livre ecoute-moi
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 01/01/04
LES NOTES :

à partir de
21,50 €

SYNOPSIS :

" Angela, adossée à ton corps innocent, il y a une chaise vide. A l'intérieur de moi, il y a une chaise vide. Je la regarde, je regarde son dossier, ses pieds, et j'attends, et il me semble entendre quelque chose. C'est le bruit de l'espoir. Je le connais, je l'ai entendu s'essouffler au plus profond des corps et affleurer dans les yeux des myriades de patients que j'ai eus devant moi. Je l'ai entendu se suspendre entre les murs de la salle d'opération, chaque fois que les gestes de mes mains décidaient du cours d'une vie. Je sais exactement de quoi je me persuade. Dans les grains de ce carrelage qui, à présent, bougent aussi lentement que des particules
de suie, des ombres mourantes, je me persuade qu'une femme remplit cette chaise vide, ne serait-ce que le temps d'un éclair, pas de son corps, non, mais de sa pitié. Je vois deux chaussures échancrées couleur lie-de-vin, deux jambes sans bas, un front trop haut. Et déjà elle est devant moi pour me rappeler que je suis celui qui donne l'onction, un homme qui signe sans remords le front de ceux qu'il aime. Tu ne la connais pas, elle est passée dans ma vie quand tu n'étais pas encore là. Elle est passée, mais a laissé une empreinte fossile. Je veux te rejoindre, Angela, dans ces limbes de tubes où tu t'es pelotonnée, pour te parler de cette femme. "
3 personnes en parlent

J'ai beaucoup de mal à donner mon avis sur ce roman, parce que je suis partagée. Dès le départ, j'avais un sentiment de nausée: l'accident de scooter, la jeune fille entre la vie et la mort (je passe les détails techniques médicaux et chirurgicaux loin de mes préoccupations de lectrice moyenne) et cet homme qui nous livre son histoire à la fois bouleversante et écoeurante.Il replonge dans un passé où sa fille n'existait pas encore, pendant un été où il fait la rencontre d'une jeune femme, Italia. Décrite comme n'étant ni belle, ni désirable, habitant un lieu lugubre, au coeur d'un 'bidon-ville', cette femme va pourtant l'embarquer dans une étrange histoire de corps, de coeur, d'envie et de désir... Le narrateur nous livre le récit d'une aventure qu'il juge dégoutante et inexplicable, il se juge coupable d'une liaison qu'il ne souhaitait pas, dont il avait honte de désirer. Italia est une jeune femme pitoyable, "laide et vulgaire", et pourtant il est obnubilé par elle. Lassé d'un mariage presque conventionnel, devenu sage et oppressant, il aimerait fuir sa femme, qui ne lui convient plus. Et puis, l'indésirable va survenir : l'intolérable, l'invraisemblable. L'homme va subir son destin, à contre-coeur... On suit donc son long monologue, tandis que sa fille de quinze ans se fait opérer, l'opération de la dernière chance. Seul dans le couloir, ce père se confie comme jamais auparavant et dévoile un "mea-culpa" qui nous touche difficilement. Paradoxalement, cette histoire m'a captivée et ennuyée. L'ambiance malsaine de la liaison entre Italia et le narrateur m'a parue trop oppressante et étouffante. Sort-on vivant de cette lecture ?.. Moi j'ai été abasourdie et j'avais du mal à comprendre et pardonner cet homme. Pourtant, ce livre reste à découvrir. C'est toujours ennuyeux "les tapages médiatiques" car les attentes sont souvent faussées. Ce fut le cas, pour moi. D'autre part, après avoir lu que ce film allait être porté à l'écran, j'ai vraiment du mal à imaginer l'actrice Penelope Cruz dans le rôle d'Italia.. Mais ça, c'est mon avis personnel.

Clarabel
23/02/09
 

Alors là quelle déception!!!! Après avoir adoré Venir au monde, je ne m'étais pas imaginée ne pas aimer le premier roman de Margaret Mazzantini. Et pourtant....Certes ce roman est bien écrit, les mots sont bien choisis et il se lit assez facilement. Mais alors, il n'est question de de sexe. Angela, la fille du narrateur a eu un accident de scooter et alors qu'elle doit être opérée du cerveau, son père évoque son passé en racontant sa relation adultérine avec Italia et sa vie maritale en s'adressant directement à sa fille. Si au départ, ce père malheureux m'est apparu comme un être touchant, après avoir lu la page 42, précisément, mon avis sur cet homme s'est considérablement détérioré. Sa relation adultérine avec Italia commence par le viol de cette dernière puis par de nouvelles rencontres qui se concluent toujours de la même manière. Je ne me considère pas comme quelqu'un de particulièrement prude mais il y a des limites. Il y a des scènes obscènes pratiquement à toutes les pages et racontées dans des termes plutôt vulgaires. Bref, après avoir persévéré dans ma lecture pendant encore une centaine de pages dans l'espoir d'un changement, j'ai finalement laissé tomber cette lecture plutôt déplaisante Tigrou4145

Tigrou4145
13/09/11
 

Certainement le livre qui m'a mise le plus mal à l'aise. J'ai détesté le lire et en même temps je n'ai pas pu le laisser en cours de lecture. Cette relation malsaine que cet homme entretient avec cette femme alors que sa fille est entre la vie et la mort pourrait le rendre détestable mais non... On sort perdu de ce livre. Un livre vraiment particulier !

Estelle
11/01/10
 

Format

  • Hauteur : 21.80 cm
  • Largeur : 13.70 cm
  • Poids : 0.41 kg
  • Langage original : ITALIEN