L'accident

KING, STEPHEN

EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 10/03/93
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

John smith n'a pas beaucoup de chance, même lorsqu'il gagne à la loterie. juste après avoir empoché au luna park les cinq cents dollars de la roue de la fortune, il est victime d'un accident de voiture et sombre dans le coma. Lorsqu'il se réveille cinq ans plus tard, la guerre du vietnam est finie, le monde a changé, lui pas. la malchance est toujours là, sa fiancée s'est mariée avec un autre, sa mère est devenue sénile et lui, john smith, se retrouve doté d'un étrange pouvoir qui lui attire pas mal d'ennuis : il devine l'avenir. il peut prévoir
les catastrophes et les hécatombes, tous les cinglés de la planète font appel à lui. Il y a cependant une chose qu'il garde pour lui : greg stillson, candidat à la maison blanche, est un dément, grand admirateur de hitler et autres maniaques de l'extermination. Stéphen king est considéré dans le monde entier comme le maître de la littérature d'épouvante. a propos de l'accident, michel grisolia écrivait : "grâces soient rendues à stephen king de nous rappeler que "suspense' et "sentiments" commencent par la même lettre".
5 personnes en parlent

Très bon roman de King dans lequel le personnage principal est un monsieur tout-le-monde (comme le souligne son nom) en proie à un pouvoir dont il se serait très bien passé. Le fantastique flirte avec le thriller dans une intrigue impeccable, parfaitement maîtrisée.Le "héros" est un personnage réussi, criant de vérité, qui a tout perdu au cours d'un accident de voiture et qui revient en quelque sorte à la vie alors qu'il semble ne plus y avoir de place pour lui.Un roman sur le destin, qui s'interroge sur le poids de chacun face à l'Histoire.Tout aussi bon, le film de Cronenberg avec un excellent Christopher Walken. Maltese

Maltese
17/02/09
 

Pas mal du tout niveau suspense (ce qu'on attend en général d'un Stephen King), surtout si vous ne lisez PAS le résumé écrit sur la quatrième de couverture qui spoil quasiment tout le livre. La fin s'enchaine un peu trop rapidement à mon goût, mais ça reste un bon livre d'après moi.

Myaou
21/05/13
 

Qui n'a jamais rêvé de prévoir l'avenir pour remplir son compte en banque en toute sérénité ou anticiper les aléas de la vie? John Smith n'a rien demandé, mais après un accident de voiture qui l'a plongé dans le coma pendant quatre ans et demi, il se réveille certes amoindri, mais avec toutes ses facultés mentales sauf que... "Son talent un don de Dieu? Alors Dieu était un dangereux maniaque" se dit-il. En effet, le contact avec une personne lui permet de voir son avenir à plus ou moins court terme. Ce don de seconde vue est due à une zone morte de son cerveau, la "dead zone", qui n'est plus irriguée depuis son accident. Pour Johnny, c'est une malédiction qui, non seulement le laisse pantelant après chaque flash, mais aussi lui vaut d'être un objet de curiosité et de jalousie malsaine.Solitaire depuis que la femme de sa vie s'est mariée avec un avocat, John refuse de se servir de ses capacités à des fins lucratives. Il vit avec, jusqu'au jour où il serre la main d'un trublion en politique, Greg Stillson, qui, derrière une certaine bonhomie cache une folie "de grande envergure". Dès lors, persuadé que ce dernier sera responsable de milliers de morts, John tente de trouver une solution.Ce n'est pas la première fois que l'auteur exploite le "filon"; en effet, le don de seconde vue existe déjà chez Danny dans Shining. Au delà de la portée fantastique du roman, se pose une question morale et métaphysique: remise en cause ou rejet de la religion, exploitation de son don à des fins lucratives ou non, acceptation par ses semblables d'une capacité qui effraie et attire à la fois.Or, toutes ces questions sont bien lourdes pour un seul homme, et on sent que John est un homme fragile.Enfin, Stephen King présente un tableau assez controversé de la politique américaine, dénonçant la population comme un vaste troupeau de moutons prêt à suivre n'importe qui leur promettant monts et merveilles, sans chercher à réfléchir sur les propositions, et restant aveugles aux malversations et brutalités se passant devant eux."Dead Zone" est un roman complet, passionnant de bout en bout, et vraiment bien construit. Encore un King à ne pas oublier! vivi

vivicroqueusedelivres
05/11/12
 

Dead Zone est mon premier livre terminé en 2012. Il y avait longtemps que je ne m’étais plus plongée dans l’univers propre à Stephen King. J’en ai lu quelques-uns et Dead Zone se situe parmi ceux qui m’ont marquée et je n’hésiterai pas à conseiller. Ce roman se compose des éléments caractéristiques du « style » Stephen King. L’histoire débute le banalement possible. Un couple, une histoire d’amour/de vie naissance, une sortie à la foire, un événement surprenant survient. Ils rentrent chez eux et le drame a lieu. Tout l’art de cet auteur repose dans cet instant. Tous ce qui se passe avant n’est là que pour mener à ce moment clef. Cet instant où la vie d’une personne bascule dans l’imprévu et l’inimaginable, où l’histoire, la vraie, peut enfin commencer. Mais Stephen King, c’est bien plus que ça. Ce n’est pas seulement une histoire qui nous happe, nous aspire et nous capture pour ne plus nous lâcher. C’est un style bien particulier, court, rythmé, haletant, les pages tournent et le lecteur ne s’en rend même pas compte. Et c’est aussi l’attention toute particulière que Stephen King accorde à la psychologie de ses personnages principaux. Dans Dead Zone, celle de Johnny Smith est particulièrement bien creusée. En outre, nous entrons parfaitement dans la peau de ce dernier. Dans ce roman, il est question d’un don. Johnny Smith est un médium, un médium qui rejette son don, qui le voit comme une malédiction, qui sait toute la douleur qui va avec, le rejet dont il fait l’objet de la part des gens, l’incompréhension, la peur, l’appréhension. Mais aussi le fait de connaître certains éléments de la vie d’une personne. Les Hommes normaux mais pas seulement. Il suffit d’une simple poignée de main avec Greg Stillson pour que Johnny Smith découvre ce qui se cache en Greg Stillson, ce qui est tapi tout au fond de lui. L’histoire est rudement bien menée et très bien structurée. Les éléments, même les plus insignifiants, finissent tous par converger dans une seule et même direction, vers un but unique. Il y a l’événement clef de l’enfance de Johnny Smith, sa vie normal d’adulte, l’accident et les implications de son coma qui dure 5 ans. Mais aussi, sa réaction lors de son réveil, l’abattement et le découragement, la réalisation de tout ce qu’il a perdu. Mais la vie continue et John connait une période plus positive lorsqu’il devient le précepteur de Chuck Chasworth, Johnny arrive à surmonter la douleur autant physique que mental. C’est la rencontre avec Greg Stillson qui marquera définitivement sa vie et l’on ne peut plus que se préparer au terrible final de ce roman.Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Certains pourront dire que ce roman est un peu lent mais je dirai plutôt qu’il est extrêmement bien construit. Johnny est un personnage attachant qui m’a rendue mélancolique plus d’une fois. Sa vie est triste, ce qui lui est arrivé est injuste mais c’est arrivé et les faits ne peuvent que s’enchaîner. Johnny fait partie des personnages littéraires que je préfère, un personnage simple et humble, à la fois acteur et spectateur de sa propre vie mais qui assume son destin. J’ai refermé ce livre en étant terriblement émue. Je n’avais qu’un seul regret : c’était déjà fini.

Lynne
06/06/12
 

J'ai trouvé ce livre de King bien "sage" par rapport aux autres. Même si le héros se trouve bien malgré lui doté de pouvoirs et peut ainsi connaître l'avenir de ses semblables, l'histoire me paraît presque banale si on la compare aux précédents romans de l'auteur.Je n'ai pas eu ma dose d'adrénaline habituelle même si j'ai aimé l'histoire.

Puppy
28/02/10
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.47 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition