Empire chretien et eglise aux iv eme et v eme siecles : integration ou concordat ? le tem

GUINOT J-N

livre empire chretien et eglise aux iv eme et v eme siecles : integration ou concordat ? le tem
EDITEUR : CERF
DATE DE PARUTION : 29/05/08
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
75,00 €

SYNOPSIS :

En 312, à la surprise générale, constantin s'est déclaré chrétien, et peut-être l'était-il depuis 311, mais il n'existait encore, et peur cause, aucun modèle de l'empereur chrétien, ni, du côté de l'eglise, aucune théologie politique approfondie. Les relations entre pouvoir impérial et eglise furent donc mises en oeuvre dans l'empirisme, ce qui les rend d'autant plus intéressantes à observer, car les principes qui les régulent sont plus sous-jacents et implicites que conscients et délibérés. certes, le pouvoir romain ne se contente pas de reconnaître l'eglise, il la reçoit. ce rapprochement est plus qu'une simple juxtaposition dans une neutralité bienveillante : en reconnaissant qu'ils procèdent tous les deux du dieu chrétien,
le pouvoir impérial et l'eglise trouvent en lui leur solide principe d'union. De ces relations, un témoignage direct et, chose exceptionnelle dans nos sources religieuses, émanant non pas de l'eglise mais du pouvoir romain, est tourné par les lois religieuses du code théodosien. elles situent l'eglise dans l'empire, lui fixent sa place, lui assurent des privilèges mais aussi, en contrepartie, un certain contrôle impérial. ainsi se dessina la genèse de l'union du trône et de l'autel qui fut pour des siècles tune donnée cardinale de l'histoire de l'occident, le cadre dans lequel " nous sommes devenus chrétiens " (paul veyne). Le colloque de lyon (octobre 2005) s'est consacré, à partir de divers exemples, à l'analyse de cette genèse.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 23.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.70 kg

Dans la même catégorie