Eloge de la faiblesse

JOLLIEN, ALEXANDRE

livre eloge de la faiblesse
EDITEUR : MARABOUT
DATE DE PARUTION : 07/09/11
LES NOTES :

à partir de
3,99 €

SYNOPSIS :

Eloge de la faiblesse retrace un itinéraire intérieur, une sorte de conversion à la philosophie. L'auteur, handicapé de naissance, imagine recevoir la visite de Socrate en personne. Dès lors, s'en suit un échange où de proche en proche émergent des - outils pour apprendre à progresser dans la joie, garder le cap au coeur des tourments
et ne pas se laisser déterminer par le regard de l'autre. La philosophie est ici un art de vivre, un moyen d'abandonner les préjugés pour partir à la découverte de soi et bâtir sa singularité. Peu à peu, une conversion s'opère, le faible, la vulnérabilité, l'épreuve peuvent devenir des lieux fertiles de liberté et de joie.
2 personnes en parlent

Ce livre n'était pas supposé me plaire mais il a réussi à suffisamment m'intriguer pour me séduire. J'ai apprécié le ton de l'auteur qui ne verse ni dans la philosophie de comptoir, ni dans le misérabilisme. On sent quelqu'un de déterminé qui n'a pas pour autant oublié ses souffrances, qui s'est construit de façon bien plus réfléchie que ne le font les non-handicapés.Il ne faut pas en attendre de révélations mais l'art de vivre qu'a adopté Jollien peut parler à tout un chacun. Il est à la fois personnel et universel mais, surtout, très différent des modèles que propose la société. Dans un monde où la faiblesse, la différence, la joie même, ne sont pas valorisées, l'auteur nous prouve que l'on peut tracer une route singulière sans pour autant se couper des autres. C'est vraisemblablement le point qui m'a le plus marquée et celui que je retiendrai de cette lecture.

mycupoftea
15/01/13
 

Mon avis : *** J’ai fait la connaissance d’Alexandre Jollien en lisant ce livre. Il raconte son parcours, en espérant que sa chronique vous incitera aussi à le lire. Alexandre est né le cordon ombilical autour du cou, les conséquences l’ont privé de son autonomie naturelle. A force de ténacité et de courage et après avoir passé dix-sept ans dans une institution pour personnes handicapées moteur cérébral, il donne des conférences et publie trois autres ouvrages. Dans cette autobiographie, il imagine recevoir la visite de Socrate, et il établit un dialogue avec cet illustre philosophe grec. Avec lui, Alexandre apprend à avancer, un certain art de vivre et la sagesse de celui qui sait supporter avec fermeté les accidents de la vie. On est obligé d’éprouver de l’admiration pour ce jeune homme et ces personnes malmenées par l’existence, un combat de chaque jour pour améliorer leur état et progresser sans cesse. Mais l’espoir persiste, la médecine avance, nos chercheurs font de plus en plus de nouvelles découvertes. Grâce à leur savoir et leur envie de contribuer au bien-être de ceux qui souffrent, peut-être trouveront-ils une solution… Alexandre nous donne une belle leçon de vie, nous, qui avons tout et trouvons encore le moyen de nous plaindre. Exercer l’art de la philosophie plus souvent nous permettrait de voir les choses du bon côté et de profiter de notre chance. Je vous recommande ce livre qui n’a pas été fait à la main mais dicté à un ordinateur qui a transcrit chaque parole. On sent pourtant que l’auteur y a mis tout son cœur ! 95 pages / 3,90€

madoka
02/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.10 kg