Etrennes de russie

RAVEY, CHRISTELLE

livre etrennes de russie
EDITEUR : DE LA BOUCLE
DATE DE PARUTION : 10/03/09
LES NOTES :

à partir de
14,00 €

SYNOPSIS :

La Vendée comme un lieu de vacances. Comme la dernière plage possible pour un soldat revenu du front russe. Comme une villa hantée par le drame
qui s'y déroula. Une mise en scène romanesque qui réunit les plus grandes folies des hommes : la jalousie, la guerre, l'art et l'amour.
1 personne en parle

Maison de la Pomme-de-Pin, à La Tranche sur Mer, 1928.Sidonie a six ans. Elle passe les étés au bord de l'océan avec sa mère, une belle jeune femme russe qui joue du piano, et ses frères aînés, Alix et Louis. Son père, Antoine Gauveau, notaire à Luçon, vient aussi. Ainsi que Lucia, leur bonne.« La révolution avait changé le cours de ses rêves, mais Tatiana Nicolaevna n'en avait guère été malheureuse. Elle avait laissé en Russie les peurs et les deuils. » (page 34).Dans la maison en face, la Bellesauve, vit un couple étrange qui ne parle à personne et Sidonie aime observer la belle inconnue.« Il faut des mots pour continuer. Et des mots, il n'y en a plus. Rien que le silence, et le bruit des vagues, attirant, effrayant. Fait pour remplir le vide. » (page 13).Mais la vie est cruelle et Sidonie perd sa maman en janvier 1930.Lors des vacances à la mer, à l'été 1931, avec ses frères et Lucia, l'enfant se rend compte que la Bellesauve est – et reste – fermée.« Sidonie aimerait être plus grande pour franchir la porte de la Bellesauve, gravir les escaliers qui montent au premier et puis regarder là, sous la marche la plus haute, le carnet que la femme a caché... » (page 51).***Paris, 1999.Célia étudiante en Histoire, d'origine russe par sa mère, a trouvé un job d'été : garder une vieille dame à La Tranche sur Mer. C'est parfait pour passer ses vacances au bord de l'eau et apprendre le texte pour son rôle dans Roussalka.« Je vous admire de faire du théâtre. Il me semble que cela m'aurait tentée, mais j'aurais été bien incapable d'aller au bout d'un tel projet. J'ai toujours éprouvé une espèce de fascination pour ces gens qui passent le plus clair de leur temps à créer d'autres mondes pour redire et re-redire le nôtre ! » (page 83).La vieille dame s'appelle Sidonie. Sa fille, Brigitte, et son gendre, André, pensent qu'elle est devenue dingue depuis son attaque cérébrale...« Dans la tête de Sidonie, un peu du passé revient dans le présent, un peu du présent s'éclipse, oublie de s'inscrire. » (page 73).Un soir, sur la plage, près d'un blockhaus, Célia rencontre un Allemand, Günther Wortmann, qui était sur le front russe dans les années 40.[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
06/06/12
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.27 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition