau de fortune. De là, il rentre sur le territoire français et se rend à Calais au centre de rétention de Sangatte. Recueilli par une famille d’accueil française très gentille, Wali tente néanmoins de rejoindre sa sœur installée en Angleterre mais il ne s’y plaît pas vraiment. Il retraverse la Manche pour démarrer une nouvelle vie, en France, avec la présence de son petit frère venu d’Afghanistan. C’est une histoire de vie bouleversante et poignante et en même temps un récit d’aventures incroyable. En effet, Wali semble être débrouillard mais il n’est jamais à l’abri du danger ; surtout lorsqu’il doit négocier âprement avec des passeurs cupides et prêts à tout. J’ai adoré ce récit autobiographique car on est le témoin de ce que Wali a traversé et comment il s’est battu, à chaque instant, pour survivre à ces douloureuses épreuves.

SophieC
03/05/11
 

Format

  • Hauteur : 21.60 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.31 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition