Eldorado

GAUDE, LAURENT

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 02/03/09
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours
à partir de
6,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le commandant Salvatore Piracci intercepte les bateaux chargés d'émigrés clandestins qui passent entre la Sicile et l'île de Lampedusa, et dont les passagers risquent souvent la mort. Sa
rencontre avec une survivante bouleverse sa vie et ses convictions. Quant à Soleiman, il décide lui aussi de partir du Soudan avec son frère Jamal, puis avec Boubakar, pour l'Europe.
6 personnes en parlent

L'immigration clandestine est un sujet délicat, voire tabou. Laurent Gaudé l'aborde sans complexe, de façon originale en partant du point de vue opposé, c'est à dire de celui qui exerce la répression (malgré lui). Son héros est un capitaine de frégate chargé de récupérer ces âmes perdues en mer à la recherche de l'eldorado. A bout, ce personnage décide de tout plaquer et comprendre ce qui motive ces pauvres hères: eldorado, fantasme ou réalité? La seconde moitié du livre est beaucoup plus mystique que la première partie, c'est, à mon avis ce qui en fait sa force, son pouvoir, et sa grande qualité. Désormais, ce problème de société s'enrichit de ce que tout le monde a tendance à oublier: la profonde humanité et la détresse qui s'en dégagent. Remarquable. vivi

vivicroqueusedelivres
19/02/12
 

J'ai dû lire cet ouvrage pour mon cours de Littérature & Société. Au premier coup d’œil, je n'étais pas du tout emballée, surtout après vu quelques chroniques négatives sur la toile. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine, car j'ai vraiment dévoré et beaucoup aimé ce livre.Les personnages étaient vraiment très touchants et forts. Piracci était un homme incroyable, au double-rôle difficile, d'une puissance phénoménale, qui m'a vraiment émue. C'est un personnage qui change, qui évolue, et qu'on encourage avec plaisir. Réfléchi, il fait toujours de bons choix et sait rendre chaque personne de son entourage spéciale aux yeux du lecteur, comme la femme, Angelo... C'était un homme très spécial. L'autre grand héros de ce bouquin est Jamal. Je me suis un petit peu moins attachée à lui, mais ce jeune était tout aussi courageux, méritant, déterminé. Son parcours était émouvant, et m'a réellement surprise. Sa loyauté auprès de Boubakar m'a particulièrement plu, j'ai trouvé qu'elle portait un symbolisme très fort. Il n'y a pas beaucoup d'hommes comme lui.Le style d'auteur était magnifique. Il n'y avait pas de chichis, rien de lourd, c'était juste beau, fluide, captivant. On ne pouvait pas s'ennuyer. J'ai appris beaucoup de choses grâce à ce roman, car malheureusement, l'immigration reste bien trop souvent dans l'ombre. J'ai trouvé le rythme vraiment intéressant, l'idée de "casser la narration" était plutôt surprenante au premier abord, mais finalement bien justifiée. En effet, en ce qui concerne Piracci, nous sommes à la troisième personne, et lorsque le récit concerne Jamal, nous passons à la première personne. J'ai trouvé que ceci apportait une force supplémentaire à ces mots pourtant simples, mais si efficaces.L'intrigue était très bien construite. Elle est plus ou moins divisée en deux parties : La prise de conscience, et la révolution. Nous allons de surprise en surprise, les récits s'entremêlent, c'est vraiment très beau. Le côté dramatique de l'histoire est bien mis en avant, sans devenir dégoulinant. On passe par de belles émotions, mais la plupart du temps, on est bouleversé. Les descriptions sont tellement réalistes qu'on s'y croirait. La philosophie des personnages et leur détermination sont vraiment très impressionnants, et donne de la poigne au roman. Petit à petit, on apprivoise les deux héros, et on parvient à les comprendre. Sans le savoir, ils sont ennemis. Ce fait dégage quelque chose de très fort, on a sans cesse peur pour eux, mais découvrir les difficultés de l'immigration est très remuant. Certains passages sont plus longs et à mon goût moins intéressants, mais on les oublie vite face à la beauté du récit. Celui-ci passe très vite, on se rend à peine compte qu'on tourne les pages, même quand, comme moi, on le lit deux fois. J'ai été très choquée à plusieurs reprises, en découvrant les traitements que des hommes peuvent encore de nos jours infliger à d'autres hommes. Une corde très sensible est touchée durant cette lecture, et c'est vraiment ce qui fait le charme du livre. Sans prétention, il développe très bien les dessous de l'humanité.La chute était elle aussi très belle. D'un côté, je m'en doutais, et de l'autre, pas du tout. L'auteur parvient une fois de plus à surprendre son lecteur et à renverser les stéréotypes. Loin de la happy end, elle reste chargée de symbolisme et vraiment touchante, quoiqu'un peu horrible tout de même. Mais j'ai aimé la touche d'espoir qu'elle conserve, et la rapide façon dont elle est amenée. Peut-être que, selon moi, il manquait quelques informations pour satisfaire ma faim. Mais cela n'empêche pas qu'elle est très pertinente, et surtout qu'elle apporte une belle leçon de morale.En ce qui concerne le titre, on ne peut être plus clair. Il est adéquat, bien choisi, et quelque peu mystérieux. J'ai également beaucoup apprécié la couverture, avec ses couleurs vives, et ce bateau perdu au beau milieu de la porte, elle conduit à beaucoup de questions tout en restant en totale harmonie avec l'histoire.Voilà donc, une belle découverte à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Ce roman nous apprend beaucoup de choses, sur la vie, sur l'immigration. Il vaut la peine d'être lu et d'être étudié. Je vous le recommande vivement, vous n'en serez pas déçu.

MaMalleauxLivres
23/01/16
 

Cette fois, Laurent Gaudé a choisi un sujet sensible : l'immigration clandestine. On suit l'histoire de ses africains qui tentent au péril de leurs vies de gagner l'Eldorado européen. Le voyage devient une tragédie humaine. Ce livre nous met dans la peau des migrants, mais aussi de ceux chargés de les recevoir comme le commandant Piracci (garde côte italien) qui, depuis vingt ans, sauve les hommes de la noyade pour les conduire vers les centres d'accueil d'où ils seront renvoyés vers leur pays d'origine. Mais un jour, sa rencontre avec une migrante va changer sa vision de la vie. Le style est concis, poétique, efficace. Mais mon seul petit bémol, c'est que j'ai trouvé la fin de l'histoire un peu bâclée.

Aproposdelivres
14/10/14
 

Le merveilleux , le fantastique , l'incontournable , le légendaire - j'en fais trop là , peut-etre ? - Le Soleil des Scorta , je l'avais trouvé...correct tendance grose baffe sur le coin de la truffe ! La chance du débutant qui en était , quand meme , à son troisieme roman , que je m'étais dit ! Que nenni , Eldorado vient confirmer le talent de ce tout jeune auteur Français en traitant d'un sujet d'actualité toujours aussi récurrent avec une justesse de ton ébouriffante ( dixit Kojak ) assortie d'un regard distancié ( dixit Dalida) propre à le crédibiliser !L'émigration clandestine , une statistique globale objet de bon nombre de fantasmes irraisonnés pour certains ( Hortefeux , Besson...) . Un sujet puissant ou l'humain y aurait enfin toute sa place pour d'autres ! Piracci , Soleiman et Jamal , Boubakar ( rien à voir avec France Gall , merci !) , sont les héros désenchantés de ce conte crépusculaire . Quatre destins uniques , quatre trajectoires distinctes tendant vers un ailleurs sublimé , quatre brutales désillusions confrontées aux murs d'une réalité politique bien trop pragmatique pour leurs reves idéalisés!Piracci , capitaine de frégate solitaire , se rend compte du non-sens de sa vie ! Sauveteur patenté de ces forçats de la mer Nord-Africains toujours plus nombreux à vouloir rejoindre l'ile de Lampedusa , véritable sésame pour l'Europe , il n'en reste pas moins celui qui les confie aux divers centres de rétention , synonymes de retour au pays assuré , une fois sa mission accomplie . Sa seule échappatoire , démissionner pour tenter d'expier ses fautes passées et renaitre en ce pays qu'il ne connait que par les diverses nationalités qu'il arraisonne : l'Afrique ! Soleiman et Jamal sont freres . D'origine Soudanaise , ils prennent le parti d'un déchirant déracinement au profit d'une vie meilleure , ailleurs...Leur union fusionnelle fait leur force et leur donne le courage nécéssaire à ce périple qu'ils savent dantesque , à défaut d'etre mortel ! Gaudé , d'une plume simple , sensible et évocatrice , place l'humain au cœur de ce drame magnifique et cruel . En véritable conteur fictionnel se basant sur une réalité avérée , il narre magistralement avec force détails le terrifiant voyage de ces otages en devenir ! Otages de passeurs indélicats ; de capitaines de navire n'hésitant pas à les abandonner en pleine mer apres les avoir spoilés de tous leurs biens ; de ces carabiniers frontaliers , beaucoup plus zélés qu'humanistes , toujours prompts à ouvrir le feu sur ces fantomes haves , dépenaillés et affamés mais cependant déterminés comme jamais lorsque vient le temps de l'ultime épreuve !Leur chimere a un prix qui a souvent le goût du sang...Un récit coup de poing présentant deux trajectoires diamétralement opposées appelées à se croiser sur fonds de croyance Africaine . Le propos est douloureux mais le ton jamais larmoyant ! Gaudé fait dans le factuel vériste en nous brossant magistralement le portrait de ces doux utopistes , véritables aventuriers des temps modernes ! Un beau et grand bouquin à mettre entre toutes les mains afin d'appréhender ce fléau non plus comme un chiffre abstrait mais comme une tragédie concrete mortellement ancrée en l'Humain ! Eldorado , tout ce qui brille n'est pas or...

TurnThePage
04/11/13
 

Le commandant Piracci sillonne les mers et récupère les clandestins qui viennent chercher fortune en Europe.A la suite d'une rencontre avec une immigrée , il se pose des questions et abandonne son métier pour partir comme ces pauvres gens sur les routes .Un magnifique roman sur ce rêve d'eldorado

nelson43
26/11/10
 

J'avais découvert Laurent Gaudé avec "Le soleil des Scorta", roman touffu, dont l'intrigue se déroule sur plusieurs générations. Ici, le contrepied, tout se passe dans la tête du narrateur. Nous suivons l'évolution d'un capitaine de navire italien qui doit (c'est son job) traquer les africains qui tentent de s'introduire en Europe.S'identifiant progressivement à ces clandestins qu'il voit souffrir et désespérer, il va partir pour un voyage vers lui-même sur le continent africain. PhiL

DelireDeLire
06/03/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg