Eco t.1 ; la malediction des shackelbott

ALMANZA, JEREMIE ; BIANCO, GUILLAUME

livre eco t.1 ; la malediction des shackelbott
EDITEUR : SOLEIL
DATE DE PARUTION : 28/10/09
LES NOTES :

à partir de
15,50 €
nos libraires ont adoré eco t.1 ; la malediction des shackelbott

SYNOPSIS :

Eco est la jeune et unique fi lle de la famille Shakklebott, de riches notables, couturiers de leur état. Un soir, M. Shakklebott lui confi e une mission cruciale, mais Eco faillit et provoque ainsi la ruine de sa famille. Sa mère, prise de démence, la maudit par trois fois. Peu à peu, son

corps change : ses bras s'allongent, ses cuisses grossissent, d'aff reux petits hématomes lui poussent même sur la poitrine... Serait-elle victime de la malédiction invoquée par sa mère ? Elle décide d'aller trouver la Princesse des nuages pour tenter de conjurer ce mauvais sort...

Eco est la fille unique d’un couple de couturiers célèbres qui la laissent bien souvent seule. La mission qu’ils lui confient un jour est cruciale, et pourtant Eco va échouer en usant de trop de générosité. Maudite, là voilà condamnée à grandir seule.
Sous la forme d’un conte onirique, voilà une histoire faussement naïve pour les grands qui nous renvoit à l’adolescence, à nos peurs et à nos interrogations sur la vie.
Un album atypique aux illustrations absolument superbes !

Estelle (Villeneuve)
Eco est la fille unique d'un couple de couturiers célèbres qui la laissent bien souvent seule. La mission qu'ils lui confient un jour est cruciale, et pourtant Eco va échouer en usant de trop de générosité. Maudite, là voilà condamnée à grandir seule.
Sous la forme d'un conte onirique, voilà une histoire faussement naïve pour les grands qui nous renvoit à l'adolescence, à nos peurs et à nos interrogations sur la vie.
Un album atypique aux illustrations absolument superbes !
Estelle ,
Librairie
(C.cial V2)
5 personnes en parlent

Mémoires de l'Amiral Jean Decoux qui commanda l'Indochine Française dans des années difficiles: de 194 à 1945.En cette France du bout du monde, l'Amiral Decoux dut faire face à l'expansionnisme japonais dans le cadre de la France de Vichy. Cela lui fut lourdement reproché dès la fin de la guerre mais il fut réhabilité dès 1949.Il s'agit donc d'un témoignage de première main de cet officier supérieur mis en responsabilité sans aucun moyen.A lire dans ce contexte. Pour me retrouver sur mon blog: http://www.bir-hacheim.com

birhacheim
12/04/09
 

Un conte onirique sur les difficultés d'une petite fille à devenir une femme. c'est magnifiquement illustré, beau, fort et parfois déroutant. Une petite pépite !! Jessye

Jessye
30/07/16
 

"La métamorphose" Guillaune Bianco auteur du surprenant "Billy brouillard" nous propose ici un conte (dans la même collection "Métamorphose") à la fois poétique et onirique sur les péripéties émouvantes de la petite Eco, fille de riches couturiers talentueux mais trop accaparés pour s'occuper d'elle. De ce fait celle-ci souffre cruellement de solitude. Aussi quand son père lui confie la livraison très importante d'un paquet , Eco va déroger à sa mission en offrant ce dernier à une veille dame avec un jeune enfant miséreux. Geste pourtant généreux qui va provoquer la ruine de ses parents. La mère devenue hystérique rend Eco responsable de leur malheur et la maudit. Peu à peu elle voit son corps se transformer et pense qu'il s'agit là d'une malédiction proférée par sa mère. Elle décide alors d'aller trouver la Princesse des nuages pour remédier à cela.Ce conte bénéficie aussi d'illustrations magnifiques de Jérémie Almanza ("Aristide broit du noir") dont la colorisation envoûtante est en totale adéquation avec le récit.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

C’est grâce à la sortie du tome 2 que je me suis intéressée à Eco. Charmée par les magnifiques illustrations de Jérémie Almanza, j’ai littéralement plongé dans cet univers si particulier et si poétique. La plume de Guillaume Bianco est un régal, que dis-je, un délice tant elle virevolte et nous emporte.Tout commence comme un conte horrifique classique, un enfant, des parents inattentifs et cruels et une faute, une énorme faute qui fera de cet enfant un martyr. Oui, un conte somme toute classique en apparence se dit-on. Mais Eco prend rapidement un virage surprenant en abordant des thèmes aussi inhabituels que les trois étapes de la vie, l’évolution d’une même personne selon les âges.Eco, qui ne connaît rien à la vie, se pense victime d’une malédiction, ne sachant pas que la vie équivaut à grandir, découvrir et vieillir. On entre dans un récit fantastique mais possédant un thème qui nous concerne tous.J’apprécie particulièrement les entêtes illustrées par Guillaume Bianco et citant des références célèbres comme Jack et le Haricot Magique (pour tout le premier tome), Ovide, Blanche-Neige, La Belle et la bête, La petite fille aux allumettes, des comptines populaires, des fables de La Fontaine ou encore Le petit chaperon rouge.Eco est une magnifique découverte. Un ouvrage qui se lit très bien aux enfants pour les informer des transformations de leur corps et qui se laisse dévorer par les adultes. Un coup de cœur phénoménal pour ce titre poétique et surprenant. http://miawka.wordpress.com

Miawka
17/06/13
 

"La métamorphose" Guillaune Bianco auteur du surprenant "Billy brouillard" nous propose ici un conte (dans la même collection "Métamorphose") à la fois poétique et onirique sur les péripéties émouvantes de la petite Eco, fille de riches couturiers talentueux mais trop accaparés pour s'occuper d'elle. De ce fait celle-ci souffre cruellement de solitude. Aussi quand son père lui confie la livraison très importante d'un paquet , Eco va déroger à sa mission en offrant ce dernier à une veille dame avec un jeune enfant miséreux. Geste pourtant généreux qui va provoquer la ruine de ses parents. La mère devenue hystérique rend Eco responsable de leur malheur et la maudit. Peu à peu elle voit son corps se transformer et pense qu'il s'agit là d'une malédiction proférée par sa mère. Elle décide alors d'aller trouver la Princesse des nuages pour remédier à cela.Ce conte bénéficie aussi d'illustrations magnifiques de Jérémie Almanza ("Aristide broit du noir") dont la colorisation envoûtante est en totale adéquation avec le récit.

Format

  • Poids : 0.48 kg

Dans la même catégorie