Deux cierges pour le diable

GALLEGO GARCIA, LAURA

livre deux cierges pour le diable
EDITEUR : BAAM
DATE DE PARUTION : 31/05/09
LES NOTES :

à partir de
16,00 €

SYNOPSIS :

Le père de la jeune Cat est un ange de catégorie inférieure. Lorsqu'elle le retrouve mort, assassiné, elle n'a
pas le moindre doute : seule une épée démoniaque a pu le tuer. Elle se jette alors dans la vengeance...
9 personnes en parlent

J'ai été un peu perdue dans cette lecture. Donc soit je n'ai pas compris l'histoire soit je n'étais pas hyper concentrée sur ma lecture. Je pense qu'il faudrait que je le relise car je me suis un peu perdue dans les personnages et les descriptions de ces derniers.

Aureloch
09/02/16
 

Quelle histoire, je dois dire je suis toute conquise, cette histoire en vaut vraiment la peine, je n'avais jamais lu un livre d'un auteur espagnol, mais bon ce n'est pas l'origine de l'auteur qui fait de lui un bon écrivain ou non passons à mon avis.On commence avec une ado de seize ans au nom de Caterina mais surnommé Cat, elle a perdu son père qui était un ange pour qu'un ange meure il doit périr de l'épée d'un démon, même-ci ça arrive qu'il se tue etre eux, mais plus chez les démon que les ange, elle est tout retourné et veut savoir qui a osé faire cela alors elle part en quête de l'assassin, elle passe son temps à voyagé une vraie nomade, elle finit par atterrir à Madrid pour avoir de l'aide près d'une ancienne connaissance ce qui la mettra sur le chemin d'un démon qui sera notre « héros » qui se prénomme Angelo (très original le nom), il accepte d'aidé Cat, mais parce qu'il s'ennuie.Ils iront à Berlin, Florence, Shanghai pour trouver des réponses, pas très futé pour obéir elle finira par mourir (ce qui est la partie triste de l'histoire) de révélation en révélation, on apprend comment l'auteur voit la naissance de la race humaine dans son histoire je dois dire c'est assez original, mais dans tout ça Cat qui est devenu un fantôme est attaché à Angelo, le pauvre, il se fera enfermé, torturé et j'en passe.L'intrigue du livre c'est qu'un démon et un ange prévoit la fin de la race humaine l'un par ce qu'il pense sans les humains la planète sera sauvé et l'autre parce que c'était un défi pour lui, je ne vous ai pas dit comment est née les premiers humain ? Alors attendez « Faudra passer votre souris sur la partie pour le savoir » Nous savons dans tous les histoires que nous lisons que les Anges et les Démons sont des ennemis et bien il y a des milliers d'années, un ange aurait demandé à un démon pourquoi il détruit le démon l'aurait répondu honnêtement l'un fini par tomber amoureux de l'autre et donna naissance à les hommes Cro-Magnon, comme j'ai dit très original.Donc vous devinez ce qu'est Cat et qu'elle a eu du mal l'accepté avant qu'elle ne rencontre un très vieux Archange qui l'a poussera accepté ce qu'elle est par nature dans tout ça on ne voit pas que Cat commence à avoir des sentiments pour Angelo et vice versa, mais la fin est un arrache cœur, j'ai eu du mal à accepter cela, bien qu'il l'a promis de l'attendre et qu'on est vu qu'elle a été réincarné j'imagine qu'on aura que notre imagination pour conclure leur histoire. Je dirais que c'est un coup cœur ce n'est pas du déjà vu et même si c'est sur les anges c'est bien original.

