Des chretiens et des maures

PENNAC, DANIEL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/01/99
LES NOTES :

à partir de
4,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« Un matin, Le Petit a décrété : - Je veux mon papa. Il a repoussé son bol de chocolat et j'ai su, moi, Benjamin Malaussène, frère de famille, que Le Petit n'avalerait plus rien tant que je n'aurais pas retrouvé son vrai
père. Or ce type était introuvable. Probablement mort, d'ailleurs. Après deux jours de jeûne Le Petit était si transparent qu'on pouvait lire au travers. Mais il repoussait toujours son assiette : - Je veux mon papa. »
3 personnes en parlent

Ce tout petit texte qui fait partie de la saga Malaussène, peut se lire isolément. C'est un petit épisode, on retrouve les personnages, et Le Petit qui fait la grève de la faim pour qu'on lui parle de son père. S'en suit un flash-back, un récit tout en événements denses, qui s'enchainent sans pause. Un petit texte qu'on suppose facile à écrire, et qui s'avère facile à lire, qui nous remet dans un environnement familier, où l'on retrouve des amis, même s'ils sont un peu spéciaux. laurence

laurence
31/12/14
 

Le Petit fait la grève de la faim. Son souhait, qui résonne comme un refrain entêtant : "Je veux mon papa". Le problème, c'est que comme tout Malaussène qui se respecte, le papa du Petit, il n'est pas là, et n'a jamais été là. Qu'importe : Benjamin va tout faire pour le retrouver...Ce cinquième tome de la saga Malaussène est surprenant car après les 600 pages du précédent, on se retrouve avec un petit livre d'une cinquantaine de pages ! Ce qui pourrait être frustrant. Ça l'est, bien sûr. Mais en même temps, ça ne l'est pas, car on peut considérer ce livre comme une petite friandise avant le gros dessert final (= le dernier tome). D'ailleurs, c'est vraiment une friandise, un petit plaisir que l'auteur nous offre mais aussi qu'il s'offre à lui-même. Car on sent qu'il s'est un peu lâché, qu'il s'est amusé, qu'il s'est permis une petite parenthèse. Car cette fois, il n'y a pas vraiment d'enquête policière en tant que telle, et Benjamin n'officie pas en tant que bouc émissaire contrairement à son habitude. Cette fois, on bascule un peu plus que les autres fois vers le fantastique et l'incroyable. [la suite : un spoiler à lire sur mon blog] Et au final, cette petite parenthèse légère et courte fait du bien. Cela donne un regard différent sur la saga, tout en restant confortablement dans l'univers unique et farfelu de nos héros préférés. Et puis, pourquoi être frustrée puisque le tome suivant m'attend déjà pour être dévoré ? Lili Miaou

lilimarylene
25/06/14
 

Une affamée vous dis-je ! Je suis une affamée : emprunté à la médiathèque cet après-midi même, j'ai commencé et fini "Des chrétiens et des maures" en une petite heure ! Pourtant partie pour emprunter "Comme un roman", ne le trouvant pas j'ai choisi celui-ci... Pour le meilleur, comme pour le... pire !Pourquoi le pire ? Parce qu'il s'agit de l'avant dernier tome de la saga "Malaussène" comptant six ouvrages ; j'ai donc raté une grosse partie de l'histoire familiale Malaussène (notamment concernant certains bébés descendus du ciel...) Mais je réparerai mon erreur en lisant toute la saga dans les temps à venir.Ce fut le seul point noir de ma lecture (et par ma faute en plus !)Pour le meilleur donc...L'histoire m'a VRAIMENT BEAUCOUP plu ! (attention, je risque de gâcher la surprise à ceux qui souhaitent le lire... pour ne pas m'en vouloir : ne lisez pas la suite !)La volonté du Petit de retrouver son père est très touchante ; ce petit bout avec ses lunettes roses ("ou rouge, il en a deux paires") est absolument adorable !Tous les personnages sont très intéressants et tous différents ! Louna l'infirmière et sa folie d'amour, Maman toujours en cloque, Jérémy le gentil crétin, Thérèse la voyante, Clara la bonne pâte, etc...Le retour dans le passé est un très bon choix pour introduire l'histoire du papa en question ; celle-ci est d'ailleurs pas mal pimentée par la présence musclée de Simon and co, la vie trépidante de "l'Américain", et la trahison de "La planche à voile".Le meilleur est encore la surprise de la fin : le rêve de tous lecteurs dignes de ce nom : voir le héros d'un roman prendre vie ! (mais point de fantastique dans cette histoire... quoi que...... ?) En bref : Un excellent roman que je vous recommande vivement ! (je crois que je vais dévorer l'oeuvre entière de Pennac !)

SEcriture
18/09/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.07 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie