Electre

GIRAUDOUX, JEAN

livre electre
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 24/11/67
LES NOTES :

à partir de
4,10 €

SYNOPSIS :

Jean Giraudoux Electre Agamemnon, le Roi des Rois, a sacriÞé sa fille aux dieux. Son épouse, Clytemnestre, aidée de son amant, Egisthe, l'assassine à son retour de la guerre de Troie. Oreste, le Þls, est banni. Reste Electre, la seconde Þlle. « Elle ne fait rien. Elle ne dit rien. Mais elle est là. » Aussi Egisthe veut-il la marier pour détourner sur « la famille des Théocathoclès tout ce qui risque de jeter quelque jour un lustre fâcheux sur la famille des Atrides ». Mais Oreste
revient et désormais Electre n'est plus que haine, assoiffée de justice et de vengeance, au mépris de la menace qui pèse sur le royaume des siens. Sur ce grand mythe de l'Antiquité, Jean Giraudoux a écrit sans doute sa meilleure pièce. Electre possède une grande force tragique sans jamais perdre cet esprit étincelant, cet humour qui ont fait de Jean Giraudoux l'un des plus grands écrivains du xxe siècle. Préface de Jean-Pierre Giraudoux. Commentaires et notes de Jacques Body.
2 personnes en parlent

Deux livres à lire pour les cours. Commençons par celui de Giraudoux ! Au début je ne savais pas exactement à quoi m'attendre, d'autant plus qu'on nous avait annoncé que cette pièce était liée aux événements de 1936. J'ai été assez surprise par l'humour de l'auteur souvent présent, les détails en apparence insignifiant qu'il a inséré... J'ai bien aimé cet aspect neuf de l'histoire. Giraudoux y a apporté de nombreux éléments, parfois en reprenant certaines idées des auteurs antiques comme les Euménides ou le jardinier (le laboureur chez Euripide). Néanmoins cette profusion de détails m'a un peu inquiété car je ne savais pas exactement à quoi ils correspondaient, pourquoi l'auteur avait utilisé ceux-là en particulier, ce qu'il voulait dire. Je compte donc sur mes futures analyses de cours pour éclairer cet aspect. Quant aux pièces antiques, j'ai largement préféré celle d'Euripide qui n'était no trop longue ni trop courte et contenait pas mal de détails sans pour autant étouffer comme dans la pièce de Giraudoux. Néanmoins j'ai trouvé très intéressant de pouvoir comparer les éléments différents et en commun entre chaque pièce, l'écriture était très fluide, que ce soit pour Euripide, Eschyle ou Sophocle. La fin est assez différente dans chacune des pièces. Electre et Oreste ont à chaque fois un côté un peu agaçant, mais c'est propre à la tragédie grecque et ça ne m'a pas plus énervé que ça. Je pense que j'aurai beaucoup de plaisir à étudier ces pièces en cours dont l'action m'aura bien plu, que ce soit au début, ou à la fin, notamment les nouveaux procédés qu'utilise Giraudoux. Ces quatre pièces m'ayant bien plu, j'aimerais beaucoup lire les autres correspondant à cette univers des Atrides, concernant Agamemnon et le procès d'Oreste. Il s'agit donc d'une pièce assez difficile à lire pour Giraudoux si on ne comprend pas ce qu'il veut dire, mais dans l'ensemble très agréables, surtout celles des auteurs de la Grèce antique ! Ninon !

nilale
15/02/15
 

J'ai bien aimé Electre, mais malheureusement, je ne crois pas que l'histoire me marquera très longtemps. En effet, Electre est une pièce de théâtre très agréable et amusante mais je l'ai trouvé un peu trop classique à mon goût : je ne pourrais pas dire que j'ai vu venir chacun des évènements, mais presque. Je n'ai jamais été réellement surprise ou étonnée par ce que je lisais.L'histoire en elle-même m'a bien plu mais je ne l'ai pas trouvé très originale : sans connaître ce mythe, j'ai eu l'impression, durant ma lecture, de le connaître déjà. C'est une impression bizarre et pas forcément très agréable. Pourtant les différents personnages m'ont bien plus. Surtout les principaux comme Electre, Egisthe et Clytemnestre. J'ai beaucoup aimé la force de leur caractère si bien affirmé. Ils ne se laissent pas marcher sur les pieds et je dois dire que ça m'a beaucoup.J'ai trouvé très agréable que les personnages soient si différents les uns des autres et surtout qu'ils aient vraiment chacun leur place dans cette histoire : il n'y a pas de « figurants ». D'autant plus que j'ai bien accroché à l'écriture de Jean Giraudoux : c'est vraiment une jolie découverte. J'ai beaucoup aimé sa plume acérée et encore plus son humour.Sans oublié que malgré sa forme très classique, j'ai retrouvé pas mal de clin d'oeil au XXe dans Electre ce qui m'a beaucoup amusée.Pour les amateurs de pièces d'inspirations grecques, Electre est vraiment à découvrir !

MademoiselleLuna
27/11/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg