Deux vies

SETH-V

livre deux vies
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 07/03/07
LES NOTES :

à partir de
24,30 €

SYNOPSIS :

Récit familial centré sur les années de formation de l'auteur, Deux vies raconte l'histoire d'un couple improbable, composé du grand-oncle de Vikram Seth, Shanti Behari Seth, né en Inde, et de sa femme, juive et allemande, Henny Gerda Caro. Tous les deux se rencontrent dans le Berlin des années 30, quand Shanti, étudiant en médecine dentaire, devient le locataire de la famille Caro. Vikram fera la connaissance de cette tante si élégante à ses yeux, mais trop rigide aussi, quand, adolescent, il se rendra lui-même à Londres pour habiter chez elle et son mari afin de poursuivre ses études à l'université. Nous sommes alors dans les années 70, et le Berlin des années tragiques semble oublié. La relation qui s'établit entre ces trois personnages est emplie de mystère, comme si ni Shanti, ni Henny, pas plus que le jeune étudiant indien ne parvenait à assumer son identité.
Pris en étau entre un oncle trop volubile pour ne pas avoir quelque chose à cacher, et cette tante si froide et distante, mais dont la tendresse se lit à fleur de peau, le jeune homme se sent tout à la fois exclu de son milieu d'adoption et pressé d'en percer le secret. Il lui faudra bien des années pour y parvenir, et c'est dans la correspondance que Henny entretint avec ses vieux amis restés ou revenus à Berlin après la guerre qu'il découvrira le terrible secret: la déportation de la mère et la soeur que Henny avait laissé derrière elle dans la capitale du Reich alors qu'elle-même fuyait vers Londres. C'est la générosité et l'extraordinaire fermeté d'âme de cette femme rongée de culpabilité qui se révèle d'abord à travers ces lettres, et qui font d'elle le véritable héros d'un récit à l'écriture cristaline inspiré pourtant par un trop-plein d'amour.
1 personne en parle

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce document qui est si bien écrit que c'est presque un roman. Cette fois, Vikram Seth nous faut toujours voyager mais très peu en Inde. Une très belle fresque que je vous recommande chaudement avec des anecdotes assez drôles. L'auteur, par exemple, se rend compte que l'allemand est obligatoire pour entrer à Oxford dans le département des langues or, il n'a jamais étudié cette langue. Il l'apprend donc en vitesse accélérée grâce à sa tante Henny pour se voir dire le jour de l'entretien qu'il n'aurait pas dû prendre à la lettre les exigences demandées et qu'il a appris l'allemand ... pour rien (bon en tant que prof de langue, je ne peux que dire qu'il est toujours utile d'apprendre une langue).

cocalight
22/07/12
 

Format

  • Poids : 0.76 kg
  • Langage original : ANGLAIS (INDE)
  • Traducteur : DOMINIQUE VITALYOS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition