Environnement et ressources aquatiques de cote-d'ivoire t.1 ; le milieu marin

LE LOEUFF, PIERRE ; MARCHAL, EMILIE

livre environnement et ressources aquatiques de cote-d'ivoire t.1 ; le milieu marin
EDITEUR : IRD
DATE DE PARUTION : 10/12/98
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
34,10 €

SYNOPSIS :

" il est heureux que les circonstances aient permis à plusieurs générations d'océanographes appartenant à l'orstom de réaliser cet ensemble de travaux, probablement unique, sur les océans tropicaux. Certains lecteurs trouveront surprenant, ou même paradoxal, qu'il existe peu de régions, sous aucune latitude, mieux explorées ou comprises que les eaux côtières de l'afrique occidentale tropicale et notamment de la côte-d'ivoire ", écrit le dr alan longhurst dans sa préface. Les chercheurs ont pu étudier, en effet, au cours des années soixante à quatre-vingt, un modèle océanographique d'une apparente simplicité mais dont la variabilité est tout à fait surprenante. Des progrès fondamentaux ont été réalisés dans la compréhension des relations entre les variables hydroclimatiques, biochimiques, la structure et la dynamique des peuplements phyto- et zooplanctoniques, benthiques, ainsi que celles des stocks exploités. ces acquis apportent les connaissances nécessaires à une saine gestion des pêcheries. Cela, cependant, dans une certaine limite car l'observation à long terme de cet écosystème a permis de constater que le milieu marin tropical, physique et biologique, subit de constantes et imprévisibles évolutions : d'année en année, l'upwelling, dont le mécanisme n'est pas encore parfaitement compris, varie - les apports fluviatiles également ; les stocks exploités subissent de brutales modifications, bien difficiles à expliquer . Quasi-extinction du stock de sardinella aurita de 1973 à 1980, répartition puis augmentation des captures, à partir de 1985, jusqu'à un niveau encore jamais atteint ; explosion des populations de balistes carolinensis au début des années 1970 puis régression récente ; fortes fluctuations des prises de crevettes, etc. Au fur et à mesure de ces recherches, on a réalisé que les premiers schémas explicatifs demandaient à être sérieusement affinés, l'enrichissement du milieu ne dépendant pas seulement de l'upwelling mais d'un ensemble de phénomènes plus complexe. En côte-d'ivoire, et ceci est également vrai pour toute autre région, tropicale ou non, il est apparu nécessaire de maintenir un suivi attentif du milieu, alors même que les mécanismes physiques
et biologiques qui commandent sa dynamique et sa productivité commencent à être appréhendés. Dr alan longhurst explains in his preface that "if is fortunate that circumstances have allowed several generations of oceanographers from orstom to perform the work on tropical oceans which, presented here, is probably unique. Some readers will find if surprising, or even paradoxical, that there are few regions of the planet of any latitude that have been more thoroughly explored and understood than the coastal waters of tropical west africa, and notably the côte-d'ivoire. " the researchers in the 60's, 70's and 80's were able to study on apparently simple oceanographic model which variability remains a source of surprises. But fundamental progress has been made in understanding the relationships between hydroclimatic and biochemical variables and the structure and dynamic interplay of the benthonic, the phyto- and zooplankton populations as well as the fish stocks. the knowledge required to manage fishing effectively has thus been acquired. The above is nevertheless subject to certain limits, as long-term observation of this ecosystem has shown that the physical and biological aspects of the tropical marine environment are subjected to continuous and unpredictable changes. One of these factors, the upwelling - whose mechanism is still not entirely understood varies from one year to the next. river input also varies, as do fish stocks that undergo abrupt modifications which ore often difficult to explain : the practical disappearance of sardinella aurita from 1973 to 1980, then explosion in balistes carolinensis populations of the beginning of the 1970's then recent regression ; large fluctuations in shrimp catches, etc. The research work performed has shown that the preliminary explanations given need a thorough overhaul as the environment does not derive its richness solely from upwelling, but from a more complex set of phenomena. in the côte-d'ivoire, and this applies also for other regions - tropical or not - if has now been realised that attentive monitoring of the environment is required of this time when the physical and biological mechanisms that control its dynamism and productivity ore starting to be understood.
0 personne en parle

Format

  • Poids : 0.70 kg

Dans la même catégorie