De si jolis chevaux

MCCARTHY, CORMAC

livre de si jolis chevaux
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 19/03/98
LES NOTES :

à partir de
7,50 €
4 personnes en parlent

Au galop! Deux jeunes cowboys dans la pure tradition du western - chapeau, bottes et grands espaces - décident de tout quitter pour réaliser leur rêve : les chevaux, le ranch. Une rencontre impromptue les conduira toutefois vers d’autres sentiers et transformera cette quête initiatique du paradis perdu en cauchemar.En lisant Cormac McCarthy, on est saisi par une force et une simplicité qui s’imposent et envoûtent. Impression que l’on retrouve à la lecture des romans de ce grand écrivain du Texas, une issue inéluctable que l’on comprend rapidement mais qui n’entrave en rien notre plaisir, bien au contraire.A lire absolument, poursuivre avec les 2 autres opus de la trilogie (chaque récit est indépendant) sans oublier La Route, chef d’œuvre magistral et inoubliable.

Au galop! Deux jeunes cowboys dans la pure tradition du western - chapeau, bottes et grands espaces - décident de tout quitter pour réaliser leur rêve : les chevaux, le ranch. Une rencontre impromptue les conduira toutefois vers d’autres sentiers et transformera cette quête initiatique du paradis perdu en cauchemar.En lisant Cormac McCarthy, on est saisi par une force et une simplicité qui s’imposent et envoûtent. Impression que l’on retrouve à la lecture des romans de ce grand écrivain du Texas, une issue inéluctable que l’on comprend rapidement mais qui n’entrave en rien notre plaisir, bien au contraire.A lire absolument, poursuivre avec les 2 autres opus de la trilogie (chaque récit est indépendant) sans oublier La Route, chef d’œuvre magistral et inoubliable.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Je n'avais lu de Mc Carty que La Route et j'ai mis cette oeuvre dans une sorte de sanctuaire inviolable n'ayant pas envie d'être déçue en lisant d'autres romans, et puis comme il faut bien franchir ses frontières ,je me suis lancée dans ce premier tome de La Trilogie des Confins,à ma grande satisfaction.Le héros John Grady Cole, jeune garçon du Texas, quitte sa famille et son pays natal qui ne correspond plus à ses aspirations de dresseur de chevaux et part à l'aventure avec son ami Lacey Rawlins au Mexique traversant à cheval le mythique Rio Grande.Une odyssée sans fard , un parcours initiatique sans concessions d'où John Grady reviendra couvert de cicatrices, celles du corps ayant connu la violence des prisons, celle du coeur avec son amour impossible pour Maria et celles de l'âme avec la mort du jeune Blennings et le meurtre qu'il a commis.L'écriture est puissante,on est pris à la gorge par l'intensité de l'action .Dans le soleil couchant le cavalier part seul sur son cheval vers d'autres horizons ...

spleen
11/10/13
 

Grady et Rowlins, seize ans et cow-boy dans l'âme, décident de quitter leur Texas natal qui ne leur propose pas une vie faite de liberté, de grands espaces et de chevaux sauvages à amadouer. Ils pensent que le Mexique est encore un territoire vierge de toute déshumanisation industrielle, et sera leur eldorado. Sur la route, ils rencontrent Blevins dont la seule richesse est son cheval. Le caractère "jusqu'au boutiste" de ce jeune homme marquera le début des problèmes de Grady et Rawlins, mais surtout montrera l'envers du Mexique idyllique que se faisaient les jeunes gens.Au delà du voyage initiatique de deux adolescents, c'est une ode aux grands espaces, aux valeurs humaines et à l'amitié indéfectible. Mc Carthy a adopté une prose en totale adéquation avec ce qu'il décrit. Les phrases sont longues, chatoyantes et décrivent deux hommes en harmonie avec la nature. Alors que beaucoup de romans de cet auteur témoignent de la misère humaine (l'obscurité du dehors ou Suttree) en n'épargnant pas les détails scabreux, ce livre ci témoigne non pas d'une descente aux enfers comme le note la quatrième de couverture, mais seulement d'un retour brusque à la réalité dans un pays où la corruption et les petits arrangements entre amis sont légions. Ainsi, nos deux héros devront s'adapter à cette nouvelle situation bien éloignée de leurs désirs, mais ils en tireront une leçon de vie fondamentale. La foi en la liberté et aux grands espaces est éternelle pour ceux qui s'en donnent la peine, tel est le message s'il y en a un, et John Grady incarne celui qui n'abandonne pas facilement ses rêves. vivi

vivicroqueusedelivres
11/02/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.18 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : FRANCOIS HIRSCH

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie