etat limite

ASSOULINE, PIERRE

livre             etat limite
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 15/05/03
LES NOTES :

à partir de
16,50 €

SYNOPSIS :

". Entre ses amis rangés et ses amis dérangés, il éprouverait toujours une secrète attirance pour les seconds. ceux dont l'esprit avait fait un pas de côté. la fêlure,
voilà ce qui le captivait chez les gens. toute sa curiosité n'avait pour objet que de cerner le lieu et l'instant de cette faille dans une vie. jusqu'à en être hanté. ".
2 personnes en parlent

Paris, dans les années 2000. François-Marie Samson est généalogiste indépendant. Le roman commence par une échauffourée dans le métro, suivi d’une panne dans des conditions apocalyptiques. Juste après, Samson fait la connaissance de la grande famille des de Chemillé, dont il a dressé l’arbre généalogique à la demande de Tanneguy, futur ambassadeur. Il tombe sous le charme de ce monde dont il n’est pas issu. Dans le métro, plusieurs suicides ont lieu. Et si les De Chenillé avaient quelque chose à y voir… Le style de Pierre Assouline est très plaisant, tout à la fois un peu précieux (mais cela sert admirablement son propos : un milieu plutôt intellectuel), et très fluide. On est pris dans l’histoire dès le début, qui intrigue immédiatement et nous place en état fébrile. La soirée grande bourgeoise qui suit n’en prend que plus de saveur, en miroir. Une fois les principaux protagonistes détachés des autres, on veut absolument savoir ce qui va leur arriver. Toute la partie où l’on apprend à connaître Samson et les de Chemillé est passionnante. La fascination répulsive du généalogiste envers la grande noblesse est bien exprimée, on navigue dans un monde policé à l’extrême où la prestance et la retenue des personnages sont délicieuses. Samson lui–même est un héros très amusant. Dessiné par petites touches tout au long du roman, il acquiert de plus en plus d’épaisseur. Une jolie pirouette clôt bien le tout : un très bon roman http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
27/01/16
 

Pierre Assouline est souvent inspiré par la haute bourgeoisie parisienne qu’il met en scène dans presque tous ses romans. Là encore il ne déroge pas à cette règle et nous offre un portrait sans concession d’une famille bourgeoise à la dérive. Ce microcosme extrêmement codifié sert une histoire vibrante mais souvent acerbe sur les relations familiales et la généalogie, le poids de l’éducation ou du nom dans un chemin de vie ou encore sur la réussite sociale à n’importe quel prix. Assouline dénonce ouvertement, par une écriture exigeante bourrée de « clins d’œil assez intellos » mais néanmoins passionnante, la lutte des classes au sein d’une société contemporaine en pleine métamorphose. Ce roman est dans la même lignée que son tout dernier, Les invités, sorti en 2010 et le lecteur pourra ainsi voir et apprécier les multiples facettes de l’écriture de l’auteur autour d’une même variation : croquer le portrait des gens de la Haute.

SophieC
06/08/11
 

Format

  • Hauteur : 20.40 cm
  • Largeur : 13.90 cm
  • Poids : 0.30 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition