Ethan frome

WHARTON, EDITH

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 22/02/84
LES NOTES :

à partir de
7,90 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Ethan Frome works his unproductive farm and struggles to maintain a bearable existence with his difficult, suspicious and hypochondriac wife, Zeena. But when Zeena's
vivacious cousin enters their household as a hired girl, Ethan finds himself obsessed with her and with the possibilities for happiness she comes to represent.
8 personnes en parlent

Les hivers du Massachusetts sont longs, terriblement longs. Quand le narrateur se retrouve bloqué dans la petite ville de Starkfield, il s’intéresse à l’étrange figure qui hante les lieux : Ethan Frome. Personnage taiseux, infirme et terriblement mystérieux.Par le biais de différents témoignages et en gagnant la confiance d’Ethan, le narrateur nous dévoile une histoire qui fait frémir : celle d’un enfant de la campagne qui parvient à faire des études, qui rêve de connaissances et de liberté mais qui, par devoir filial puis marital, se retrouve prisonnier d’une vie étriquée et malheureuse. Souffre-douleur de sa femme, une sorte de mante-religieuse acariâtre, Ethan survit difficilement pendant 7 ans.L’arrivée d’une jeune cousine dont il tombe amoureux lui laissera entrevoir ce que sa vie aurait pu être, pour mieux le torturer en l’enfermant à nouveau dans une sorte d’hiver éternel.Un roman court à la construction parfaite, tout en suggestions et glauque atmosphère.Ethan Frome ou comment la vie peut être un supplice. Ethan Frome ou le prix à payer pour avoir osé rêver de liberté…

un flyer
09/05/14

Avec Ethan Frome c'est la seconde fois après Les boucanières que je rencontre la plume d' Edith Wharton. Cette fois-ci le récit m'aura paru curieusement plus daté, l' histoire n'a pas vieilli mais le texte est marqué par l'esprit des romans anglo-américain de la fin du XIXème siècle. Difficile de raconter cette histoire sans prendre le risque de trop en dire, c'est l' histoire d' un homme pauvre et de peu de volonté sous la coupe de sa femme. C'est une histoire d'amour de jalousie et de ressentiment, on lui souhaitait une fin en apothéose, on demeura finalement dans le ton de la vie sans guère de relief menée par Ethan Frome. Une lecture marquante qui captive dès les premières lignes comme tout bon roman on le savoure et on le termine presque à regret.

Lacazavent
27/08/13
 

Nous sommes en Nouvelle-Angleterre au XIXe siècle, région rugueuse du nord-est des USA, prise dans les neiges et la glace près de la moitié de l’année . Ethan Frome, paysan pauvre, époux malheureux de Zénobie, femme hypocondriaque, acariâtre, sombre et soupçonneuse, voit un jour arriver, appelée pour aider à la vie domestique, une cousine, Mattie Silver. Ce court roman, d’une densité et d’une force incomparables, s’achève dans une férocité et une ironie dignes du grand Flaubert et offre un mélange parfait d’âpreté et de cruauté mais aussi de lyrisme, d’humanité et de tendresse infinie. laurence

laurence
02/10/12
 

Puissant, poétique et dévastateur, ce sont les termes que j'emploirais pour décrire ce fabuleux roman d'Edith Wharton. Certains en parle comme d'une histoire terriblement triste qui pousserait presque à la dépression, alors que j'y ai vu une fabuleuse ode à l'amour et un portrait tracé de main de maître par un auteur au sommet de son art ! Mais quelle claque ! En à peine 150 pages, Edith Wharton - découverte avec son récit Eté - concentre dans cette histoire les émotions les plus violentes. Non-dits, rancoeurs, jalousies sommeillent au coeur du foyer Frome et semblent gagner en intensité et s'allier au climat glacial de la Nouvelle-Angleterre. Mais il y a aussi l'amour qui illumine la vie bien sombre des personnages et qui apporte une note de douceur au milieu des évènements funestes et des existences laborieuses. Sans parler de l'art que possède Edith wharton pour décrire l'immensité du ciel, l'aspect des champs enneigés au crépuscule et ces paysages solitaires de Nouvelle-Angleterre dont l'absolu isolement est ressenti si vivement en cet hiver tragique. C'est un roman très court qui parachute le lecteur au coeur d'une région dure et glaciale dont les décors à couper le souffle sont aussi âpres que les scènes qu'elle décrit. Mais c'est avant-tout une puissante peinture de la communauté rurale de l'époque avec ses contraintes et sa fierté, le dur labeur, les petites joies et les bonheurs furtifs qui viennent égayer la vie de tous les jours.Edith Wharton nous introduit au coeur des rudes hivers de la Nouvelle-Angleterre où la vie est comme suspendue et qui pousse les gens à se murer chez eux en attendant les promesses du printemps. C'est durant cette période que le narrateur de l'histoire, de passage dans la petite ville de Starkfield pour son travail, observe et s'interroge sur la personnalité de l'un de ses habitants : Ethan Frome. Un homme étrange et discret, blessé par la vie, qui va pourtant le conduire un beau matin jusqu'à son lieu de travail au mépris des éléments. Et c'est l'occasion pour le narrateur de découvrir un pan de l'existence d'Ethan Frome, et les raisons pour lesquelles il semble perpétuellement étranger au reste du monde...Son existence marquée par les désillusions et les regrets se déploie alors sous les yeux du lecteur : des jours semblables les uns aux autres aux côtés d'une épouse froide et hypocondriaque auprès de laquelle la sensibilité exacerbée d'Ethan Frome ne trouve aucune réponse. La pauvreté omniprésente malgré des journées à s'épuiser à la tâche. Une ferme dont il tire un maigre revenu aussitôt gaspillé par sa femme sans cesse en quête d'un nouveau remède destiné à guérir ses maux imaginaires. Et l'amertume de ne jamais avoir achevé ses études, de ne pas avoir exploité ce don de vouloir toujours en apprendre plus, de n'avoir jamais exploré la moitié des richesses que le monde offre, de s'être trop tôt réfugié auprès d'une femme qui se révèle au final égoïste et instable. Un homme curieux du monde, intelligent et sensible, coincé par ses obligations auprès d'une mère malade dans un premier temps, puis d'une épouse geignarde dans un second temps, au coeur d'un village isolé qui n'a rien à lui offrir si ce n'est une existence stérile. Un homme fauché en pleine jeunesse par un évènement digne des plus grandes tragédies jamais écrites...Ethan Frome est incontestablement l'un des personnages de la littérature qui m'aura vraiment marquée. Un homme à qui rien ne sera épargné, humble sans jamais être soumis, conscient de ses responsabilités jusqu'au sacrifice, plaint mais jamais épaulé, fier et droit. Et lorsque la révolte gronde en lui, il est prêt d'y céder. Mais toujours, les contraintes de l'existence et le rappel de ses obligations le ramènent sur le chemin de la raison au mépris de ses désirs les plus profonds.Dès les premières pages, le lecteur sait qu'il va lire une histoire terrible dont l'issue est forcément dramatique. Mais tout le talent de l'auteur est justement de maintenir l'intérêt de son lecteur au-delà de cette fin à laquelle il s'attend, et de livrer le déroulement des évènements avec une intensité jamais démentie. Tout se joue dans les détails d'un huit-clos funeste où les comportements et les personnalités sont admirablement décrites. Le récit respire les rancoeurs étouffées, la tristesse, la longue fuite des jours sombres aux aspirations gâchées, mais aussi les brusques moments de joie trop courte, les passions trop tôt étouffées et les rêves inachevés.Ethan frome est une réussite à tous les niveaux et c'est forcément un coup de coeur pour moi ! Je n'ai plus qu'à découvrir le film de 1993 avec Liam Neeson !

un flyer
28/04/12

Livre terriblement noir et glaçant. Oubliez l'ironie et le décor aristocrate New-yorkais ou anglais des autres Edith Wharton. Ici, c'est la misère d'un homme enfermé dans un couple avec une femme qu'il n'aime pas, terré dans un environnement hostile, aux horizons fermés, aux rêves perdus. J'ai trouvé la traduction française assez étrange dans certaines formulations, dans la syntaxe (mis à part les dialogues qui reflètent volontairement le langage campagnard), ce qui déroute un peu en début de lecture.

Eliabel
08/09/11
 

La quatrième de couverture mentionne : « Ethan Frome est un jeune homme pauvre qui aime les livres et rêve de voyage »…Il n’en fallait pas plus pour que ce livre retienne mon attention, bien que je n’aie jamais entendu parler de l’auteure, décédée en 1936…la découverte d’un livre noir, d’une écriture envoûtante, d’un drame…Le narrateur rencontre Ethan Frome devant le bureau de poste d’un village du Massachusetts de la fin du 19 ème siècle …un homme de cinquante deux ans, qui parait en avoir bien plus, boitant et difforme à la suite d’une collision….vingt quatre ans auparavantL’auteure, par la voix du narrateur, nous décrit avec finesse ces paysages hivernaux et froids, et une année de la vie de cet homme, l’année du drame…de cette collision annoncée, qu’on attend…..ImpatientsEthan Frome jeune homme exploite la ferme et la scierie, héritée de son père. Cette exploitation peine à le faire vivre avec Zenobia ou Zeena, son épouse hypocondriaque et acariâtre. Elle est arrivée il y 7 ans au moment du décès des parents d’Ethan. Elle dirige tout de son fauteuil et de son lit…Son état de santé ne lui permet pas, selon elle, de travailler, alors une jeune cousine Mattie arrive pour l’aider et tient la ferme, prépare les repas…une jeune cousine qui ne laisse pas Ethan indifférent…regards platoniques, frôlements, et c’est tout….C’est sans compter avec la méchanceté et la paresse de Zeena….qui souhaitera qu’une bonne vienne l’aider…elle par qui le malheur arrivera.Un roman en noir et blanc, noir comme la vie de cet homme, noir comme l’esprit de son épouse, comme le drame qui l’handicapera, comme la pauvreté de ce couple et blanc comme la neige, les hivers et le froid du Massachusetts, blanc comme Mattie la jeune fille qui apporte un peu de lumière et de gaieté dans cette maison froide traversée de courants d’airs, …Un roman publié en 1911 qui a ce charme des photos en noir et blanc, de ces photos qu’on aime regarder, conserver, ces photos qui nous transportent bien des années en arrière dans des atmosphères perdues, dans des vies de gens simples, des vies faites de travail, de chevaux, de traîneaux,…C’est certain, je reparlerai bientôt d’Edith Wharton…j’ai été séduit par son écriture JPV

JPV11
28/02/16
 

Ethan Frome est un fermier abîmé par la vie, presque difforme et qui peine à marcher. Il a une cinquantaine d’année mais en paraît trente de plus.Sa vie est misérable et à voir sa mine, on a l’impression qu’il porte toute la misère du monde sur ses épaules. Avant l’accident qui l’a laissé boiteux, il était un jeune courageux et gai malgré un mariage désastreux avec Zénobia, acariâtre et hypocondriaque. Dans son malheur, il y avait Mattie qui telle une belle fleur était venue illuminer ses journées. Peu à peu et sans vraiment s’en apercevoir, Ethan Frome tombera éperdument amoureux Mattie.Peut-on dire d’un roman qu’il est à la fois noir et lumineux ? C’est en tout cas ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre.L’histoire est triste, les personnages englués dans une vie sans espoir comme s’ils étaient prisonniers d’un profond brouillard dans un hiver qui n’aurait pas de fin. Tout cela est magnifié par une écriture d’une grande sensibilité avec une précision quasi photographique dans la description des paysages.Je ne connaissais pas l’œuvre d’Edith Wharton et cette découverte fut un tel bonheur que je vais poursuivre la lecture de ses ouvrages.

isabelleisapure
17/04/15
 

Ethan Frome est un homme discret, dont tout le village connait l'histoire et qui a passé, de l'avis général, trop d'hivers dans ces montagnes désertées du Massachusetts... Héritier d'une scierie et d'une ferme dont les maigres rendements le condamnent d'emblée à la pauvreté, marié à une femme acariâtre et souffreteuse, il se tue à la tâche sans espoir. Il entrevoit pourtant un jour le bonheur, vite brisé comme le plat par le chat du ménage, menu événement qui déclenchera un véritable cataclysme dans sa morne existence. Un roman tout en tension, une histoire d'amour contrarié qui se métamorphose en drame domestique.

sovane
28/05/14
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition