Douce france

TUIL, KARINE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 16/04/08
LES NOTES :

à partir de
5,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une jeune femme sans histoire est arrêtée par erreur avec des immigrés clandestins. Au lieu de protester, mi-fascinée, mi-voyeuse, elle endosse l'identité d'une roumaine sans-papiers et devient la prisonnière involontaire d'un centre de rétention administrative de la région parisienne. elle découvre alors un autre monde
: tour de babel des langues, machine bureaucratique, attente effrayée de la décision du juge : libération ou renvoi au pays. roman coup de poing, à mi-chemin entre l'indignation et de la lettre d'amour aux siens, qui tourne autour d'une question obsédante : quel prix faut-il payer pour avoir la certitude d'une terre à soi ?
2 personnes en parlent

Après Charles Trenet et la reprise de Carte de Séjour (groupe de Rachid Taha), Karine Tuil récupère le titre et en écrit un livre. Une jeune femme, Claire, Française d'origine étrangère et de confession familiale juive (la précision s'impose pour expliquer ses choix et ses réactions) est embarquée par les forces de police lors d'un contrôle inopiné d'identité (elle n'a pas ses papiers sur elle pour justifier sa nationalité). Pour arranger les choses et aussi pour vivre le quotidien des "retenus" (détenus non prisonniers aux frontières), elle usurpe l'identité d'une jeune roumaine, qui aide un membre de sa famille. S'en suit sa longue dérive entre garde à vue, centre de rétention administrative vers la destination finale ? L'énorme avantage de ce livre est de nous faire prendre conscience de cette tragédie quotidienne des immigrés désireux de rester en France, d'y construire leur avenir et obliger de dissimuler leur vraie identité pour retarder les échéances ou pour espérer des vices de procédure. Le problème du livre est que Karine Tuil a hésité (et cela se ressent dans son écriture) entre roman et récit journalistique. Du coup, une narration quasi-linéaire, peu d'émotion, des personnages peu lumineux (même si leur histoire est dure et malgré le prénom de l'héroïne). Là où Florence Aubenas (dans Le quai de Ouistreham) excelle dans ce deuxième type d'écriture, Karine Tuil oscille et son récit perd en profondeur. C'est dommage car les thèmes qu'elle aborde sont essentiels. Toutefois Douce France est un ouvrage à lire pour garder les yeux bien ouverts.

un flyer
09/03/11

Ce livre est l'histoire d'une femme qui va être prise au piège et embarquer avec des clandestins vers la France cachée; Celle que l'on ne voit pas, qu'on n'ose pas montrer faute de légalité et d'humanité, celle des clandestins sans-papiers. On découvre alors toute une galerie de personnages tous plus touchants les uns que les autres. Grâce à cette histoire imaginée hors du commun, on se met réellement à la place de la narratrice qui va vivre au sein d'un groupe qui lui sera toujours cher même après sa "libération".

deedoux
18/06/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition