Douze contes vagabonds

GARCIA MARQUEZ, GABRIEL

livre douze contes vagabonds
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 17/05/95
LES NOTES :

à partir de
4,90 €

SYNOPSIS :

Gabriel García Márquez Douze contes vagabonds Une femme prise en auto-stop par l'autobus d'un asile d'aliénés se retrouve enfermée. Un Colombien fait le siège du Vatican avec le cadavre imputrescible de sa fille, qu'il voudrait faire béatifier. Dix-sept Anglais sont empoisonnés à Naples par une soupe aux huîtres... Le romancier de L'Amour aux temps du choléra, prix Nobel de littérature, se montre aussi souverain dans la brièveté que dans l'épopée. Chacune des nouvelles de ce livre nous entraîne en quelques pages au coeur de situations ahuris- santes, où le « réalisme magique » cher à l'écrivain colombien imprègne tour à tour Vienne, Naples, Genève, Barcelone... Certains de ces contes vagabonds sont de purs bijoux. Des miracles qui suffisent à notre bonheur. Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur. Drôle, émouvant, féroce, inquiétant, superbe, García Márquez connaît tous les registres. Pierre Lepape, Le Monde. Gabriel
García Márquez Douze contes vagabonds Une femme prise en auto-stop par l'autobus d'un asile d'aliénés se retrouve enfermée. Un Colombien fait le siège du Vatican avec le cadavre imputrescible de sa fille, qu'il voudrait faire béatifier. Dix-sept Anglais sont empoisonnés à Naples par une soupe aux huîtres... Le romancier de L'Amour aux temps du choléra, prix Nobel de littérature, se montre aussi souverain dans la brièveté que dans l'épopée. Chacune des nouvelles de ce livre nous entraîne en quelques pages au coeur de situations ahuris- santes, où le « réalisme magique » cher à l'écrivain colombien imprègne tour à tour Vienne, Naples, Genève, Barcelone... Certains de ces contes vagabonds sont de purs bijoux. Des miracles qui suffisent à notre bonheur. Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur. Drôle, émouvant, féroce, inquiétant, superbe, García Márquez connaît tous les registres. Pierre Lepape, Le Monde.
2 personnes en parlent

Ces contes sont dits vagabonds car, comme l'explique Garcia Marquez dans sa préface, ils mettent en scène des sud-américains loin de chez eux, en Europe.Ces douze histoires sont l'occasion de voir un élément venir gripper des vies tranquilles, un fait peu ordinaire fait basculer une situation dans l'extraordinaire, telle cette femme qui par erreur est enfermée dans un asile d'aliénés.Toutes ces histoires ne sont pas d'égale qualité selon moi mais il plane à chaque fois une étrange atmosphère, une sorte de décalage qui nous convie à un état de la réalité qui serait comme en marge.Loin de "Cent ans de solitude" ou de "Chronique d'une mort annoncée" mais néanmoins très agréable à parcourir. Maltese

Maltese
11/09/09
 

Gabriel Garcia Marques nous le dit dans son introduction : ces douze contes sont partis d’idées griffonnées entre 1974 et 1982, puis remaniés et achevés en 1992.Douze récits entre réel et irréel dans lesquels l’auteur mélange souvenirs et imaginaire en nous prévenant : Les souvenirs réels me paraissaient des fantômes tandis que les faux souvenirs étaient si convaincants qu'ils avaient supplanté la réalité. On hésite entre contes et nouvelles pour qualifier ces douze récits tous pleins de fantaisie et d’inattendu, mais bien vagabonds, puisque chacun se déroule dans une ville d’Europe et abordent des thèmes très variés : le voyage, l’exil, le désarroi… et mettent tous en scène une situation imprévue.Le conte La trace de ton sang dans la neige est sans doute le plus abouti, en tous cas le plus prenant.

Ludeca
15/03/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg