EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 26/03/07
LES NOTES :

à partir de
2,80 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La Fontaine le dit et le répète à l'envi : les Fables ne sont pas ce qu'elles semblent être. Curieux pédagogue sans doute que ce poète qui dédie son oeuvre au Dauphin, et qui prétend user, pour former ce jeune homme, de l'arme du « mensonge ». Car les Fables cachent, travestissent, simulent et dissimulent à la fois. On doit apprendre à les lire. Pour cela, il faut démonter leurs mécanismes et leurs codes subtils, retrouver l'architecture secrète qui les ordonne. Les Fables
sont un piège, un leurre, l'envers des apparences ; il convient, pour les goûter, de retourner les évidences. Jean-Jacques Rousseau l'avait bien compris, qui écrivait dans l'Émile : « On fait apprendre les fables de La Fontaine à tous les enfants, et il n'y en a pas un seul qui les entende. Quand ils les entendraient, ce serait encore pis ; car la morale en est tellement mêlée et si disproportionnée à leur âge, qu'elle les porterait plus au vice qu'à la vertu »...
4 personnes en parlent

Les fables de La Fontaine traversent le temps en gardant toute leur fraicheur.L'illustration, par différents dessinateurs, les met ici très bien en valeur.J'ai particulièrement apprécié les dessins de Nicole Claveloux.

Bluedot
12/11/09
 

Des fables apprisent pour la majorité étant enfant mais qui restent au fil du temps d'actualité. J'aime à me replonger dans leur lecture, le plus souvent avec mes enfants, et nous les récitons ensemble.

Emma7
18/01/16
 

Grand classique de la littérature française, les fables critiquent sans cesse l'époque de la Fontaine avec beauté. Chaque fable contient une ou plusieurs morales qui peuvent être interpréter de différentes façons d'où la richesse du texte. Cemella

Cemella
06/05/13
 

"Les fables" de Jean de La Fontaine est un chef d'oeuvre de la littérature française tant par son style, sa forme que par sa puissance critique à l'endroit de la monarchie de droit divin.Avec ses fables, Monsieur de La Fontaine inaugure un genre sur lequel se penchent, exténuées, les tête de nos écoliers et de nos étudiants apprentis critiques littéraires. L'apologue loue ici le récit apparemment plaisant, enfantin des tours joués par Renard à Maître Corbeau. On rit de la duperie réussie. On sourit devant la vantardise du Roi Lion (Non celui de Walt Disney bien sûr), les courbettes de ses courtisans. On éprouve de la compassion devant l'agneau ou l'âne, cet animal, trop sincère, bouc-émissaire offert en sacrifice pour calmer la peste qui sévit le royaume. Tous ces récits racontent une histoire qui plaît aux enfants. Mais pas seulement, car derrière le récit inventé et inventif, La Fontaine donne toujours une portée morale. D'ailleurs cette morale est prise très au sérieux comme le montre à chaque fois (sauf quelques exceptions près) la présence du "je" de l'énonciation dans son dire. Il assume. Et mieux: il le revendique. Et c'est là que son oeuvre devient encore plus intéressant."Les Fables" sont alors dotées d'une dimension critique concernant sa société et ses contemporains. Protégé de Fouquet, il est le mieux placé pour mesurer le pouvoir tyrannique de Louis XIV. D'ailleurs, subtilement, il le raille et raille tout Versailles dans les figures figées du roi Lion et ses suivants. Le procédé de l'animalisation est un moyen stylistique de mettre en exergue les iniquités de l'époque du Roi Soleil qui fait et défait les fortunes tel le Dieu du Destin. Fouquet en sait quelque chose...Il me plaît de le relire, lui et d'autres tels que Saint Simon, La Bruyère ou encore le Duc de La Rochefoucault. Tous ont décrit avec une ironie cinglant les maux de leur siècle. Je suggère aussi à tous de visualiser le film dans lequel Lorant Deutsch joue le rôle de La Fontaine. Je crois que le titre du film est "Jean de la Fontaine". Il est produit, me semble-t-il en 2007. Sinon corrigez-moi afin de donner aux lecteurs le titre exact.Relisez donc ces classiques. Vous ne pouvez que les aimer. Et puis, c'est tout de même très moderne. A l'heure du politiquement correct, et du triomphe de l'image, de la communication et de l'opportunisme, le lecteur retrouve dans ces oeuvres l'essentiel, les fondamentaux: l'intelligence et l'esprit critique qui nous manquent tant dans le siècle de la technologie. Victoire

tran
30/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.34 kg