livre fatale
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 09/07/99
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
4,80 €

SYNOPSIS :

Ceci est un, roman noir. C'est l'histoire d'une tueuse professionnelle, solitaire et aliénée, qui fait
son oeuvre sanglante. c'est l'histoire d'un contrat inhabituel, dans une ville pourrie par le fric.
2 personnes en parlent

Lorsqu’elle débarque à Bléville, la tueuse professionnelle Aimée Joubert se rapproche des notables de cette petite ville portuaire sans âme. Elle étudie longuement leurs comportements et leurs liens, identifie les forces et faiblesses de chacun avant de s’engouffrer dans une faille dont elle compte bien profiter. Dans quel but ? Mystère… Je ne suis pas polar mais j’adore Manchette et sa façon bien à lui de mener un récit. Il était en quelque sorte le chantre du behaviorisme à l’américaine, ne décrivant que des comportements sans jamais entrer dans des considérations psychologiques. Au lecteur de s’interroger sur les pensées et l’état d’esprit des protagonistes. Avec Fatale, on est face à un polar qui n’en est pas vraiment un (d’ailleurs le roman avait été refusé dans la collection « série noire »). L’ambiance est plus contemplative, proche de l’étude de mœurs. Manchette égratigne la bonne société provinciale et ses élites véreuses. Il fait sauter le vernis des apparences policées pour montrer les ambitions personnelles, les coups-bas, la respectabilité de façade. Sa tueuse est l’élément perturbateur qui va peu à peu faire bouger les lignes jusqu’à l’explosion finale. Beaucoup d’ambiguïté chez tous les personnages. D’ailleurs, les victimes sont souvent plus solides que leur bourreau.Un album sombre à l’ambiance poisseuse magnifiée par le bleu électrique de la nuit et le jaune-orangé des scènes diurnes. Un album crépusculaire, sans concession, qui restitue l’atmosphère glauque des villes de province des années 70. Un album à la froideur clinique, sans espoir, proche de la tragédie. Vertigineux et impressionnant.

jerome60
14/01/15

Après deux livres de Manchette, j'ai l'impression que sa position de "précurseur du Polar français" est plus importante que son oeuvre elle même. J'ai déjà lu, ici même, des critiques dans lesquelles le nom de Manchette est évoqué, pourtant ses livres ne sont jamais critiqués. Vous êtes un peu comme ces gens qui disent aimer Oum Kalthoum tout en écoutant Khaled, ou encore ces admirateurs de Truffaut connaissant davantage les répliques du Père Noel est une ordure à celles de l'Amour en fuite. Ce court roman plaira aux gauchistes, aux amoureux de la métaphore fine (Bléville fallait le trouver quand même...), à mon chat sûrement, à ceux qui considèrent les riches comme des ordures, au journal Marianne qui pourra faire un dossier spécial "Scandale alimentaire: tous coupable."... Hebdomadaire qui permet d'ailleurs d'avoir les mains sales et la nausée, pourquoi s'emmerder à lire Sartre ? On ne m'y reprendra plus.

un flyer
26/12/14

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition