livre echo
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 26/02/09
LES NOTES :

à partir de
26,00 €

SYNOPSIS :

Le star-system est en deuil depuis que les frères Vaillant, présentateurs adulés de l'émission du moment, ont été sauvagement assassinés. Appelée en renfort auprès du commandant Vivier, l'experte en sexo-criminologie Garance Hermosa établit vite que le crime, obéissant à un obscur rituel, est l'oeuvre d'un esprit particulièrement sadique et torturé. Mais
dans cet univers de strass et de paillettes où les volontés de nuire sont légion, tous ceux que croisent le policier et sa collaboratrice ont une personnalité assez perverse pour être suspects. Afin de démasquer le meurtrier, la jeune profiler à la vie chaotique devra s'en faire le miroir. Au risque d'épouser sa folie et de plonger au coeur du mal...
9 personnes en parlent

Le journal intime d'un enfant de huit ans maltraité par sa mère et abusé par ses frères. En alternance, l'enquête sur le meurtre sordide de deux jumeaux fusionnels, présentateurs impitoyables de talk-shows télévisés. Comme dans "Potens", l'affaire est suivie par la psychologue Garance, le flic Patrik et la médecin légiste Anna. Quel délice de retrouver un polar si bien mené ! Dialogues pertinents et/ou pleins d'humour (les échanges entre les enquêteurs et lors des interrogatoires), relations tumultueuses entre Patrik et la bouillonnante Garance, propos passionnants sur la psychocriminologie - et l'auteur sait de quoi elle parle : c'est son métier. Cette fois, ce n'est pas l'élite intellectuelle et son sentiment de supériorité qui sont brocardés mais le show-biz : écrivains et animateurs-télé en particulier en prennent pour leur grade. L'intrigue est très habile, notamment grâce au suspense subtilement entretenu sur l'identité de l'auteur du journal intime. Bref, un thriller particulièrement réussi, beaucoup plus brillant et marquant que "Potens", selon moi. - - - Attention, certains témoignages de l'enfant martyr sont à la limite du supportable, et le dénouement est très dérangeant. Canel

Canel
31/01/16
 

Tenté par les critiques lues ici ou là, j'ai décidé de répondre au partenariat B.O.B/éditions Pocket. Mais bon, je vais refroidir les ardeurs, parce que franchement, je trouve que ce soi-disant thriller ne tient pas la route. Ecrit par une psychologue, sexo-criminologue, conférencière en psycho-criminologie, le livre est rempli de considérations en lien avec les spécialités de l'auteure. Intéressantes, certes, mais un peu rabachées et trop professorales, je me suis parfois cru dans un cours magistral à la fac de psychologie. Il est aussi bourré de répétitions, aussi inutiles que longues : pourquoi nous faire sans cesse des résumés des situations, des rapports de la psy ? Ça alourdit et ralentit le rythme de cette histoire ; et puis, le lecteur n'est pas forcément un crétin, pour qu'on ait sans arrêt besoin de lui faire un topo. Ou alors, en y mettant un peu plus de finesse.La forme n'est pas non plus très originale : on suit d'un côté l'enquête et de l'autre un journal de celui que l'on imagine être l'assassin, écrit en italique et s'incorporant entre les chapitres liés aux investigations policières. Déjà vu. Alors, il ya bien des extraits de mails, des rapports de Garance Hermosa, copiés dans une autre police de caractère, mais cela ne donne pas vraiment un livre original.Bon, finissons par les points plus positifs : la confrontation jeune femme sexy, fofolle, décalée mais néanmoins professionnelle/vieux flic un peu bourru, blasé, et un peu sous le charme de la dite jeune femme est plutôt marrante. Cela m'a fait penser pendant toute ma lecture à la très courte série télévisée, Elodie Bradford, avec Armelle Deutsch, qui jouait une flicque faussement ingénue et malhabile, face au vieux flic à l'ancienne, un peu amoureux.Un autre point positif est que si l'on sent que l'auteur du journal est le coupable, on ne sait pas avant la fin qui est cet auteur, et je dois bien avouer que son identité m'a surpris.Pourtant très loin d'être un grand lecteur et a fortiori un spécialiste des polars ou thrillers, j'ai eu tout de même l'impression de "déjà lu" ou "déjà vu". Fréquentable, mais sans plus. Yv

Lyvres
24/03/14
 

Echo est un thriller-Mais pas n'importe quel genre de thriller. C'est un thriller psychologique Pas d'expertises scientifiques pour démasquer l'assassin, quand ce dernier est suffisamment aguerri dans l'art de tuer.Pour le démasquer il faut des "experts de l'âme humaine", et utiliser d'autres techniques relevant de l'analyse des comportements humains . Alors pas de comparaison hatives avec d'autres auteurs, Ingrid Desjours apporte à ce thriller une ambiance trash avec une écriture fine et de fémine. Il m'a suffit de lire son blog pour me laisser convaincre. Et Echo son premier roman est éfficace et rondement mené. Parce qu'elle apporte une touche personelle

nathalia1307
16/03/14
 

Le livre n'est pas très imposant, je l'ai fini en deux jours. Cependant c'est une lecture intense, qui suscite de vives émotions. A mon avis, soit on aime soit on déteste. Les mots sont crus et précis, la folie rend parfois visite au lecteur. Je ne peux vous en dire plus sur l'histoire sans vous dévoiler de choses importantes, donc j’arrêterai ici mon récit. Si vous avez le cœur bien accroché n'hésitez pas! Et puis l'enquêteur et la profiler valent le détour!!! C'est un duo très intéressant.

Miloupio
25/01/14
 

Les jumeaux les plus célèbres du PAF ont été assassinés et leurs cadavres mis en scène d'une manière particulièrement sadique et raffinée..Nombreux sont ceux susceptibles d'être notés sur la liste des suspects car les éphèbes de la télévision avaient pour habitude de descendre en flammes et en direct leurs invités ...Aux manettes de l'enquête, un tandem improbable, le vieil ours revenu de tout, ou presque, le commandant Vivier , qui se fait mener par le bout du nez par la profileuse, à peine moins givrée que ses suspects, la belle Garance Hermosa.L'enquête est efficace et bien menée, entrecoupée par des pages d'un journal intime où se lit une enfance fracassée (celle du tueur ?), on ne lâche pas une minute ce livre haletant.D'où vient alors ce sentiment de malaise qui m'a accompagnée dans cette lecture? Du milieu glauque dans lequel nous pataugeons allègrement ? Non, on ne s'attend quand même pas à une promenade de santé en ouvrant ce type d'ouvrage. Non, c'est Cuné et sa légendaire sagacité qui ont mis le doigt dessus: une pointe de vulgarité dans l'écriture qui déstabilise les suspects de Miss Garance mais aussi apparemment la lectrice effarouchée que je dois être dans un recoin secret.J'espère néanmoins déjà avoir la chance de lire de nouvelles aventures de Garance Hermosa , une femme comme je les aime ! cathulu

cathulu
01/01/13
 

Un très bon thriller !L'histoire nous plonge dans le mal des enfances qui fini un jour par éclater. C'est assez glauque et dés les premiers chapitres ont rapidement mis dans l'ambiance. Belle enquête avec suspense garanti. J'ai hâte de lire le second roman (Potens).Je le conseille !!!

rpfab
24/11/12
 

Je viens de terminer ce polar qui, en dépit du sordide de l'histoire, a su me tenir en haleine. Et je dois dire qu'il n'est pas mal du tout.Tout commence par une scène de crime d'un effroyable sadisme. Ce sont les frères Vaillant qui ont été assassinés. Qui a pu commettre ce crime ? La liste des suspects est longue car Klaus et Lukas avaient beaucoup d'ennemis. Jalousés pour leur beauté et leur succès, ils étaient également détestés pour leur cruauté lors de l'émission qui a fait leur succès et dont les invités sortaient humiliés. Le commandant Patrick Vivier est chargé de l'enquête. Garence Hermosa, sexo-criminologue l'assiste et tente de dresser le profil du coupable. Cette psychologue est une femme fascinante et désarmante. Que cache t'elle derrière ce contrôle total d'elle même, ce souci extrême de l'apparence, ce besoin compulsif de plaire ? Qui tente de l'effrayer par des menaces régulières ? Pourquoi cette affaire lui parle t'elle autant ? Quant au dénouement, on ne le voit pas venir, ce polar est rondement mené. Et c'est de la plume française, oui messieurs dames !!!Un grand merci à la team géniale de Blogobook et aux éditions Pocket. Ce qu'ils en ont pensé :Cunéipage : "C'est bien construit, prenant, sans temps morts, assez glauque mais pas de façon gratuite, on reste aggripé aux pages et ce n'est pas si courant chez nos auteurs français."Delph : "impossible de le lâcher, un véritable page-turner. Le crime est sordide mais l’auteur ne se complait pas dans d’affreux et sanglant détails mais plutôt dans l’interprétation des faits et de la mise en scène. Les personnages sont bien construit"Et le baratineur de livres est tombée sous le charme de l'héroïne mais toute ressemblance avec l'auteure est purement fortuite....

lucie38
29/04/11
 

L'auteure fort sympathique était présente à "Sang d'encre". Son dernier roman "Potens" ne me disait trop rien, alors je lui ai pris celui-ci, qui était son premier.En "aveugle", j'ai commencé ma lecture et j'ai été happée par cette intrigue bien menée.Les personnages sont crédibles de bout en bout ; une gué-guerre a lieu entre la psy et le flic, avec des hauts et des bas fort sympathiques ; le crime est vraiment horrible mais pas gore ; les assassinés étaient vraiment de sales types et les suspects confondants.L'auteure prend plaisir à balader son lecteur de suspects en suspects, les plus sérieux fort crédibles.Au final, un meurtrier déroutant de perversité.Un petit bémol : il est un peu trop question de salles de sports au début du roman - la psy est une accro au sport - mais heureusement, à la fin, elle fait comme tout le monde : elle craque pour des tablettes de chocolat, ouf !Un bon polar qui se dévore, comme une bonne tablette de ce fameux chocolat.L'image que je retiendrai :Celle des talons hauts de la psy qui cache son jeu et son histoire. Mais que cache-t-elle ? Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
05/04/11
 

Ca se lit plutôt bien mais j'ai été légèrement déçue car je m'attendais à mieux vu les avis plus que positifs trouvés à plusieurs reprises. En fait, je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. Ceci explique peut-être cela?

lilcassie
29/05/10
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.42 kg