SexyLo
15/06/13
 

Une mythologie originale – Au commencement, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman et ce, pour plusieurs raisons dont le personnage principal, Cat, mais j’aborderai ce point plus tard. Concernant l’univers imaginé par l’auteur, j’ai été un peu perdue au début car c’est tout de même assez particulier. Par ailleurs, il y a beaucoup d’informations données en même temps par rapport aux anges et aux démons. Cependant, le lecteur comprend vite que ce sont des renseignements qui se révèleront utiles voire cruciaux pour la suite des aventures et pour la compréhension des enjeux du roman. Néanmoins, au bout de deux trois chapitres, j’ai commencé à véritablement apprécié cet univers. Plus nous avançons, plus nous pouvons nous rendre compte à quel point ce dernier est riche et travaillé. Laura Gallego Garcia a réellement essayé de donner une mythologie originale à son roman. Pourtant, il ne s’agit que d’anges et de démons. Nous aurions pu vite tomber dans quelque chose de déjà-vu. Or, pour moi, le pari fut plus que réussi car j’ai trouvé l’ensemble à la fois innovant et captivant. Il y a vraiment de très bonnes idées qui ont su être développées de manière très convenables. Je tire donc mon chapeau à l’auteur. Une intrigue palpitante – Le début est, certes, un peu long à se mettre en place. Il ne faut pas s’arrêter aux premières pages car la suite se révèle franchement à la hauteur. Mon intérêt pour ce roman a été encore plus grand dès lors que Cat rencontre Angelo. A partir de ce moment, impossible de le lâcher. Cette rencontre marque un véritable tournant dans l’intrigue. Qu’est-ce qui vous attend si vous lisez ce livre, outre le fait de passer un agréable moment de lecture ? Des rebondissements à la chaîne, en premier lieu. En effet, je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture. Il se passe toujours quelque chose. C’est une cascade d’action que l’auteur nous livre, sans jamais un moment de répits. Cette impression que tout va incroyablement vite est renforcée par le fait que les deux principaux protagonistes, Cat et Angelo, voyagent beaucoup. Ils ne restent jamais bien longtemps au même endroit. J’ai adoré les suivre d’un bout à l’autre du monde. C’est un roman absolument palpitant. Deuxièmement, nous avons également notre lot de révélations plus ou moins inattendues. La plupart du temps, j’avoue avoir vraiment été étonnée par les différents secrets qui sont révélés. J’ai réussi à en deviner certains mais très rarement tout de même. Ce fut plus des intuitions. Les personnages – Beaucoup de personnages croisent la route de Cat et d’Angelo. Cependant, aucune confusion entre eux est à déplorer alors que j’ai la fâcheuse habitude de mélanger les personnages surtout lorsqu’ils sont secondaires. Je n’ai eu aucun mal à les reconnaître, à déterminer les relations entre eux, qui étaient un ange ou, au contraire un démon. C’est donc plutôt positif. Ensuite, je dois dire que j’ai eu un peu de mal au départ avec le personnage de Cat. Je n’avais vraiment aucune affinité avec elle et je n’arrivais pas à la trouver attachante malgré le fait qu’elle venait de perdre son père. Cependant, mon point de vue à son égard a vraiment évolué au fil des pages. J’ai vraiment appris à l’apprécier petit à petit au point que j’ai fini par la trouver sympathique et attachante. Elle a du caractère et du cran. J’ai surtout commencé à la trouver plus intéressante quand elle a rencontré Angelo. Contrairement à la jeune fille, j’ai tout de suite adoré ce personnage. Son côté démon mystérieux peut-être ! Pourtant, aucune description physique n’est donnée de ce personnage donc libre à nous de l’imaginer comme nous le souhaitons et l’auteur ne le présente pas forcément comme quelqu’un d’exceptionnellement beau non plus.

Avalon
01/07/12
 

Je dois dire que ce livre est une sacrée découverte. C'est totalement le genre de lecture qui nous fait nous promettre de lire les autres livres de l'auteur...L'histoire est follement originale, bien qu'au début elle m'a fait pensé à Hush, hush de Becca FitzPatrick, mais le style est totalement différent. Deux cierges pour le diable est beaucoup plus adulte, plus travaillé... c'est un peu comme comparer l'écriture de Twilight de Stephenie Meyer à celle de Dracula de Bram Stocker.Laura Gallago Garcia s'adresse à tous le monde, enfants comme adultes, mais avec des mots qui nous font comprendre que ce n'est pas de la rigolade, que nous sommes dans la cours des grands !Cependant l'écriture reste très fraîche et drôle. On ne rit pas du début à l'autre du livre, mais on sourit beaucoup. Sans compter que l'auteur à une écriture plutôt poétique en fait.Les personnages sont vraiment très attachants, qu'ils soient humains, démons ou anges. On ne sait pas vraiment à quoi s'attendre, ni a qui faire confiance... Tout est imprécis, inquiétant (gentiment inquiétant, ce n'est pas non plus un Stephen King), on se retrouve dans des situations qu'on ne connait pas, auxquelles on ne sait pas faire face. C'est bizarre, mais très agréable en soi.Deux cierges pour le diable est une histoire qui n'a pas de temps, pas de pauses. C'est bien, mais essoufflant ! C'est totalement le genre de livre qu'il est difficile de lâcher tant qu'on ne l'a pas terminer, et malheureusement, il n'est pas vraiment fin (quasiment 450 pages).La fin est totalement inattendue, grandiose et mitigée. C'est le genre de livre qu'une fois terminé, on se dit "et si c'était vrai ?". On a envie d'y croire et c'est ce qui rend Deux cierges pour le diable aussi passionnant.

MademoiselleLuna
06/06/12
 

Deux cierges pour le diable est un roman bien mené qui pâtie malheureusement de nombreux défauts stylistiques. En tout cas , je me suis décidée à le lire avant les autres bouquins qui patientent gentiment dans ma PAL parce que Laura Gallego Garcìa est un auteur espagnol et que ça change beaucoup de la littérature américaine. Le début de la lecture est un peu laborieux. L’auteur a un style vraiment particulier qui fait qu’il est difficile de se confondre avec l’héroïne. L’histoire est bien plus originale que ce que j’ai lu ces derniers temps. Néanmoins, je mets un gros bémol pour le style d’écriture. Il arrive souvent à notre héroïne de s’adresser directement à nous ses lecteurs du genre « vous vous souvenez ? Je l’ai dit trois pages avant ! ». Apparemment, l’auteur s’inquiète pour notre mémoire. Ou alors est ce parce qu’elle-même trouve que les évènements arrivent tellement sans liens qu’elle a peur qu’on n’ait pas tout suivit ? La preuve en est qu’à la fin de l’histoire, le bébé d’Astaroth et Gabriel a les yeux d’un vieil or. Il a fallu que je relise le début du roman pour comprendre qu’en fait la Catherina bis est une réincarnation de la première. De plus, j’ai noter quelques fautes de concordance de temps comme « Personnellement, je n’ai pas l’impression qu’il a changé le moins du monde. » au lieu de « ait changé ». J’ignore s’il s’agit d’une faute dans la traduction ou si c’est comme ça dans la version espagnole. Mais on finit par réussir à passer outre et à se laisser porter par l’histoire. Pour une fois, j’aime beaucoup les prénoms choisis : Catherina « Cat », Angelo, Juan Pedro « Jipé ». En même temps, j’adore les prénoms espagnols bien plus jolis à l’oreille que les Steven et Stacie. Ensuite, je trouve malvenu dans un roman d’utiliser ce genre de chose « Je commence à prendre un looooong bain dans une imeeeeense baignoire. » (p.138) pour mettre en valeur des éléments. Même si c’est Cat qui parle, je trouve que ça fait très mauvais effet. Toujours en matière de stylistique, quelqu’un peut-il m’expliquer le sens et la grammaire de cette phrase : « - nous n’avons pas le marches. » (p.140) ? Cette réplique m’a vraiment perturbé. Même avec la suite, ça n’a aucun sens. Une faute de frappe ? Je ne vois pas ce que ça pourrait être. J’ai remarqué plusieurs problèmes du même genre et ça m’a pas mal gênée. Un autre élément qui m’a perturbée est la disparition totale du personnage de Jipé. Il n’apparaît qu’au début pour héberger l’héroïne le temps d’une nuit et une fois qu’Angelo lui a annoncé que Cat est morte, il se volatilise. En fait, je ne vois vraiment pas à quoi il servait. Il n’a pas eu un rôle important, n’a réalisé aucune action déterminante pour l’histoire. L’évolution de la relation entre Cat et Angelo est vraiment bien menée. Elle n’est pas trop mise en avant et ne surpasse pas l’intrigue autour de la destruction de la race humaine. C’est juste comme il faut. J’ai trouvé la mythologie des anges et des démons bien exploitée. On ressent d’ailleurs toute la complexité des relations entre anges et démons. Ils se haïssent mais trouvent quand même des terrains d’entente. J’ai bien aimé l’aspect implacable des anges et la cruauté des démons : ça leur convient parfaitement. Et l’histoire d’Azazel est assez bouleversante parce qu’on comprend les motivations de chacun mais au final on se dit que tous les partis ont fait les mauvais choix. Ils parviennent à se comprendre Les modifications relatives à la religion et la présence de Dieu ne m’ont absolument pas dérangée. Qu’on soit croyant ou pas, on comprend vite que l’auteur ne revendique aucune légitimité et on voit bien qu’elle n’a pas l’intention de nous y faire adhérer. C’est divertissant de mettre en scène des personnages bibliques, j’ai bien aimé ! Malgré un style d’écriture moyen, on s’habitue vite et on se laisse emporter par les histoires de complots entre anges et démons. L’histoire est au final agréable à lire. Je suis quand même bien contente que pour une fois il n’y ait pas de suite. La fin est assez satisfaisante pour qu’on en garde un bon souvenir. Kllouche

kllouche
21/01/12
 

La première fois que j’ai repéré ce livre, j’ai tout de suite été attirée par le résumé.Finalement, je l’ai trouvé d’occasion en me promenant au salon du livre et de la BD et j’ai été séduite par sa superbe couverture.Ce bouquin était à peine dans ma PAL que j’ai me suis rendue compte qu’il faisait l’objet d’ une lecture commune. Je me suis dit que ce serait un moyen de le faire sortir de ma PAL.Comme je n’avais jamais lu d’histoires d’anges et de démons ni d’œuvre de Laura Gallego Garcia, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette lecture.Finalement, je décrirais « Deux cierges pour le diable » comme une petite merveille qui fût pour moi un énorme coup de cœur.J’ai été happée par cet ouvrage du début à la fin. Le monde des anges et des démons est vraiment très intéressant.Ce chef-d’œuvre se lit très vite, le style de l’auteure est très simple et très agréable.Les personnages sont tous très attachants, surtout Cat et Angelo,Cat, cette humaine de 16 ans, un peu rebelle et qui dit toujours ce qu’elle pense. Si je me suis attachée à cette jeune fille c’est grâce à son caractèreAngelo, avec un nom comme le sien, on penserait qu’on va nous parler d’un ange et non pourtant c’est un démon. Il m’a charmée avec son côté très mystérieux.Le prêtre Juan Pedro met aussi beaucoup de vie dans le début ce livre.Passé la moitié de ce petit bijou, on peut découvrir le couple Astharot-Gabriel. Astharot est un démon et Gabriel est un ange. Je me suis beaucoup attachée aussi à ces deux personnages.Je vous conseille donc cette petite merveille et si vous avez d’autres histoires d’anges et de démons dans le même genre à me conseiller n’hésitez pas. Isa

isa1977
20/10/11
 

Absolument passionnant!Cette histoire se déroule dans un monde où les humains, les anges et les démons se côtoient. Les anges et les démons se sont fondus parmi les hommes et n'ont plus de liens avec un éventuel paradis ou un enfer. Ils sont enfermés dans leur corps terrestre et ont tout oublié de leur origine: Pourquoi y a t il des anges, des démons? Qui a créé les humains? Ces questions restent sans réponse... L'auteure est déjà connue pour ses chroniques de la tour qui parle essentiellement de magie, une pure merveille d'ailleurs.

Cat, jeune adolescente de 16 ans, vient de perdre son père. Assassiné ! Par un démon ! Car celui-ci était un ange… et les anges ne peuvent être tués que par des démons (ou par des anges). Décidée, la jeune fille veut retrouver l’assassin de son père et venger sa mort. Éconduite par les anges, elle trouvera un allié improbable en la personne d’Angelo, jeune démon ! Un renversement de situation totalement inattendu va bouleverser le cours des événements et l’enquête, qui nous fait voyager à travers toute l’Europe, ne se déroulera pas tout à fait comme prévu…Avec un style direct et efficace, Laura Gallego Garcia nous entraîne dans une folle aventure peuplée d’anges et de démons et apporte sa vision très moderne de la « mythologie biblique ». Au passage, elle nous dresse également un intéressant portrait du genre humain, de la relation de l’homme à la nature et au monde qui l’entoure. Et si les anges et démons existaient vraiment ?...

Replongée dans une histoire d'anges et de démons, un roman "jeunesse" cette fois. Je peux vous dire tout de suite que j'ai vraiment aimé. En sortant du livre, à chaud, je me suis demandée si ce n'était pas un coup de cœur. Après un repos de quelques jours, l'enthousiasme est toujours là, mais non, comparé à certains autres livres il ne restera pas dans mes coups de cœur même si le frôle de près.Dès le début, je me suis laissée emportée par l'histoire écrite à la première personne. Une écriture simple, assez familière, avec une héroïne qui nous prend à partie. Ce n'est pas une écriture très recherchée mais ça se laisse lire. Les dialogues sont amusants, en particulier ceux entre Angelo et Cat qui se cherchent des poux sans cesse. Notre héroïne est assez attachante, j'ai pris plaisir à la suivre. En outre, je ne m'attendais pas à ce qui lui arrive en début de livre [...] et j'ai trouvé l'idée sympa.J'ai aimé également la nuance dans le caractère des personnages : des anges qui peuvent parfois tournés vers le mal et des démons qui peuvent présentés des côtés plaisants même si leur nature les poussent à la destruction. Côté intrigue, on passe de quelque chose de très simple : le meurtre du père de Cat à résoudre à quelque chose de plus abouti, plus complexe. C'est intéressant et très prenant. D'ailleurs, j'étais tellement prise dans l'histoire qu'il est possible que si défauts il y a dans l'intrigue, défauts je n'ai pas vu ! On se doute parfois, des évènements mais on arrive à être surprise de temps en temps. Enfin, l'auteur a réalisé quelque chose d'original avec du traditionnel (anges/démons). J'ai beaucoup aimé. Par ailleurs, j'ai toujours peur en lisant des histoires d'anges et démons de tomber sur de la religion pure et dure, là ce ne fut pas le cas. C'est justement dosé, peu moralisateur. Autrement, j'ai également aimé l'implication historique qui intervient parfois : cf. un morceau de l'histoire de Laurent le Magnifique. Enfin autre élément de l'histoire qui m'a plu : le fait de voyager "partout" en Europe. Quant à la fin, jolie, un brun plus clichée, mais bon, elle est plaisante à lire (le côté midinette en moi reprend le dessus ^^).

Lunasirius
05/03/11
 

Format

  • Hauteur : 19.90 cm
  • Largeur : 12.90 cm
  • Poids : 0.48 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie