livre eau-de-feu
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 10/04/08
LES NOTES :

à partir de
15,90 €

SYNOPSIS :

« À ses débuts, un couple se vit comme stable et durable. Les partenaires ne guettent aucun changement, sauf, bien sûr, les tempêtes et ravages de la passion, inopinée et brutale. Ce n'est pas de passion qu'il est question ici, mais de l'ennui - le plus subtil des
périls. Je me disais heureux, comme Reine se disait heureuse : pourquoi taquiner ces sentiments-lâ ? Depuis quatre ans, la bataille où se débat Reine m'a laissé loisir de me poser des questions. Je pense avoir compris combien j'avais laissé Reine s'appauvrir. »
3 personnes en parlent

« Nous sommes de ces gens qui imaginent toujours pouvoir faire mieux. »"Dans la force et la gaieté d'un milieu de vie, inspirer un peu de pitié peut se révéler une excellente affaire. Plus tard, quand la faiblesse est vraiment là, on est tenté de jouer, sur la même corde, le même air. A cette maladresse on ne récolte que regards excédés, impatience appuyée; du dédain."Je ne connais rien de François Nourissier, n'ai jamais lu aucun de ses romans. Je ne sais rien non plus de ce que les gens cultivés, dont c'est le métier, on pensé ou dit de ce recueil de textes. C'est sans doute pourquoi je l'ai reçu en plein visage, dévoré en un couple d'heures, ressenti profondément.C'est un vieil homme qui raconte sa femme. "Le problème" de sa femme avec l'alcool. Comment ça a commencé, comment il s'en culpabilise, comment il lui en veut et en a peur. En petits textes courts, il cabotine un peu, il cherche, il raconte, il découvre, il morfle, aussi. "On ne lutte pas contre l'alcool. Ce n'est personne, l'alcool, ce n'est pas une volonté, c'est un effet.[...] On ne lutte pas contre l'alcool à moins d'en être soi-même la victime." Et cinq ans après le début de la guerre de Reine, son Burgonde termine par cette phrase : "Quel sens tout cela aurait-il si je ne l'aimais pas ?"...Tout est dit, dans cette dernière phrase. Il avoue (à sa confusion) avoir débuté ce récit dans une intention moralisatrice, mais comme toujours, le cheminement s'effectue seul en arrière-plan, et c'est avec une immense pudeur mais sans forfanterie aucune que le lecteur est convié aux coulisses. Celles de la création artistique, de l'amour qui s'éloigne, de la vieillesse et son cortège de petits et grands maux; celles d'un couple au long-cours, de son érosion, de ses manquements, des corps qui s'épaississent, se voûtent ou bandent mou. On pourrait penser que c'est facile de se taper un peu dessus au passage, histoire de se dédouaner, mais ce n'est pas ça du tout. La langue est magnifique, le style a du panache, du vrai, de l'élégance, des phrases surgissent au hasard des pages pour se graver chez le lecteur : "Je suis désormais si peu là que j'hésite à en souffrir"... http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
28/10/15
 

François Nourissier a livré un récit bouleversant sur la passion qu'il a vécu avec sa compagne. De son écriture éblouissante, il nous décrit sans voyeurisme, mais avec des mots d'une justesse infinie, les embellies et les tempêtes de son couple, la plongée pernicieuse de REINE dans l'alcoolisme, la vieillesse, la rage de travail d'un grand écrivain comme lui.La description intense, d'une scéne de ménage, non pas la leur, mais celle de n'importe quel couple, est bouleversante de vérité. L'érosion de l'amour passion est merveilleusement imagée. Les rires, les pleurs, la douleur, les faux semblants procurés par l'alcool sont racontés avec sobriété mais puissance. Les signes du vieillissement et le combat à mener contre eux sont montrés avec réalisme.Ce livre est constellé de phrases sublimes qui restent à l'esprit longtemps après l'avoir refermé.

JoelC17
01/02/12
 

Au début, je me suis complètement perdue .. pas moyen de comprendre quel était le sujet de ce livre, quels en étaient les acteurs. Il me semblait lire un essai.Puis petit à petit, toujours les mêmes mots revenant, je comprends qu'on parle d'alcoolisme ... de l'alcoolisme d'une épouse ; je refais surface dans ma lecture.Malheureusement la sauce n'a pas pris, page 80, j'abandonne avec beaucoup de regrets car le sujet m'intéressait vraiment beaucoup. A relire le résumé j'ai envie de recommencer mais j'ai pris tellement peu de plaisir à ces 80 seules pages que ... peut-être plus tard. Maylany

Maylany
26/09/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition