Du cote de chez swann

PROUST-M

livre du cote de chez swann
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 04/03/92
LES NOTES :

à partir de
5,60 €

SYNOPSIS :

Marcel Proust Du côté de chez Swann Ce livre, les plus proches des amis de Marcel Proust en parlaient depuis quelque temps avec une discrétion passionnée et les lecteurs du « Figaro » eurent ici même plus d'une fois la fortune d'en connaître des extraits. Il forme la première partie d'une trilogie, et son titre Du côté de chez Swann, orienté, libre et fécond comme un départ pour la promenade, est la si violente et lumineuse projection
d'une intelligence et d'une sensibilité qu'en le lisant on entend une voix profonde et révélatrice, plus encore qu'on n'accomplit l'habituel travail visuel et spirituel de la lecture, et qu'après l'avoir refermé, et avant de le reprendre, l'écho de cette voix se prolonge, évoquant la présence de l'auteur pour ceux qui le connaissent, et, pour les autres, capables de la reconstituer. Lucien-Alphonse Daudet. Edition d'Elyane Dezon-Jones.
4 personnes en parlent

On m’avait dit qu’au début, la lecture serait assez difficile. Il est vrai qu’il faut être vraiment concentré pour lire ce livre. Les phrases sont longues, très longues, et parfois je devais relire la phrase au début pour en comprendre la fin. Mais c’était un vrai délice. La plume de Proust m’a transportée au gré de ses souvenirs et pensées. Combray est la première partie du volume. Certes, le lecteur peut avoir plus de mal à rentrer dans l’histoire, que pour Un amour de Swann (la deuxième partie), mais Combray est superbe. J’ai trouvé que c’était plein de poésie, bien que ce soit de la prose. On peut vraiment parler de « beauté de l’écriture », ici. Il y a des passages qui sont réellement touchants, d’autres mêmes qui peuvent faire sourire, comme les passages sur la tante Léonie. La deuxième partie, Un amour de Swann, était passionnante. C’est un retour dans le passé, avec Swann, ce personnage qui était déjà présent dans Combray. On en sait plus sur lui, évidemment, sur ce qu’il a été, ce qu’il a fait, qui il a aimé. Puis la troisième partie, Nom de pays : le nom, est plus courte que les deux précédentes. Le narrateur évoque ses rencontres avec Gilberte Swann, la fille de Swann. Cette troisième partie est plus courte que les deux autres, mais elle révèle des détails sur ce qu’est devenu Swann après Un amour de Swann. Tout au long de ces trois parties, j’ai été transportée dans le récit de Proust. J’ai trouvé le tout passionnant. La collection Folio, avec sa préface et ses notes, m’a permit de bien cerner l’œuvre de Proust. Evidemment, ce n’est pas un livre que l’on lit en deux jours. Selon moi, il faut prendre son temps pour lire un tel chef d’œuvre, il faut le savourer. J’ai l’impression que ce livre a changé ma vie, et pourtant, je ne saurais dire comment. Je n’en ai pas eu conscience en le lisant, ni même juste après l’avoir fini, et pourtant, de jour en jour, je ne fais qu’y penser et je me dis que, oui, il m’a changée. C’est avec impatience que je veux lire la suite de la Recherche !

EmmaBovary
26/04/11
 

C'est sans doute l'incipit français le plus connu. Il était temps pour moi de découvrir ce narrateur qui se languit des baisers du soir de sa mère. Il est difficile de résumer ce roman car il ne s'agit pas d'une intrigue à proprement parler mais de souvenirs d'enfance. La fameuse scène de la madeleine trempée dans du thé décortique même le processus de cette remémoration. Bien sûr, Marcel Proust écrit très bien et c'est un immense plaisir d'écouter André Dussolier qui sait à la fois faire vivre le texte mais aussi se cacher derrière les mots de Marcel Proust. Mais ce que je ne savais pas, c'est que le premier tome du Du côté de chez Swann était drôle car j'ai vraiment souvent souri à la description de la tante Léonie et de ses relations avec les autres, notamment avec sa domestique. Toute cette première partie se situe d'ailleurs chez la tante Léonie. Je défie aussi tout autre écrivain de nous décrire les aubépines avec autant de réussite. http://vallit.canalblog.com/archives/2012/07/25/24675519.html#comments

cocalight
19/01/14
 

(...)Cette lecture s'est avérée très intéressante (une critique sociale, l'importance de la mémoire, du temps, des noms) et très belle (un style vraiment à part),mais je pense que je pourrais plus l'apprécier avec des explications sur ce que Proust a souhaité faire de ce texte. Je gagnerais sans doute plus en compréhension, en lisant les autres livres de La recherche du temps perdu. A lire donc.

Mariejuliet
01/08/13
 

A la Recherche du temps perdu, est vraiment une oeuvre belle et singulière. Et ce qui est passionnant est que son écriture trouve sa logique dans le dernier roman du cycle. Comme si allonger encore et encore les phrases serait une clef pour retrouver ce temps impalpable qui nous file sans cesse entre les doigs.

xavierM
07/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.27 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition